Gloria Grahame

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
james
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3503

Gloria Grahame

Messagepar james » 10 août 2004 22:02

Cette actrice tourna peux de western 5 en tout et pour tous mais ces compositions seront a gardez en memoires notement dans le western ride out or vengence 1957 ou elle y joue au coté de rory calhoun.

Mais la concernant nul ne pourras oubliée sa prestation dans reglement de comptes ou elle etait defigureé par lee marvin .Gloria grahame fut certainement l'une des rares actrice a possèdeé autant d'admirateur.Elle commence sa carrière dans le theatre et sera de nombreuse anneés la doublure de beaucoup de star des planches,et la consécration vient en 1945 alors qu'elle joue une piece de theatre a broadway elle fut remarqué par un agent et fut engageé illico pour faire du cinéma.......

Son premier role blonde fever 1945 puis sera troublante dans feux croisé de dmytrykpuis un enchainement des roles tous azimute pour cette superbe actrice voué a interpréteé les sensuelles.Elle epousera le realisateur nicholas ray qui bien sur vas la dirigé dans deux de ces films,ce destin lui portera prejudice car divorcant de ray gloria grahame aura une liason avec son beau films anthony ray cette tapageuse aventure feras l'objet d'un scandale enorme.

La carrière de gloria grahame et au neant a la fin des anneés 1960,laissant place a beaucoup de spéculation et après un retour en force celui ci ne sera pas payant pour cette actrice qui vit son declin prendre le pas.

Dans le western beaucoup d'energie pour de bon western,dommage qu'elle ne continua pas sur cette vois toute traceé du genre qui nous intérresse car elle avait le physique pour,voici la filmographie de gloria grahame dans le western:

:arrow: Black Noon ..1971 pour la TV
:arrow: Ride Beyond Vengeance (marqué au fer rouge)1966
:arrow: Ride Out for Revenge..1957
:arrow: Oklahoma! ..1955(western musical)
:arrow: Roughshod ..1949

vala,james :wink:

Image
Image
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
TheVoice
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 104

Messagepar TheVoice » 06 janv. 2005 22:38

Image

Image


Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14021
Contact :

Re: Gloria Grahame

Messagepar metek » 02 nov. 2013 17:23

Dommage pas de photos pour cette belle actrice :(

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14021
Contact :

Re: Gloria Grahame

Messagepar metek » 02 nov. 2013 17:29

It's a Wonderful Life RKO1946 - James Stewart




Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14021
Contact :

Re: Gloria Grahame

Messagepar metek » 02 nov. 2013 17:31


Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14021
Contact :

Re: Gloria Grahame

Messagepar metek » 02 nov. 2013 19:45












thyrex
Marshall
Marshall
Messages : 250

Re: Gloria Grahame

Messagepar thyrex » 02 nov. 2013 21:44

Juste un grand merci pour toute ces photos :beer1:

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4116

Re: Gloria Grahame

Messagepar DEMERVAL » 12 mai 2017 18:02

Gloria Grahame naquit Gloria Grahame Hallward, le 28 novembre 1923 à Los Angeles, Californie. Reginald Michael Bloxam Hallward, son père, était un architecte et auteur et sa mère, Jeanne McDougall, qui utilisa le nom de scène de Jean Grahame, était une actrice de théâtre britannique et professeur d’art dramatique. McDougall enseigna l’art dramatique à sa plus jeune fille durant sa jeunesse et son adolescence. Le couple avait une autre fille, Joy Hallward (1911–2003), une actrice qui épousa John Mitchum (le jeune frère de l’acteur Robert Mitchum). Grahame fréquenta le lycée d’Hollywood avant de décider d’entreprendre une carrière d’actrice.
Gloria Grahame signa un contrat avec MGM Studios sous son nom professionnel après que Louis B. Mayer l’eut vue pendant plusieurs années sur les planches de Broadway.
Elle fit ses débuts sur le grand écran dans Blonde Fever (1944), puis endossa un des rôles les plus largement louésà à savoir celui de Violet, la fille aux moeurs légères sauvée de la disgrâce par George Bailey dans La vie est belle (1946). MGM ne fut pas capable de développer son potentiel de star et son contrat fut vendu à RKO Studios en 1947.
Grahame fut souvent employée pour des films noirs dans des rôles de beautés ternies avec un irrésistible pouvoir de séduction. Durant cette époque, elle fit des films pour plusieurs studios d’Hollywood. Elle fut nominée pour l’Oscar du meilleur second rôle pour Feux croisés (1947).
Gloria Grahame fut la vedette au côté d’Humphrey Bogart du film Le violent (1950), une performance pour laquelle elle fut encensée. Bien qu’aujourd’hui il est considéré comme étant un de ses meilleurs films, ce ne fut pas un succès au box-office et Howard Hughes, propriétaire de RKO Studios, admit qu’il ne l’avait jamais vu. Quand elle demanda à être prêtée pour des rôles dans Comment l’esprit vient aux femmes et Une place au soleil, Howard Hughes refusa et l’obligea à la place à endosser un second rôle dans Le paradis des mauvais garçons. Bien que n’étant apparue qu’un peu plus de neuf minutes à l’écran, elle remporta l’Oscar du meilleur second rôle pour le film de la MGM, Les ensorcelés (1952), ce qui, constitua le record de la plus courte performance à avoir remporté un Oscar, record qui dura pendant 27 ans et qui fut battu par Beatrice Straight en 1977.
Parmi ses autres rôles mémorables figurent l’intrigante Irene Nieves dans Le masque arraché (également de 1952), la femme fatale Vicki Buckley dans Désirs humains (1953) et Debby Marsh dans Réglement de comptes de Fritz Lang (1953) dans lequel, dans une horrifiante scène hors-écran, elle est marquée par du café chaud jeté à son visage par le personnage interprété par Lee Marvin. Graham fut aussi la riche séductrice Harriet Lang dans le film de Stanley Kramer, Pour que vivent les hommes (1955) avec Olivia de Havilland, Robert Mitchum et Frank Sinatra.
La carrière de Gloria Grahame commença à décliner après sa performance dans la comédie musicale Oklahoma! (1955). Grahame, que les spectateurs avaient l’habitude de voir en sirène du film noir, fit, selon quelques critiques, une erreur de casting en jeune fille provinciale ignorante et une paralysie de la lèvre supérieure résultant d’une opération de chirurgie plastique, lui dénatura la parole et l’apparence. De plus, des rumeurs circulèrent que Gloria Grahame avait été difficile sur le tournage d’Oklahoma!, volant la vedette à certains acteurs de la distribution et en aliénant ses costars, ce qui favorisa sa disgrâce à Hollywood. Elle entama un lent retour sur les planches et ne retourna qu’occasionnellement devant les caméras pour des petits rôles, la plupart dans des films médiocres.
Elle fut aussi une guest star dans des séries télévisées dont un épisode de la série de science-fiction, Au-delà du réel. Dans l’épisode intitulé "The Guests", Grahame se moquait de sa propre carrière en interprétant une star de cinéma oublié vivant dans le passé. Elle apparut aussi dans un épisode du Fugitif ("The Homecoming", 1964) et un épisode de L’homme à la rolls ("Who Killed The Rabbit's Husband", 1965).
La pièce, The Time of Your Life, fut reprise le 17 mars 1972 au Huntington Hartford Theater de Los Angeles avec Gloria Grahame, Henry Fonda, Richard Dreyfuss, Lewis J. Stadlen, Ron Thompson, Jane Alexander, Richard X. Slattery et Pepper Martin sous la direction d’Edwin Sherin.
Tout au long de sa carrière, Gloria Grahame devint de plus en plus concernée par son apparence physique. Elle fut particulièrement concernée par l’apparence de sa lèvre supérieure qu’elle estimait trop mince et avaient des nervures trop profondes. Pour remédier à “ces défauts”, Grahame commença à bourrer l’espace entre ses dents et sa lèvre avec du coton ou des bouts de tissu pour donner l’apparence d’ampleur qui était supposée lui donner un air plus sexy. Plusieurs de ses costars découvrirent ce stratagème après avoir tourné une scène de baiser car, souvent, le coton ou les bouts de tissu, se retrouvaient dans leur propre bouche. Au milieu des années 1940, Gloria Grahame commença à subir de petites procédures cosmétiques sur ses lèvres et son visage. Selon sa nièce, Vicky Mitchum, l’obsession de Gloria Grahame avec son apparence l’amena à subir encore plus de procédures cosmétiques qui immobilisèrent largement sa lèvre supérieure à cause des dommages causées aux nerfs. Mitchum dit, "Avec les années, elle [Grahame] se morcela, essayant de se tailler une image de beauté qu’elle pensait existante mais qui ne l’était pas. Les autres la percevaient comme une belle personne mais elle ne le fut jamais, et de folles choses se répandirent."
Gloria Grahame fut mariée à quatre reprises et eut quatre enfants. Son rpemier mariage eut lieu avec l’acteur Stanley Clements qu’elle épousa en août 1945. Ils divorcèrent en juin 1948. Le jour après le prononcé de son jugement de divorce, Grahame épousa le réalisateur Nicholas Ray. Ils eurent un fils, Timothy, en novembre 1948. Après plusieurs séparations et réconciliations, Grahame et Ray divorcèrent en 1952. Grahame se maria en troisièmes noces avec l’écrivain et producteur de télévision, Cy Howard. Ils s’unirent en août 1954 et eurent une fille, Marianna Paulette en 1956. Grahame demanda le divorce en mai 1957 pour cruautés mentales. Leurs divorce fut finalisé en novembre 1957.
Le quatrième et dernier mariage de Gloria Grahame eut lieu avec l’acteur Anthony "Tony" Ray, le fils de son second mari et de sa première épouse, Jean Evans et donc son ex-beau-fils. Leur relation aurait débuté alors que Tony Ray n’avait que 13 ans et alors que Grahame était encore mariée avec son père (ce qui mit définitivement fin au mariage quand Nicholas Ray les découvrit tous deux au lit). Les deux reprirent contact en 1958 et se marièrent à Tijuana, Mexique en mai 1960. Le couple devait avoir deux enfants: Anthony, Jr. (né en 1963) et James (né en 1965).
La nouvelle du mariage fut gardée secrète jusqu’en 1962. Le mariage fut ébruité par les journaux à sensations et le scandale qui s’ensuivit endommagea la réputation de Gloria Grahame et affecta sa carrière. Après avoir appris son mariage avec Anthony Ray, le troisième mari de Gloria Grahame, Cy Howard essaya de récupérer la garde de la fille du couple, Marianna. Howard affirma que Grahame était une mère indigne et les deux partis se battirent pendant des années au sujet de la garde de Marianna. Le stress du scandale, sa carrière déclinante et sa bataille juridique pour la garde de Marianna eurent des conséquences néfastes sur Gloria et elle fit une dépression nerveuse. Elle dut plus tard en 1964 subir des électrochocs. Malgré le scandale environnant, son mariage avec Anthony Ray fut le plus solide. Ils ne devaient divorcer qu’en mai 1974.
En mars 1974, Gloria Grahame se vit diagnostiquer un cancer du sein. Elle subit des séances de rayons, changea ses habitudes diététiques, arrêta de fumer et de boire de l’alcool et chercha aussi des médications homéopathiques. En moins d’un an, le cancer était en rémission. Le cancer revint en 1980, mais Gloria Grahame refusa d’admettre le diagnostic et de subir de nouvelles séances de rayons. Malgré sa santé déclinante, elle continua à se produire sur les planches aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, vivant pendant un moment à Liverpool. Alors qu’elle travaillait à Londres en septembre 1981, elle subit un traitement pour extraire un excès de liquide de son abdomen. Durant la procédure, le docteur creva accidentellement son intestin. Elle développa rapidement une péritonite et dût être hospitalisée. Après avoir appris la maladie de Gloria Grahame, deux de ses enfants, Timothy et Paulette, firent le déplacement à Londres et décidèrent de la ramener aux Etats-Unis.
Le 5 octobre 1981, Gloria Grahame retourna aux Etats-Unis où elle fut admise à l’hôpital St. Vincent de New York City. Elle y décéda quelques heures plus tard à 57 ans. Elle est enterrée au Oakwood Memorial Park Cemetery de Chatsworth, Californie.
Pour sa contribution à l’industrie du film, Gloria Grahame a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 6522 Hollywood Boulevard.
Sa contribution au western fut la suivante :
Roughshod de Mark Robson (1949), Mary Wells
Oklahoma ! de Fred Zinnemann (1955), Ado Annie Carnes
L’or des Cheyennes de Bernard Girard (1957), Amy Porter
Marqué au fer rouge de Bernard McEveety (1966), Bonnie Shelley
Le cheval de fer, un épisode, Rita Talbot dans « Appointment with an Epitaph » (1967)
Daniel Boone, un épisode, Molly dans “Perilous Passage” (1970)
Black Noon, téléfilm de Bernard L. Kowalski (1971), Bethia



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités