Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Jeux, Quizz, ...
Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2459

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar musselshell » 22 déc. 2014 13:59

Ce n' était pas tant l' avis de recherche que l' envie de reprendre l' air qui l' avait amené là.

Le sud du Texas avait bien changé, pour le moins...les plaines du nord, inutile d' en rajouter. Il avait contourné des miles et des miles de tas de ferrailles, de tuyaux, de bouts de routes qui quadrillaient le pays en tous sens. Possible que dans un univers parallèle au sien, les Lakotas tournaient tout çà en dérision, cette dérision ricaneuse dont ils avaient le secret...Mais ceux de cet apparent maintenant avaient des casques jaunes et trafiquaient autour des machins.
Personne ne paraissait le voir. Transparent. Lui même parfois, un peu à volonté d'ailleurs, ne voyait plus rien de tout ça. L' herbe revenait, grasse puis sèche, les horizons se dégageaient. Le Llano redevenait le Llano.

Alors il décidait de faire comme si.
Comme s' il était là pour autre chose que des noms sur un bout de papier, comme si son destin échappait aux décisions fantasques (et hésitantes) d' un décideur détraqué.

Il y en avait un nommé Pike, un autre Harmonica...Il se rappelait ses deux noms là. Les autres...faudrait regarder le bout de papier.
Il y avait une femme, aussi... L' affaire était parait-il compliquée, tous ces gars se courant les uns après les autres au gré d' un jeu d' alliances et désalliances qui lui (et leur) échappait complètement.

Guthrie Mc Cabe décida de dégourdir un peu ses jambes, qu'il avait longues et passablement engourdies.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 22 déc. 2014 18:39

-"Tiens, regarde qui voilà, fit Pike en finissant sa bière.
Harmonica se retourna au moment où Guthrie Mc Cabe rentrait dans le saloon.
"ça faisait longtemps que l'on n'avait pas vu "la brindille".
Guthrie Mc Cabe se retourna, la main sur son colt.
- Arrête Pike ! Gueula Harmonica.
"Et toi, joue pas avec ça, lança-t-il à Guthrie. Bon sang, les mecs, vous ne croyez pas qu'on a autre chose à faire ?? Genre rattraper la bande à Tuco ?
- La bande à Tuco ? fit Guthrie, soudain intéressé.
- T'en mêle pas, toi, lança musselshel.
- Je fais c'que je veux, mec, répondit un Guthrie goguenard alors qu'Harmonica faisait signe à ses hommes de lâcher l'affaire et de sortir.
Harmonica retourna au baraquement alors que ses hommes, déjà en selle, l'attendaient. Jill était toujours sous la garde de Sentenza, qui gardait son pistolet braqué sur elle. Il tourna la tête en voyant du coin de l’œil Harmonica apparaître dans l'encadrement de la porte.
- Dépêche-toi d'appuyer sur cette gâchette et filons ! Ordonna Harmonica. Et sans attendre la réponse de son subordonné, il se dirigea vers sa monture.
Sentenza se retourna vers la jeune femme qui ne disait mot. Son visage affichait un air de défit.
Sentenza soupira, et leva son arme. Jill ne le quittait pas du regard. Ses yeux s'arrondirent de stupéfaction lorsqu'il visa bien au-dessus de sa tête et que deux coups de feu claquèrent au-dessus de sa tête.
Harmonica regarda Sentenza sortir seul avec une expression indéfinissable. Il éperonna son cheval et la bande s'élança au galop en silence.
Seul Le Cheyenne marmonnait quelque chose d'incompréhensible.
Loin derrière eux, "La Brindille" se mit en route, suivant leurs traces. Il y avait du pognon à se faire, il le sentait, et il comptait bien avoir sa part, coûte que coûte.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2459

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar musselshell » 22 déc. 2014 19:44

A distance, ils les voyaient se chamailler.
A propos de cette bande à Tuco, probablement. Ca paraissait important, du pognon à se faire, sûrement...mais il ne pouvait pas y avoir que ça. Tous ces gars cherchaient autre chose...et ne le savaient pas eux mêmes, ce qu'ils cherchaient. De toute évidence, les traqueurs ressemblaient beaucoup aux traqués, gars perdus...enfin...gars ...façon de dire, ils avaient pas mal de plomb dans l' aile.
Pas autant que ta pomme se dit Gus ( souvenir très lointain du zozottement de Belle Aragon à Tuscosa, dans une autre vie), t' es l' ancêtre là, cherche pas l' échappatoire.
L' était effectivement vieux Gus. Les Pike et Harmonica aussi...mais comme dirait l' autre, "moins".
"La brindille" ...ben oui, grandes pattes, mal de dos...gueules de bois.
Né en 1842, Gus a dans les 55 berges...Né en 1908, il n' est pas encore là. Sauf dans ces moments où apparaissent des rubans de béton agités ou les ferrailles qui quadrillent la prairie...là il est vieux Gus, 174 ans, ou 108...pas beaucoup moins pire.
Il tient sur son canasson. Merci au scripteur détraqué.
Normalement, tous les capturer. Puis les ramener...merde...où, déjà?
Ils se chamaillaient toujours, comme dans un jeu compliqué éternellement recommencé. Vers le Mexique, évidemment...
Gus arrêta sa monture. Pour regarder le pays...le pays d' avant , le pays de maintenant...quel avant, quel maintenant?
Putain de grandes guiboles.
Mais il les rattraperaient. N'importe où.
Et il le savait maintenant, n' importe quand.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2459

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar musselshell » 22 déc. 2014 20:05

A 10 miles au nord, et en altitude (ils se sentaient vieux eux aussi mais privilégiaient, pas seulement pour la mouvance, le monde qui apparaissait de temps à autres à Guthrie Mc Cabe), l'Italien et le yankee demi Cherokee suivaient leurs créatures déjantées, victimes d'une magie étrange, qu'ils acceptaient volontiers (d'autant plus que - morts, ils étaient là aussi...).
Sam demanda à Sergio pourquoi tout le monde s'était fâché à ce point là. Sergio répondit qu'il avait laissé la main...trouvait intéressant de voir tout çà lui échapper.
Sam, adepte absolu de l'absurde, fut d'accord( "yeah man...see what you mean...let them go...").

Vu les gugusses fonçant vers le sud...Sam et Sergio , sans en en rien dire, éprouvaient le même malaise étrange.

Dans les gars, y avait celui qui prenait son temps, avec ses longues guiboles et son mal partout. Le top du top pourtant.

Sean Aloysus O' Fearna n'est donc pas convoqué par le scripteur détraqué.
Point trop n'en faut.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 22 déc. 2014 20:26

Tuco chevauchait en tête. Tigrero et Dutch le suivaient de près. Leurs chevaux épuisés n'arrivaient même plus à relever la tête. Ils avaient galopé sans s'arrêter toute la journée, forçant leurs bêtes sans répit, s'attendant à chaque instant à voir surgir les chasseurs de primes à leurs trousses. Curieusement personne ne s'était montré jusqu'à présent, mais ils gardaient les sens en alerte, aux aguets. Cette attente en vain les épuisait, usant leurs nerfs.
- On y est, les gars, souffla Tuco. Derrière une colline venait d'apparaître un petit ranch. Une simple maisonnette de bois à laquelle était adossée une grange. Devant, un corral où évoluaient tranquillement trois chevaux que les hommes jaugèrent en connaisseurs. Le cheval de Dutch hennit et les animaux du corral répondirent aussitôt.
Aussitôt, la porte de la maisonnette s'ouvrit sur un homme, torse nu, armé d'un fusil. Ses bras puissamment musclés luisaient de sueur. Sous son épaisse chevelure noire, ses yeux bridés, comme incrustés dans son visage buriné taillé à la serpe et barré d'une fine moustache, les dévisageait sans crainte.
- Que voulez-vous ? demanda-t-il calmement en épaulant son fusil.
- Salut Chino, lança Tuco. Pose ton arme donc ! Dit-il en avançant au pas, levant une main apaisante.
"Nous sommes venus t'acheter des chevaux et, pourquoi pas, passer la nuit.
- Personne ne rentre chez moi, répondit Chino sans bouger, le suivant de son arme.
"Et ces chevaux ont déjà trouvé preneur. Une dame de la ville doit venir les chercher demain.
- D'accord, Chino, pas de souci, fit Tuco d'une voix doucereuse.
"C'est dommage, vraiment.
Un déclic presque imperceptible lui appris que Dutch, qui s'était placé derrière lui, avait très doucement dégainé son arme.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2459

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar musselshell » 25 déc. 2014 4:58

Le temps se figea un instant - se fige jamais bien longtemps, ce truc repart tout le temps, et quand il s 'arrête, on est plus là pour le savoir, et c' est parce qu' on est plus là pour le savoir qu'il s'est arrêté - Dutch regarda et son revolver et tout le monde le regardant le regarder et les regarder le regardant.

"Tu veux tirer sur qui?" s' enquit Tuco, douceureux comme jamais

Dutch resta ce qui parut une éternité son arme à la main, comme braquée dans le vide...avec ce regard inénarrable entre stupéfaction et perplexité...et comme une espèce de tristesse si insondable qu' elle aurait traversé...ben ...le temps, justement. Une tristesse figée dont l' objet instigateur se serait lui même égaré à force d' absurdes et vaines pérégrinations ( c'est le scripteur détraqué qui précise, Dutch ne causait pas comme ça).

Il rengaina, baissa les yeux comme un vieux bouledogue battu.

"Ca va aller Dutch"

Chino n' avait pas cillé.

Auraient - ils leurs chevaux?

Un observateur pourvu de la bonne distance ne pouvait que se poser la question du pourquoi de tout ça. Cette même juste distance l' aurait encouragé à s' interroger pareillement sur ceux qui déboulaient du nord en savant désordre.

La bande d' Harmonica et Pike qui n' avait pas fait parler la fille.
Les deux inventeurs observant de haut les étranges tribulations de leurs créatures échappées.
Guthrie Mc Cabe, qui lui ne déboulait pas, n' avait jamais déboulé et, nom de Dieu, ne déboulerait jamais, sachant que tout vient toujours à point, et que quand ça ne vient pas( ce qui arrive souvent), rien ne sert de regretter de n' avoir point déboulé.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 25 déc. 2014 10:06

Guthrie Mc Cabe chevauchait, solitaire, depuis un moment, lorsqu'un tonnerre de coups de sabots le fit se retourner, pistolet au poing. Un cavalier le rattrapait. Avant qu'il ait eu le temps de se demander s'il avait affaire à un ami ou un ennemi, il eut la surprise de constater que c'était une femme qui le talonnait ainsi. Il n'en avait pas vraiment l'habitude.
-"Salut, fit-elle très vite en chevauchant à ses côtés. Moi, c'est Jill. Moi aussi, je veux mettre la main sur cette bande. Parce que j'apprécie moyennement qu'on me laisse tomber. Et j'aimerais bien retrouver Tuco avant les autres chasseurs de primes qui sont à sa poursuite.
Guthrie se mit à rire, éberlué.
- T'es drôle, toi. Tu penses que je suis quoi, moi ? Pasteur ?
- Je pense que tu es un chasseur capable de réfléchir avant de tirer. En route !
Sidéré, "La Brindille" lui emboîta le pas.

Chino les observait toujours, avec un mince sourire, puis il fit signe à Tuco.
- Toi, tu peux venir.
Tuco mis doucement pied à terre et s'approcha de la maison.
- Et mes amis ? Demanda-t-il.
- Celui qui a voulu me tirer dessus reste dehors.
Dutch ouvrit la bouche, et la referma très vite en constatant que Chino, mine de rien, n'avait pas lâché son arme.

Sentenza finit par ouvrir la bouche.
- Tu sais, Harmonica, risqua-t-il, tu ne peux pas tuer toutes les Jill qui croisent ta route.
Harmonica lui lança un regard assassin sans répondre.
"On peut en parler, si tu veux ?... continua Sentenza, conscient qu'il s'engageait sur un terrain glissant.

Là-haut, Sam et Sergio se tenaient les côtes.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2459

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar musselshell » 02 janv. 2015 21:10

Un truc comme çà devait arriver...on pourrait aussi dire que, vu ce qui se déroule ici via les scribes détraqués, ça peut arriver.
Alors hop.
L' hélicoptère nécessite de temps à autres ce que l' on appelle du ravitaillement. Dans ce cas, il redescend, fait ce qu' il a à faire (un plein, disent-ils), et redécolle.
Sam et Sergio étaient donc au sol entre Pandale et Langtry, à moins de 10 miles du Rio Grande, le long du Pecos. Ils procédaient à un ravitaillement improbable, via un camion citerne entre deux (ou trois, ou quatre) mondes, dont le chauffeur savait l' invraisemblable mais pourtant réelle possibilité dans ces coins là, aidé lui même par le scripteur détraqué (et un peu fatigué).
Les deux créateurs ne disaient mot, le regard perdu dans les gorges du Pecos pendant que le chauffeur fantôme s' afférait sous le rotor.
Leurs créatures échappées (dans tous les sens du terme) étaient devant, plus au sud, dans une cabane, pour des chevaux.
Sergio se tourna vers le plateau, vers le nord ouest.

"Bon dieu...regarde ça Sam..."

Les deux cavaliers grossissaient doucement à l' horizon et s' approchaient...s' approchaient.
Puis passèrent, comme un rêve lent, sans oublier de soulever leur paresseuse poussière.

"Gus Mc Cabe..."
"oui...Gus Mc Cabe...il ne nous a pas vus, ou ne peut pas nous voir..."

Gus et la créature continuaient vers le sud.

"Putain...Gus Mc Cabe, on le dirait filmé par le Vieux..."
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 02 janv. 2015 22:36

Assise devant son ordinateur, ne sachant plus comment se dépêtrer de cette histoire de fous, la nana qui postait sur le forum "Western Movies" sous le pseudonyme d'"Angel" (quelle idée) commençait à pleurer à chaudes larmes lorsque l'on sonna à la porte.
Elle hésita, elle n'attendait personne à cette heure-ci. De derrière la porte lui parvenait un son étrange de respiration animale, et des coups sourds martelaient le sol, comme si...
Prise d'une inspiration subite, elle ouvrit la porte.
Sa bouche s'arrondit en un "o" de surprise.
Sur le palier, devant son appartement, au cinquième étage d'un immeuble en plein centre ville, deux cowboys poussiéreux la considéraient du haut de leurs montures.

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6080
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar lafayette » 02 janv. 2015 23:31

:horse: "C'est quoi ce binz?" hennit la première monture!
"Oh, c'est toi Laurel?" s'interrogea la seconde monture... la réincarnation de Hardy!
Image

"Oui, cher Hardy, il serait temps de retourner au Far West! Mais évitons de prendre l'avion ou l'ascenseur, on pourrait se retrouver chez les Anges!"
Je suis un nouvel abonné.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3492
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 06 janv. 2015 16:03

Au même moment sur son ordinateur un (plus très) jeune homme se demandait quelles seraient les idées à développer pour cette histoire qui lui plaisait...
LA HORDE SAUVAGE... Un des premiers westerns de sa collection que même feu son grand-père paternel peu porté sur les westerns éloignés des styles traditionnels avait adoré...
Angel... Quelle ne fut pas sa surprise quand il avait découvert ce jeu par ce nouveau membre...
Mais vient aussi le problème de l'inspiration !
Et au vu des derniers commentaires il était cependant heureux... Heureux de voir que le jeu ne perdait pas le rythme et surpris: :shock:
REFLEXION INTENSE :? "C'est quoi ce délire ?!"... Lafayette te voilà ! (Elle était facile je sais...).
Mais qu'importe... On s'amuse c'est le principal!
Image

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 06 janv. 2015 17:53

"Bon maintenant, Sam, t'arrête tes conneries !!"
Sam redressa la tête, et balaya malencontreusement la table du plat de la main, renversant quelques bouteilles. Il essaya de faire le point sur la silhouette furibarde qui s'agitait devant lui.
"C'est quoi ça ?! Ah, elle est belle, tiens, ta horde sauvage ! fit William Holden en agitant le scénario. Derrière Lui, Ernest Borgnine riait franchement en lisant quelques feuillets. Jaime Sanchez ramassa la dernière page qui était tombée par terre, et la parcouru.
"C'est quoi ce binz?" hennit la première monture!
"Oh, c'est toi Laurel?" s'interrogea la seconde monture... la réincarnation de Hardy!"

- On n'est pas sortis de l'auberge, les gars ! dit Jaime, les épaules secouées d'un rire nerveux.
- Bon, écoute mon gars, fit Holden en attrapant Sam par le col. C'est moi qui dirige cette horde, alors on va faire comme je dis, maintenant ! Compris !

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3492
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 06 janv. 2015 18:00

Holden était pas du genre à se laisser em... der !!
Sam en était ravi car malgré les apparences ils étaient proches au niveau du caractère, qui sait ? Peut-être cela allait-il agir de façon positive sur le jeu de William Holden ?
Sam en était presque retourné au point de ne pas finir sa bière (CA JAMAIS !!)...
Mais il avala le reste cul sec pour se remettre de ses émotions ("Il est peut-être chef sur l'écran mais qu'il me les brise pas car le patron ici c'est MOI !".
Les chevaux observaient avec étonnement, Laurel avait peur qu'en cas de souci il ne finisse dans une boucherie vu le caractère de l'ami Sam ("On aura intérêt à bien joué, même si ça change du registre de nos anciennes vies...").
Image

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 07 janv. 2015 21:40

- Faut qu' j'arrête la bière, fit Sam, la voix pâteuse. J'entends des chevaux qui parlent !



Retourner vers « Jeux »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités