Jean ROUVEROL (1916-2017)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4117

Jean ROUVEROL (1916-2017)

Messagepar DEMERVAL » 08 juil. 2016 8:13

Née à St. Louis, Missouri, le 8 juillet 1916, Jean Rouverol est la fille de l’auteur de pièces Aurania Rouverol (1886–1955), qui créa le personnage d’Andy Hardy et écrivit les scenarii des films de la MGM y afférents. Après avoir été remarquée dans une production scolaire, Jean Rouverol commença à apparaître à Hollywood à l’âge de 17 ans, et plus particulièrement dans le rôle de la fille de W. C. Fields dans la coédie It's a Gift (1934). Elle continua ensuite à assumer des seconds rôles, accumulant 11 autres films jusque 1940, date à laquelle elle épousa le scénariste Hugo Butler.
Avec quatre enfants qui naîtront à la suite, Jean Rouverol ne revint pas devant les caméras mais tout au long des années 1940, se produisit à la radio, incarnant notamment le personnage de Betty Carter dans One Man's Family. Alors que son mari servait dans l’US Army dans le cadre de la seconde guerre mondiale, Jean Rouverol écrivit sa première nouvelle qu’elle vendit au magazine McCall en 1945. En 1950, son premier scénario fut adapté au cinéma, mais sa carrière fut interrompue par les investigations du House Committee on Un-American Activities (HUAC) sur l’influence communiste à Hollywood.
En 1943, Jean Rouverol et son mari avaient rejoint le Parti Communiste américain. En 1951, quand les agents du HUAC tenta de les assigner à comparaître, Jean Rouverol et son mari choisirent de s’exiler au Mexique avec leurs quatre enfants en bas âge plutôt que de risquer une possible peine de prison comme la subirent quelques-uns de leurs amis d’Hollywood qui furent surnommés 'Les Dix d’Hollywood'. Etiquetés comme étant de dangereux révolutionnaires subversifs par le gouvernement américain, ils ne revinrent pas aux Etats-Unis sur une base permanente avant 13 ans, temps qu’ils mirent à profit pour avoir deux enfants supplémentaires.
Alors qu’elle était en exil, Jean Rouverol continua à écrire des scenarii. Elle écrivit aussi des historiettes et des articles pour divers magazines américains pour gagner un peu d’argent. Trois scenarii qu’elle écrivit avec son mari furent acceptés pour servir de base à des films hollywoodiens parce que l’agent Ingo Preminger (frère du réalisateur Otto Preminger) s’arrangea pour que des amis de la Writers Guild of America mettent leur signature en bas des scripts.
En 1960 la famille déménagea en Italie et de ce fait, Jean Rouverol et son mari purent travailler sur le script d’un film. Après quelques années, en 1964, ils revinrent brièvement au Mexique, puis finalement se réinstallèrent aux Etats-Unis pour de bon. Vivant de nouveau en Californie, elle et son mari continuèrent leur collaboration dans l’écriture. Elle écrivit aussi un livre sur Harriet Beecher Stowe. Cependant, son mari fut atteint d’artériosclérose cervicale et décéda en 1968.
Durant les années 1970, Jean Rouverol retourna à l’écriture. Elle fit le script d’un épisode de La petite maison dans la prairie et après avoir publié trois livres en trois ans, elle fut retenue pour être la co-scénariste du soap opera Guiding Light. Pour cette émission, elle fut nominée pour un Daytime Emmy et un Writers Guild of America Award. Jean Rouverol,alors dans la soixantaine, quitta l’émission en 1976. En 1984 Jean fut l’auteure de "Writing for the Soaps." Elle enseigna l’écriture à l’University of Southern California et à l’UCLA Extension. Elle écrivit aussi des scripts pour Search for Tomorrow et As the World Turns.
Jean Rouverol fit quatre mandats au conseil d’administration de la Writers Guild of America et en 1987 reçut un Guild's Morgan Cox Award comme membre "dont les idées vitales, les efforts insistants et le sacrifice personnel" personnifient le mieux l’idéal du service de la Guilde.
En 2000, la très active octogénaire Jean Rouverol publia Refugees from Hollywood: A Journal of the Blacklist Years, qui raconta l’histoire de sa famille en exil. De 2003 à 2014 elle vécut avec Cliff Carpenter, un prolifique acteur de radio et de théâtre qui, comme elle, eut à subir les foudres du HUAC.
Le 8 juillet 2016, Jean Rouverol a fêté ses 100 ans. Elle est décédée à Wingdale, New York, le 24 mars 2017.
Sa contribution au western fut la suivante :
Bar 20 Rides Again de Howard Bretherton (1935), Margaret Arnold
The Law West of Tombstone de Glenn Tryon (1938), Nitta Moseby
Western Jamboree de Ralph Staub (1938), Betty Haskell
Modifié en dernier par DEMERVAL le 11 mai 2017 16:42, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Sitting Bull
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5747
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Jean ROUVEROL (1916- )

Messagepar Sitting Bull » 08 juil. 2016 15:22

Image

Image

Ici avec James Ellison dans "Bar 20 rides again" (1935).
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6247

Re: Jean ROUVEROL (1916- )

Messagepar chip » 11 mai 2017 13:54

JEAN ROUVEROL est morte centenaire le 24 mars 2017.
R.I.P.



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités