Thunderhoof - 1948 - Phil Karlson

Par ici pour lister les westerns rares, inédits, ...
Règles du forum
Pas de critique de films ici. Pour les recherches, préférez le forum "Petites annonces".
Avatar du membre
Winchester73
Westerner
Westerner
Messages : 2887
Localisation : Apache Junction

Re: Thunderhoof - 1948 - Phil Karlson

Messagepar Winchester73 » 14 nov. 2014 22:47

:arrow: Dec. 2, 2014: DVD-R (Colombia): LIEN.
Image

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5372
Localisation : oregon

Re: Thunderhoof - 1948 - Phil Karlson

Messagepar lasso » 16 nov. 2014 10:48

aussi en vente chez Loving the Classics

Image

vu en VO.
Scotty un Rancher du Texas, son épouse et le Kid, son fils adoptif, cowboy, sont au Mexique afin de capturer un magnifique étalon qui doit
servir pour son élevage de chevaux.
Marguarita (Maggy) les accompagne seulement pour veiller à leur camp et faire la cuisine. Kid est depuis longtemps amoureuse de Marguerita, mais
l'a toujours caché. Mag est très amoureuse de son mari, qui la gâte avec des cadeaux (bas en soie noir).
Pendant la capture du beau animal, Scott et le Kid, se disputent d'avantage, alors que Scott a brisé sa jambe, lors de la capture du cheval.
En rentrant vers le Texas, Kid fait de plus en plus d'avances à la jolie femme, mais elle ne répond pas.
Quand pendant une nouvelle querelle entre Scotty et le Kid, celui-ci, frustré, décide de les abandonner et aller son propre chemin, Scotty envoie son
épouse à aller le chercher, ayant besoin de lui. En ce faisant, une situation plus intime se réalise, interrompue par l'apparition d'un Puma, que
Scotty abbat.
Maintenant le Kid décide de tuer Scotty, par jalousie, il l'abandonne pour mort. Il raconte à Maggy, que Scotty s'est enfui avec Thunderhoof.
Maggie ne répond plus au avances de Kid, regrettant son mari, qu'elle aime toujours.
Quand Scotty se réveille de son étourdissement, il essaye à regagner Kid et Maggie, en se rendant compte que le Kid est mort et enterré....

En retrouvant Maggie errant dans le désert, ils rentrent ensemble avec leur capture vers leur Ranch au Texas.

Une musique parfois envoutante accompagne les scènes. Une belle réalisation avec trois acteurs seulement, nous tenant en haleine.

Avatar du membre
Tecumseh
Westerner
Westerner
Messages : 2155
Localisation : 48°0'N / 0°12'E

Re: Thunderhoof - 1948 - Phil Karlson

Messagepar Tecumseh » 16 nov. 2014 20:21

HART a écrit :Malgré la multiplication et la diffusion des supports , il y a des films qui nous semblent inaccessibles.On se dit que l'on mourra avant de les avoir vus , il faut se contenter d'y rêver.
Et puis , un jour ...Miracle ! L'un de ces trésors apparait fugitivement , et on se précipite pour le voir , car l'occasion ne se représentera peut-être plus.
C'est ce qui s'est passé pour "Thunderhoof " projeté cet après-midi à la Cinémathèque de Paris dans une sublime copie vostf. Public nombreux pour cette rareté , dont deux pistoleros de WM.


Bon et maintenant que l'on sait qu'il existe une belle copie vostf, est-ce qu'il serait possible d'avoir un beau dvd Z2 pour ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir avoir accès à la Cinémathèque ... :sad:

Chip a écrit :Bien heureux le cinéphile parisien !


Bien d'accord avec toi et un peu jaloux de nos amis parisiens pour le coup... :oops:
ImageImageImage

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5372
Localisation : oregon

Re: Thunderhoof - 1948 - Phil Karlson

Messagepar lasso » 18 nov. 2014 15:00

HART a écrit :
Comme il y a peu de personnages , il prend le temps de les approfondir singulièrement. A tel point que tout au long du film on se demande qui est le personnage positif et qui est le " bad guy " ,tant les différentes facettes des individus sont successivement exposées de façon contradictoire , rendant ainsi toute l'ambiguïté des protagonistes. Mais ce balancier n'est-il pas le propre de la nature humaine ?
On sent également tout au long du film l'intensité oppressante de la nature , ce qui fait penser à Anthony Mann , et Karlson ne pâtit pas d'une comparaison avec ce maitre.



Pas daccord avec HART en ce qui concerne de good guys et les bad guys, On voit ici que le good guy est le Rancher Scotty, un gars responsable
et sérieux. Dix ans avant cette aventure il avait sauvé le Kid des sables mouvents du Rio Grande et l'avait adopté. Pendant la préparation de la traque de Thunderhoof
le Kid saoul et plus contrôlable embrasse Maggy, qui le repousse horrifiée, après s'avoir cassé sa jambe, Scotty est fortement handicapé, Le Kid en profite
pour faire des avances à Maggi, en lui faisant croire que Scotty aime plus Thunderhoof qu'elle même. Scotty traite le Kid toujours comme ami,
et ne le tue pas lors de la scène avec le Puma, il protège en même temps son épouse du danger.
Quand ils arrivent à la ferme " plutôt abandonnée " où ils trouvent des poules, oeufs et lard, ils mangent abondamment, Scotty met quelques billets
de dollars sur la table, pour payer ce qu'ils ont mangé, ce que le Kid désapprouve.
En plus le Kid jette Scotty dans un précipice, le croyant mort, sans en dire la vérité à Maggy, ce pour s'assurer une place auprès d'elle, qu'elle refuse.

Alors pas difficile de trouver dès le début que le Kid, c'est le Bad Guy.

Stark
Etranger
Messages : 4
Localisation : A l'Ouest du Pecos

Re: Thunderhoof - 1948 - Phil Karlson

Messagepar Stark » 26 juin 2017 22:54

qui est le bad guy, qui est le good guy? Les opinions diffèrent selon les heureux spectateurs de cette rareté.
A débattre lors de la sortie dvd impatiemment attendue pour ce trésor enfin ressuscité.

Hart a raison d'affirmer que la carrière de Phil Karlson est inégale, c'est également l'avis de Patrick Brion à qui j'avais proposé un festival "Cinéma de Minuit", "trop inégal" m'a-t-il répondu. Ok, sa filmo comporte trop de films de commandes (comme beaucoup). Mais, il faut rattacher ses quelques pépites de 1948 à 1975 pour capter un parcours thématique complètement cohérent, avec des paroxysmes rarement atteints à Hollywood. Et sur son thème favori des conflits et de la corruption aux Usa, Karlson, ancien avocat, frappe très fort et nous démontre que les mauvaises Histoires américaines redémarrent toujours. Certains de ces films trouvent ainsi une suite 10 ou 20 ans plus tard.

Quant à la fin de Thunderhoof, trop Disney selon Hart, je pense que comme toujours dans les bons films de Karlson, l'histoire se répète et n'est donc vraiment pas happy end mais présage un nouveau fever trigger.

A vous de juger.



Retourner vers « Westerns introuvables ou perdus à jamais ? »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité