Kathryn GRAYSON (1922-2010)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4180

Kathryn GRAYSON (1922-2010)

Messagepar DEMERVAL » 19 mai 2017 14:14

Kathryn Grayson naquit Zelma Kathryn Elisabeth Hedrick, le 9 février 1922 à Winston-Salem, Caroline du Nord, la fille de Charles E. Hedrick et Lillian Grayson Hedrick (1897–1955). Charles était un entrepreneur en bâtiment.
Lillian était de descendance britannique et Charles était d’origine germano-sicilienne.
La famille Hedrick déménagea plus tard à St. Louis, Missouri, où elle fut découverte chantant devant une salle vide à la St. Louis Municipal Opera House par le concierge qui l’introduisit auprès de Frances Marshall du Chicago Civic Opera, qui lui donna des leçons de chant.
La soeur de Kathryn Grayson, Frances Raeburn (née Mildred Hedrick) était aussi une actrice et chanteuse, qui apparut avec elle dans le film Sept Amoureuses. Elle avait aussi deux frères, Clarence "Bud" E. Hedrick et Harold.
En 1940, un découvreur de talent de la MGM vit Kathryn Grayson se produisant dans un festival de musique. Metro espérait trouver une remplaçante à Deanna Durbin, qui quitta le studio pour Universal Pictures. Pendant les 18 mois qui suivirent, Kathryn Grayson prit des leçons de musique, des cours d’art dramatique et de diction. En un an, Grayson passa son premier test à l’écran. Cependant, les patrons du studio n’étaient pas satisfaits et elle fut prendre six mois de cours supplémentaires jusqu’à ce qu’elle fit sa première apparition à l’écran en 1941 dans le film, Andy Hardy's Private Secretary dans le rôle de la secrétaire du personnage, Kathryn Land. Dans le film, elle prit part à trois numéros musicaux.
Deux films supplémentaires furent planifiés pour Kathryn Grayson en 1941; White House Girl, qui fut plus tard tourné en 1948 avec Deanna Durbin et Very Warm for May, tiré de la comédie musicale de Jerome Kern et Oscar Hammerstein du même nom. Le film fut finalement fait en 1944 sous l’intitulé de Broadway Rhythm.
Elle apparut dans trois films en 1942: The Vanishing Virginian, Rio Rita et Sept amoureuses. Dans le premier, Grayson interprète la fille adolescente, Rebecca, de l’excentrique famille Yancey de Lynchburg, Virginie. Situé en 1913, le film était basé sur la propre famille de Rebecca Yancey Williams.
Kathryn Grayson fut la costar de Rio Rita avec Abbott and Costello. Grayson y interpréta le rôle-titre, celui de Rita Winslow. Le film devait à l’origine être une adaptation d’une comédie musicale de 1927, cependant, seules deux chansons furent repirses dans le film, le générique du film et "The Ranger Song," qui fut exécutée par Grayson.
En costar de Van Heflin, Seven Sweethearts casta Grayson dans le rôle de la plus jeune des sept filles de Holland, Michigan, dont les services sont loués par un reporter-photographe (Van Heflin) pour servir de modèle et de secrétaire alors qu’il couvre le festival des tulipes de la ville et de qui il tombe amoureux.
En 1943, Grayson apparut dans le film La parade aux étoiles, (à l’origine intitulé Private Miss Jones), avec Gene Kelly, Mickey Rooney, Eleanor Powell, June Allyson et autres. Le film était censé remonter le moral des troupes américaines et de leurs familles. Grayson y était la fille chantante d’un commandant de l’Armée.
En 1942 on annonça que Grayson devait apparaître dans An American Symphony avec Judy Garland. Garland fut remplacée par June Allyson, et le film fut réintitulé "Two Sisters from Boston" et diffusé en 1946.
Kathryn Grayson n’apparut dans aucun film pendant presque deux ans (de 1943 à 1945), et, à la place, passa son temps à divertir les troupes et à se produire dans des programmes radiophoniques. Elle revint sur le grand écran dans Escale à Hollywood, une comédie romantique musicale dont l’intrigue se situait à Los Angeles avec en vedettes Gene Kelly et Frank Sinatra. Escale à Hollywood fut le 5ème film le plus rentable de 1945, amassant plus de 4.779 millions de dollars. Ce film fut suivi par Du burlesque à l’opéra et des apparitions en guest star dans Ziegfeld Follies et La pluie qui chante.
MGM reforma le couple Grayson et Sinatra pour deux films en 1947 et 1948, Tout le monde chante et Le brigand amoureux. Les deux films furent des échecs au box office et les spectateurs trouvèrent les scenarii absurdes. Après les revers de Brooklyn et Bandit, Grayson fut réunie avec le ténor Mario Lanza dans Le baiser de minuit en 1949.
En 1950, Grayson fut une nouvelle fois associée avec Lanza et incarna une chanteuse d’opéra dans The Toast of New Orleans et exécuta la chanson nominée aux Oscars "Be My Love".
Alors qu’elle tournait une scène de Madama Butterfly dans le film, Lanza tenta sans arrêt d’embrasser Grayson, ce qui fut aggravé par le fait que Lanza mangeait constamment de l’ail avant le tournage. Grayson se rendit auprès de la costumière Helen Rose pour lui demander de coudre des pièces de cuivre dans ses gants. A chaque fois que Lanza essaya alors de l’embrasser, elle le frappait avec son gant rempli de cuivre. Lors de la première du film, Grayson se rendit à la Nouvelle Orléans pour participer à la vente aux enchères des costumes du film.
Kathryn Grayson remplaça June Allyson dans le rôle d’Ina Massine en 1951 dans J’épouse mon mari. Elle y interprétait une chanteuse d’opéra diminuée par une laryngite, au côté de Van Johnson qui incarnait son docteur et l’objet de son amour. Ce fut aussi son premier rôle non chantant pour la MGM. Les performances musicales de Kathryn Grayson existent néanmoins dans ce film mais sous la forme d’enregistrements.
Kathryn Grayson fut ensuite castée dans le rôle de Magnolia Hawks en 1951 dans le remake de la comédie musicale de Hammerstein et Kern de 1927, Show Boat, aux côtés de Howard Keel et Judy Garland. Cependant, Judy Garland quitta la production et le rôle échut à Ava Gardner. Show Boat fut le 3ème film le plus rentable de 1951, amassant 5.533 millions de dollars.
Kathryn Grayson fut de nouveau associée avec Howard Keel en 1952 pour la comédie musicale en technicolor, Les rois de la couture, un remake du film de 1935 avec Fred Astaire et Ginger Rogers, Roberta. Elle fut libérée de ses liens avec Warner Brothers en janvier 1953, avec la stipulation qu’elle retourne chez MGM pour un film de plus. Elle fut donc associée pour la 3ème fois avec Howard Keel dans son rôle le plus acclamé, celui de Lilli Vanessi/Katharina dans Embrasse-moi, chérie, sorti sur les écrans en novembre 1953. Le film fut luxueusement produit (la seule comédie musicale à être filmée en 3-D), avec des chansons de Cole Porter, une choréographie de Hermes Pan et une direction musicale d’André Previn. Le double rôle de Kathryn Grayson lui permit d’afficher de nombreux sentiments, de la fougue à la douceur en passant par l’humour.
Prêtée à Warner Bros., la première comédie musicale qui arriva sur les écrans en mai 1953, fut The Desert Song, avec Gordon MacRae. On lui demanda de se produire dans La Bohème au Central City Opera House de Central City, Colorado, mais à cause de ses obligations cinématographiques pour The Desert Song, elle dut y renoncer. La même année, Warner Bros. en fit la vedette d’une seconde comédie musicale, So This Is Love.
Kathryn Grayson apparut occasionnellement à la télévision, souvent en guest star dans des séries anthologiques comme General Electric Theater dans l’épisode, Shadow on the Heart, avec John Ericson, et sur Playhouse 90 dans le rôle-titre de "Lone Woman", avec Raymond Burr et Scott Brady dans les rôles historiques des frères Charles et William Bent. Dans les années 1980, Kathryn Grayson fut la guest star de trois épisodes d’Arabesque avec Angela Lansbury.
Grayson apparut sur les planches dans de nombreuses productions comme Show Boat, Rosalinda, Kiss Me, Kate, Naughty Marietta et The Merry Widow, pour laquelle elle fut nominée pour le Chicago's Sarah Siddons Award.
En 1953, Grayson prit une option sur It's Greek to Me, une histoire écrite par Helen Deutsch qu’elle voulait accompagner de chansons de Cole Porter. L’histoire consistait en une histoire mythique d’amour entre Hercule et Hippolyte, et Kathryn Grayson espérait être réunie avec Howard Keel et partir sur les routes mais le projet échoua.
Sa présence dans La veuve joyeuse l’amena à remplacer Julie Andrews en 1962 dans le rôle de la Reine Guenièvre dans Camelot. Elle endossa ensuite le rôle pendant plus de 16 mois lors d’une tournée nationale avant de le quitter pour raisons de santé.
Kathryn Grayson rêva toute sa vie d’avoir une carrière opératique et elle apparut dans un certain nombre d’opéras durant les années 1960, comme La bohème, Madama Butterfly, Orphée aux enfers et La traviata. Parmi ses rôles dramatiques et comiques sur les planches figurent Night Watch, Noises Off, Love Letters et Something's Afoot dans le rôle de Dottie Otterling.
Tout en apparaissant sur le grand écran, Kathryn Grayson se produisit aussi à la radio. Grayson exécuta des tours de chant lors de tournées nationales tout au long des années 1950. En mai 1951, Grayson dut annuler un tour de chant par rapport au fait qu’elle devait tourner Les rois de la couture. "Mes dates de concert étaient complètement fixées. Aussi quand j’ai lu à New York que je devais faire ce film, j’ai dit 'Comme c’est bête!', et puis boom! Le jour suivant j’ai reçu un télégramme du studio me demandant de revenir pour le film!"
En 1952, Kathryn Grayson se vit offrir plus de 10 000 dollars pour se produire pendant une semaine dans la boîte de nuit La Riviera dans le New Jersey avant de tourner The Desert Song. Après le tournage de ce film, The Desert Song, Kathryn Grayson fit un enregistrement de la bande musicale du film avec Tony Martin.
Kathryn Grayson supervisa le Voice and Choral Studies Program de l’Université de l’Etat de l’Idaho.
Kathryn Grayson se maria à deux reprises, d’abord avec l’acteur John Shelton (né Edward S. Price), puis avec l’acteur/chanteur Johnnie Johnston.
Shelton et Grayson s’enfuirent à Las Vegas, Nevada, où ils se marièrent le 11 juillet 1941. Les deux s’étaient rencontrés lors de bouts d’essai et se firent la cour pendant 18 mois.
En juillet 1942, Shelton quitta leur maison de Brentwood pour vivre dans son propre appartement. Cela arriva après un mois de conciliation après que le juge ait refusé de prononcer leur divorce. Kathryn Grayson accusa Shelton de cruauté mentale. Ils divorcèrent le 17 juin 1946.
Grayson épousa l’acteur/chanteur Johnnie Johnston le 22 août 1947 à Carmel, Californie. Le 7 octobre 1948, elle eut son seul enfant, sa fille Patricia "Patty Cake" Kathryn Johnston. Grayson et Johnston se séparèrent le 15 novembre 1950. Le 3 octobre 1951, Grayson obtint le divorce de Johnston sur la base de cruauté mentale. La costar de Johnston dans This Time for Keeps, Esther Williams, affirma dans son autobiographie de 1999 que, pendant qu’elle tournait le film, “Johnston lisait à haute voix aux filles de son fan club les lettres d’amour de Grayson, dont les détails les plus intimes de leur vie sexuelle."
Bien qu’elle ne se remaria plus, Kathryn Grayson fut fréquemment vue durant les années 1950 avec Robert Evans.
Selon sa secrétaire, Kathryn Grayson décéda dans son sommeil en son domicile de Los Angeles, Californie, le 17 février 2010, à 88 ans.
Sa contribution au western ne comporte qu’un film, Le brigand amoureux de Laslo Benedek (1948), dans lequel elle était Teresa.

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4180

Re: Kathryn GRAYSON (1922-2010)

Messagepar DEMERVAL » 21 mai 2017 7:14

ImageImageImageImageImageImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités