Le pionnier du western....

Rubrique lancée par Jean-Louis dont le but est de déterminer les titres originaux, français et belges des Westerns.
jesse james
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 330

Le pionnier du western....

Messagepar jesse james » 16 oct. 2009 20:01

Je m'explique:
qui sait quel a été le tout premier western à avoir été tourné, le pionnier de notre genre cinématographique préféré (titre, année, distribution)?
Fort à parier qu'il n'ait pas traversé l'océan jusqu'à nous....
.... quand les hommes de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent!

Avatar du membre
clay blaisdell
Marshall
Marshall
Messages : 273
Localisation : Warlock (63)

Re: Le pionnier du western....

Messagepar clay blaisdell » 16 oct. 2009 20:13

salut Jesse
celui qui est communément recensé comme étant le premier western est Le Vol du Rapide (the great train robbery) d'Edwin S. Porter, qui date de 1903 et que tu pourras découvrir sur youtube

jesse james
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 330

Re: Le pionnier du western....

Messagepar jesse james » 17 oct. 2009 11:43

merci à toi pour cette réponse "éclair" :num1
.... quand les hommes de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent!

MARCHAND
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 183
Localisation : PICARDIE

Re: Le pionnier du western....

Messagepar MARCHAND » 17 oct. 2009 11:58

Et le premier parlant? S'il vous plait! :wink:

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21028
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le pionnier du western....

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 17 oct. 2009 12:51

MARCHAND a écrit :Et le premier parlant? S'il vous plait! :wink:


je crois que c'est In Old Arizona, de Raoul Walsh et Irving Cummings, en 1928
"The first all-talking sound-on-film feature
The first talkie shot outdoors." (source imdb)


Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Le pionnier du western....

Messagepar Pike BISHOP » 17 oct. 2009 13:05

Oui, c'est bien le WALSH, premier sonorisé et parlant (pas très bon son d'ailleurs) 1929...
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Le pionnier du western....

Messagepar tepepa » 17 oct. 2009 14:40

Excellent cette affiche: "Vous entendez ce que vous voyez" !

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21028
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le pionnier du western....

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 17 oct. 2009 15:14

tepepa a écrit :Excellent cette affiche: "Vous entendez ce que vous voyez" !


vous pouvez vous le procurer en dvd zone 1 pour l'entendre... : (6.36 $ à dvd pacific)

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

MARCHAND
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 183
Localisation : PICARDIE

Re: Le pionnier du western....

Messagepar MARCHAND » 17 oct. 2009 16:13

Bravo Messieurs et merçi! :applaudis_6: Oserais je demander quel est le premier en couleur :?:

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21028
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le pionnier du western....

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 17 oct. 2009 16:22

MARCHAND a écrit :Bravo Messieurs et merçi! :applaudis_6: Oserais je demander quel est le premier en couleur :?:


peut être en 1939 Le Brigand bien-aimé (Jesse James) de Henry King, puis Les conquérants (Dodge city) de Michael Curtiz - 1939 et Sur la piste des Mohawks (Drums along the Mohawk) la même année...
et on peut citer aussi en 1936 La Fille du bois maudit (Trail of the Lonesome Pine) de Henry Hathaway, Autant en emporte le vent en 1939....

Herbert Kalmus va mettre au point en 1932 la caméra qui permet de filmer tout en couleurs : la caméra Technicolor trichrome. Jusqu’à 1950, il fut à peu près le seul procédé industriel et assura la suprématie du cinéma hollywoodien...
Les premiers gros succès en couleurs au box-office : Blanche-Neige et les sept nains (1937), Une étoile est née (1937), Les Aventures de Robin des Bois (1938), Le Magicien d'Oz (1939).
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

MARCHAND
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 183
Localisation : PICARDIE

Re: Le pionnier du western....

Messagepar MARCHAND » 18 oct. 2009 18:17

Merci pour ces éléments qui montrent que tu n'es pas seulement un bon illustrateur! :wink:

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21028
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le pionnier du western....

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 18 oct. 2009 18:24

MARCHAND a écrit :Merci pour ces éléments qui montrent que tu n'es pas seulement un bon illustrateur! :wink:


Merci Marchand, quand j'aurai terminé mon "travail" d'illustrateur (j'ai encore pas mal de pain sur la planche), je pourrai mieux me consacrer au travail d'analyses (ce qui impliquera des listes en perspectives :mrgreen: )
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

MARCHAND
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 183
Localisation : PICARDIE

Re: Le pionnier du western....

Messagepar MARCHAND » 19 oct. 2009 0:32

J'avais intentionnellement ,omis la listose car c'est parait il,incurable! :wink:

Avatar du membre
Daniel
Westerner
Westerner
Messages : 2117

Re: Le pionnier du western....

Messagepar Daniel » 06 mai 2010 15:03

U.S. Marshal Cahill a écrit :
tepepa a écrit :Excellent cette affiche: "Vous entendez ce que vous voyez" !


vous pouvez vous le procurer en dvd zone 1 pour l'entendre... : (6.36 $ à dvd pacific)

Image



Voici ma critique...

1928 - 1929 marque les débuts de la fin du cinéma muet. Si le film The Jazz Singer presque complètement silencieux et mettant en vedette le chanteur Al Jolson est considéré comme étant le tout premier film parlant de l'histoire du cinéma, vu qu'il y a un extrait sonore de ce long-métrage vers la fin de l'aventure, au moment où nous entendons l'acteur chanter à sa mère. In Old Arizona fut de son côté le tout premier film entièrement parlant de l'industrie cinématographique.

Ce western raconte les péripéties d'un hors-la-loi surnommé "The Cisco Kid" (Warner Baxter) qui terrorise d'honnêtes citoyens de l'Ouest sauvage américain et dont sa tête est mise à prix pour la somme de $5000. Même si "In Old Arizona" des réalisateurs Raoul Walsh et Irving Cummings ne compose pas proprement dit un chef-d'œuvre du cinéma, il prouva toutefois à son époque que l'aspect sonore pour un film pouvait constituer un atout considérable pour le western.

Malgré que l'intrigue soit tout à fait quelconque et que les interprètes, de cette épopée rocambolesque, sont tous mauvais, jouant de façon exagérée et trop théâtrale, il faut cependant avouer que juger ce western d'après les critères d'aujourd'hui, biaise les données et fausse l'objectivité. Je suis donc forcé d'admettre que tous les acteurs de cette période jouaient de cette manière, soit pour les besoins du film muet où l'acteur devait exagérer son jeu pour bien rendre les sentiments. Je pense donc que si Warner Baxter remporta l'Oscar du meilleur acteur pour ce film en 1930, c'est qu'il fut probablement le plus remarquable des nominés cette année-là.

Ce film en noir et blanc est présenté en format plein écran de 1.20:1. Évidemment, pour un film de quatre-vingt-deux ans, il fallait bien s'attendre à quelques défauts. D'ailleurs, la définition générale de l'image laisse à désirer, les blancs souvent impurs et grisâtres n'ont pas toujours toute la brillance voulue. L'image est entachée de nombreux parasites de toutes sortes tels des points, des traits, des rayures et autres poussières de même acabit.

Il y a deux bandes sonores Dolby Mono anglais offertes soit en version originale et en version restaurée. Inévitablement, cet enregistrement sonore a un dynamisme très limité. Le son n'a aucune profondeur, mais demeure dans les limites techniques des enregistrements de l'époque. Les voix ne sont pas très nettes et intelligibles. La distorsion sonore nous oblige à visionner ce DVD avec le sous-titre afin de mieux comprendre les dialogues. Aucun supplément ne complète cette édition, ce qui est vraiment dommage.

Nonobstant l'aspect négatif de l'image et du son, ce film correspond parfaitement à l'histoire et à la culture de l'Ouest américain. Le personnage de "The Cisco Kid" est un homme au passé et au futur incertains, aux contours imprécis, et qui n'existe que par sa volonté de faire sa propre justice. Il surgit de nulle part et agit comme une sorte de Robin des Bois qui défend la veuve et l'orphelin... mais toujours persécuté par les représentants de l'ordre.

Il est amusant de constater que le revolver des cow-boys ressemble d'avantage à un .38 spécial de la police des années vingt qu'à un vieux Colt .45. Probablement qu'il était impossible pour l'armurier de trouver une arme adéquate pour tirer des balles à blanc pour le cinéma.

À mon avis, ce western vise strictement un public qui se passionne par le travail de ces pionniers du septième art au début du siècle dernier. Ce DVD est un bon achat en autant que vous aimez cette époque lointaine où le cinéma parlant en était à ses premiers balbutiements.


Récompense : Oscar du meilleur acteur pour Warner Baxter. :shock:

minartwest
Etranger
Messages : 5

Re: Le pionnier du western....

Messagepar minartwest » 29 juin 2010 18:16

Voici "LE" site ou vous trouverez tous les films de "Thomas Edison" premier réalisateur de western et de film en général (première adresse)
Vous y trouverez les parades de Buffalo Bill, et surtout (deuxième adresse) le premier western "The great train robbery / Thomas A. Edison, Inc. ; producer, Edwin S. Porter."
Tous ces film sont téléchargeables gratuitement et en divers formats (réalMedia, Mpeg, Quick time)
Le site sur Edison :
http://memory.loc.gov/ammem/edhtml/edmvhm.html
The great train robbery :
http://memory.loc.gov/cgi-bin/query/r?a ... ison%29%29



Retourner vers « Le Dictionnaire des Westerns Américains »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités