Armes à feu du Western...

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 13 mai 2010 9:46

Je suis un pacifiste!

Mais j'aime le Western...et aussi j'ai l'esprit critique sur certains détails de ces films, Personne doit le savoir, car il aimait "mes contradictions matérielles" sans prétention sur le site Devildead!

J'avoue que l'armement des cowboys et indiens dans ces films pour une période donnée de l'histoire, me fait souvent sourire, voilà encore mon esprit critique qui reprend le dessus.

Le personnage du Western sans ses armes, physiques, blanches ou à feux n'est pas grand chose, ainsi que sont environnement, cheval, ville, tripot, et nature...

Je pense qu'il est difficile pour un amateur de Western de ne pas se pencher un minimum sur la deuxième vedette de ces films, l'arme à feux et ses progrès techniques et donc des contradictions matérielles contenues dans ces derniers.

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 13 mai 2010 13:44

Tout dabord, il est incontestable que la vedette de ces armes est la poudre noire à fumée, avant qu'en 1984, celle sans fumée (piroxyne) fasse son entrée, entre autre, avec la carabine Winchester 1894, en calibre 30-30. Elle équipa toutes les armes à percussion et à douille.

Dans les armes à feu, est comprises celles d'épaule, du poing, et très peu d'assise, comme la mitrailleuse Catlin ou le canon.

Les armes d'épaule et de poing utilisées pendant cette période sont en très grande majorité, soit à percussion, soit à douille, le reste étant les vestiges d'armes des siècles antécédants, utilisées encore pendant la guerre civile.

Les armes à percussion cotoyèrent probablement jusquà la fin des années 1880 celles à cartouches, et ce en grande quantité.

Les armes à percussion, dont la chambre de combustion était remplie de poudre, puis la balle sertie, le dispositif était complèté par la mise de la capsule de fulminante, assurant la mise à feu par sa percussion-, sur la cheminée qui débouchait sur le fond de la cambre de combustion. C'étaient des armes d'épaule (carabine ou fusil), ou de poing, (pistolet ou revolver multi-coups) ou d'assise (canon).

Les armes à douille ou carcasse métallique, -comprenant la poudre, le ou les projectiles et la fulminante-, étaient d'épaule (carabine et fusil), de poing, comme le pistolet à un coup ou le revolver multi-coups, et celles d'assise (genre mitrailleuse).

lerebelle
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 8117
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar lerebelle » 13 mai 2010 14:57

Yza, merçi de tes précieuses informations. René le Rebelle :applaudis_6: :beer1:

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 13 mai 2010 19:32

Merci pour ton accueil lerebelle :wink:

Petit compléments:

Il existat aussi un mini pistolet Remington, qui se passait de poudre noire, la capsule de fulminante placée sur la cheminée, servant uniquement à propulser sa minuscule balle, que l'on peut classer dans la catégorie percussion.

Les poivrières, multi-canons pivotant sur un axe, sont à classer dans la catégorie d'armes à cartouches métalliques, ainsi que les pistolets à multi-canons superposés, genre "Deringer", pas fabriqué par ce dernier, mais par Remington et autres.

Un site pour ses photos d'armes est à visiter, IMFDB questionner sur Google.

lerebelle
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 8117
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar lerebelle » 13 mai 2010 20:07

De rien, je vois que tu est un spécialiste des armes,quand a moi j ai eu dans les mains une mitraillette des années 60 70,a l occasion d une figuration sur un téléfilm en temps que gendarme en 1976, nous tirions bien sur avec des balles a blanc, mais je ne me souvient pas de la marque, ni du calibre. René le Rebelle :beer1:

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 13 mai 2010 20:41

Non, je ne suis qu'un amateur de Western, mais qui par curiosité, a chercher à se renseigner sur les armements et habitudes de cette époque...avec un esprit critique sur les films que je regardais!

Et c'est passionnant d'étudier les légendes.... :horse:

lerebelle
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 8117
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar lerebelle » 14 mai 2010 12:07

lerebelle a écrit :De rien, je vois que tu est un spécialiste des armes,quand a moi j ai eu dans les mains une mitraillette des années 60 70,a l occasion d une figuration sur un téléfilm en temps que gendarme en 1976, nous tirions bien sur avec des balles a blanc, mais je ne me souvient pas de la marque, ni du calibre. René le Rebelle :beer1:

Merçi Sitting Bull pour ta reponse en MP. René

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 17 mai 2010 16:50

Les armes à percussion tirent leurs noms d'une invention de la première moitié du 18° siècle, la fulminante placée dans une capsule en laiton, percutée par un marteau (du chien), produisant une réaction chimique (étincelle) conduite par la cheminée vers le fond de la chambre de combustion, enflamant la poudre, qui explose et expulse la balle sertie vers le canon...

Il exista deux sortes d'armes à percussion, celles chargées par la gueule du canon, (poudre et balle introduites à l'aide de la baguette), et celles chargées par la culasse, (étuit de papier fort comprenant la poudre et la balle).

Les deux catégories comprennent des armes d'épaule, de poing, à un ou plusieurs coups (barillet tournant), de plusieurs calibres, le 44 étant le plus fréquent...les plus petits (31 et moins) pour les armes dite de poches. Certaines carabines, fusils et pistolets à un coup chambrèrent des calibres des fois supérieurs à 50!

Les armes à percussion les plus fréquentes furent celles à chargement par la gueule, que ce soit d'épaule, carabines, fusils, ou de poing, pistolets et revolvers.

Il exista des carabines ou fusils à barillet tournant, qui étaient en fait des revolvers (Colt ou Remington), monté avec de plus long canon et crosse d'épaule, avec, de plus gros calibre que 44 parfois.

Une amélioration intervint avec le chargement par la culasse, en inventant l'étuit papier comprenant la poudre et la balle, puis la fulminante "montée" sur un rouleau de papier, qui était ajustée par un système de poulie à cran sur la cheminée...Ce principe fut utilisé par Sharp pour ses carabines et pislotet à un coup.

L'étuit comprenant poudre et balle fut aussi utilisé sur les revolvers Colt, Remington, Starr, et autres, mais avait l'inconvéniant d'encrasser encore plus les chambres de combustion!

Les armes à percussion étaient beaucoup plus fiables et d'utilisation beaucoup simples que leurs devancières, malgrè le risque de multi-explosion des chambres de combustion spontané, devenant moins fréquentes suivant l'amélioration de la fabrication des armes.

Les barillets des revolvers et carabines Remington pouvaient être échangés pré-chargés, représentant un gain de temps non négligeable pour l'utilisation constante de l'arme.

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 18 mai 2010 8:59

Les armes à percussion avaient un avantage qui, de temps en temps pouvaient être un inconvéniant...

La quantité de poudre introduite dans la chambre de combustion pouvait être plus ou moins grande, souvent mal dosée, du fait des circonstances, pouvant provoquer l'explosion de l'arme...

Pour les armes à un coup, c'était déjà dangereux, mais pour les multi-coups, avec en plus une balle centrale passant dans l'axe du revolver, comme les revolvers Le Mat, d'origine française, ce n'étaient pas les doigts, mais les mains qui y passaient!

Les balles en plomb des armes à percussion étaient dans leurs grandes majoritées rondes, mais les progrès aidant, la forme ogivale vit le jour, ainsi que d'autres.

Deringer ne fabriqua que des pistolets à percussion à un coup, sa production représenta dans une énorme proportion des armes de poche, de petit calibre.

L'histoire des armes à percussion américaines fut l'objet de luttes financières, par l'intermédiaire de dépots de brevets, qui concerna Colt, Smith et Wesson retombant sur Winchester, et Remington.

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar Jicarilla » 18 mai 2010 10:02

:applaudis_6: :applaudis_6: Un sujet fort intéressant YZA :horse:

Dommage pour ma part il manque un peu de photos :oops: pour mieux comprendre les mots techniques... :oops: :oops:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 18 mai 2010 13:39

Je ne suis pas un as de l'informatique, pour inclure les photos équivalentes...désolé! :?

Pour les armes citées, je recommande vivement le site IMFDB sur le moteur de recherche Google, qui est très complet, traduisible en français...en tapant sur les lettres, les différents modèls des farbiquants sont présentés, puis les titres et photos dans les films et westerns... :sm32:

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 19 mai 2010 9:03

N'étant qu'un simple amateur de Westerns, ayant creusé le sujet des armes employées dans ces films, je suis obligé d'inclure un minimum d'éléments techniques pour d'écrire les différentes catégories d'armes de cette époque. Je suis sur que sur le forum, plusieurs amateurs possèdant quelques armes, et connaissant l'informatique...beaucoup mieux que moi, pourraient inclure des documents photographiques.

Contrairement aux visionages des Westerns, l'arme de poing n'était que d'appoint, que ce soit pour les pistolets ou revolvers de tous calibres, l'arme d'épaule, pendant la période de 1850 à 1893, fut fabriquée à un bien plus grand nombre d'exemplaires. Le nombre de revolvers et pistolets de calibre 44 et plus petit, correspondant aux armes dites de poche, furent fabriqués en même quantité, que ce soit à percussion ou à cartouche métallique.

Les progrès techniques faient durant le 19° siècle, que ce soit sur la qualité de l'acier et métaux non ferreux, la création de machine outil de plus en plus perfectionnées, permirent une autre inovation de grande importance: le rainurage hélicoîdale interne des canons de toutes armes, qui jusqu'à lors étaient lisses. Celà améliora grandement la performance des projectiles en tous domaines

Il est difficile de s'imaginer qu'avant les efforts techniques des grands fabriquants, les pièces constituants les armes, produites en grand nombres déjà, n'étaient pas interchangeables, et devaient-être ajustées personnellement pour chaque exemplaire par des ouvriers...

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 20 mai 2010 9:09

Une autre petite inovasion passée pratiquement inapersue, l'arme à double action fit sont apparition peu avant le conflit civil sur les révolvers Remington et Starr, mais peu apprèsssiée par les combatants...le mécanisme étant trop fragile, semble-t-il ou insufisament mis au point pour l'époque.

Par rapport à "l'ancien monde" de cette époque, l'industrie armurière du "Western" n'était pas spécialement à la pointe du progrès, lors du conflit civil, aucune arme officielle des armées n'étaient à carcasse métallique, sauf deux...d'épaule, la carabine Henry fournie à peu d'exemplaires aux nordistes, jugée trop fragile, la munition ayant un impact trop faible par celle-ci, et la carabine Spencer à répétion 7 coups, de plus gros calibre, livrée en bien plus grande quantité, donnant entière satisfaction! Des revolvers Smith & Wesson, de petits calibres furent utilisés à titres privés.

En Angleterre, en France et dans d'autres pays européens, les armes à carcasse métallique faisaient déjà partie des équipements des armées, que ce soit d'épaule ou de poing, mono ou multi-coups.

Le brevet Colt ayant pour objet l'utilisation des revolvers à barillet, bloqua l'expansion de la fabrication de ces armes jusqu'à la dâte à laquelle il tomba dans le domaine public, le célèbre procès entre Colt et Wesson en est la démonstration. Pour fabriquer de telles armes il fallait payer des royalties, ce que fit Remington, Starr et autres, mais pas Smith & Wesson!

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 341

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar yza » 21 mai 2010 8:49

L'introduction des munitions à carcasses métalliques sur le marché fut longue, bien des fabriquants maintinrent à leurs catalogues des armes à percussion, comme Colt, Remington, et autres, beaucoup disparurent avec la fin du conflit civil, car un très grand nombre d'armes fut vendu par l'état sur le marché civil, provoquant la faillitte des fournisseurs.

Colt, avec sa game de Navy, Dragoon, 1860, 1861 et petits calibres à percussion, continua son chemin, puis stoppa la fabrication en 1872, les Open Top venant de sortir cette année là.

Remington en fit autant, mais jusqu'en 1875, avec tout son catalogue.

Depuis 1869, Smith & Wesson avait introduit tout une game de revolver à carcasse métallique, et plusieurs milliers d'anciennes armes de poing avaient été modifiées pour utilisées ces mêmes munitions, mais sans trop de succès.

A cette époque, la pénétration des marchés était longue, les marchandises étaient véhiculées par trains, quand ils existaient, sinon, par chariots tirés par des mules, sur des chemins...si l'on peut dire, sur des centaines de KM, voir des milliers...quand les articles étaient connus et disponibles! Pas de pub à la TV...pas de journaux nationnaux, le début du télégraphe qui suivait l'évolution des lignes de chemins de fer...

Les munitions pour armes à percussion ne posaient pas de problèmes pour l'approvisionnement, (poudre, balle et et capsules d'amorces), alors que les nouvelles cartouches, de différents calibres, formes, provenant de plusieurs fariquants différents aussi, avec une puissance et mise au point aléatoires, ne facilitaient pas leurs utilisations.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21033
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Armes à feu du Western...

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 22 mai 2010 18:36

+ un site consacré aux armes du Far West... => http://perso.numericable.com/georgesmcr ... 20West.htm
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Armes de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité