Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4620
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar yves 120 » 09 janv. 2016 21:15

musselshell a écrit :Puisque la fin pose tant problème, disons simplement que le réalisateur décide de l' offrir...
- pour complaire l' amateur tradi...
- par fascination du cinéaste pour un final à la Shane...très réactualisé...fascination/exercice de style qui pourrait contredire des tas de logiques apparentes dans tout ce qui précède...
- inscrire le gunfight dans une cohérence...un sous- texte: Munnny est hors valeurs mercantiles qui soudent ( dessoudent!) une société/ collectivité donnée.
Il est alors pleinement fiction, un archétype vengeur par ailleurs en rien recommandable, qui punit comme un ailleurs hors-sol.
Je crois surtout qu ' Eastwood veut montrer que le mal s' affronte au mal.
Qu ' un individu qui ne respecte pas des règles peu respectables peut / se doit, dans sa logique, d' approcher le dernier mot.


Cela rejoindrait un tant sois peu ce que je pensais un peu plus haut de Eastwood sans vraiment en être certain ? en tout cas vu comme ça ! c 'est bien ... cette fin en fait est le commencement l 'approche d 'une fin du dernier mot , en cela je trouve ça très beau cela représente toute une vie absurde où pas ?
Modifié en dernier par yves 120 le 09 janv. 2016 21:58, modifié 3 fois.
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

kiemavel
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 579

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar kiemavel » 09 janv. 2016 21:28

musselshell a écrit :Puisque la fin pose tant problème, disons simplement que le réalisateur décide de l' offrir...
1- pour complaire l' amateur tradi...
2- par fascination du cinéaste pour un final à la Shane...très réactualisé...fascination/exercice de style qui pourrait contredire des tas de logiques apparentes dans tout ce qui précède...
3- inscrire le gunfight dans une cohérence...un sous- texte: Munnny est hors valeurs mercantiles qui soudent ( dessoudent!) une société/ collectivité donnée.
Il est alors pleinement fiction, un archétype vengeur par ailleurs en rien recommandable, qui punit comme un ailleurs hors-sol.
4 Je crois surtout qu ' Eastwood veut montrer que le mal s' affronte au mal.
Qu ' un individu qui ne respecte pas des règles peu respectables peut / se doit, dans sa logique, d' approcher le dernier mot.

1- J'aimerais bien que ce ne soit pas ta première proposition…et surtout que ce ne soit pas plus que ça, cad pour ne pas avoir pu abandonner tout à fait son personnage de vengeur invincible.
2- Final à la Shane qui va moins loin dans la proximité que Josey Wales -dans les faits- et pas seulement pour les dernières images
3- Tu poursuis cette analyse "économiste" (je ne sais pas comment la qualifier) déjà entreprise auparavant. Je te suis sur les symboles que tu avais identifié précédemment mais ne suis pas sûr que tout ceci était conscient de la part des initiateurs du film…Mais bien évidemment pas du tout sûr du contraire non plus. Par ailleurs, si lui même est hors valeurs mercantiles dans un univers qui l'est (...où tout à un prix) cela ne colle pas avec sa motivation première mais c'est vrai qu'il n'en est plus à ces considérations là à ce moment du récit (bien qu'avant de se rendre en ville -très concrètement- il me semble qu'il demande au kid de porter sa part à ses enfants) mais sans doute que lui même est en dehors de tout système de valeurs ; à ce moment là. Jusqu'à être "pleinement fiction" ? Archétype vengeur, oui sans doute.
4- puissant…J'espère en tout cas que dans son esprit ce n'était pas : Clint the destructor se doit d'avoir le dernier mot.

kiemavel
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 579

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar kiemavel » 09 janv. 2016 21:58

Jean-Louis a écrit :
chip a écrit :Je n'avais pas trop aimé le film à sa sortie, revu à la hausse grâce aux intervenants de cette rubrique, merci. Il n'entre cependant pas dans mon TOP TEN.


:applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:

Merci chip...!

Quand à moi, je dois avouer que ce n'est jamais plaisant d'avoir à admettre ses propres limites. :oops:
Je renonce à rentrer dans la discussion...

Sauf que,
je me demande si à force de rechercher la signification de tous choses dans ce film on ne se retrouve pas dans
la même situation que David Hemmings dans Blow Up d'Antonioni : à force d'agrandir sa photo du parc, l'image de plus en plus floue
laisse de plus en plus de place à l'imagination.
Le spectateur finissant par y trouver ses propres interrogations...
:sm43:

On ne se connait pas…et je ne suis pas particulièrement reconnu comme lécheur de bottes :roll: mais à la lecture de tes interventions dans le "autour du feu" sur lesquelles je suis tombé au hasard de mes pérégrinations, tu as absolument toute ta place dans ces échanges. Si tu n'y trouves plus d'intérêt, c'est autre chose...

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1637

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar limpyChris » 09 janv. 2016 22:22

Tiens, tu vois, je voulais poster un truc, mais dans les 10 secondes, le Kiemavel avait encore re-reposté ...
Et moi, yé m'apprêtais à quoter lé même Yean Luis' ...
Mon pauv' Mussel, yé souis déya à la ramasse en ce qui concerne les anniversaires à souhaiter, alors ... Faudrait d'abord que je revois le film, et puis que je détricote le fil, parce que là, en cours, c'est pas évident de vous suivre, et à la vitesse à laquelle vous dégainez vos arguments (la preuve, je réponds à une intervention d'i' y a deux pages ... ! ), et en plus, je pique une phrase au vieux grizz : "Quand à moi, je dois avouer que ce n'est jamais plaisant d'avoir à admettre ses propres limites. Je renonce à rentrer dans la discussion..." que je 'plussoie' (i' me fait rire, ce mot).
En tout cas, continuez ! :applaudis_6: :beer1:
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

kiemavel
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 579

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar kiemavel » 09 janv. 2016 23:07

Bon, ben si ces deux là se mettent dans les neuneus , on est pas rendu :roll:
Alors + 1 mais moi j'men fous je poste quand même :P

Sérieux, étant donné que nous avons repris accidentellement un vieux sujet, est ce que pour remobiliser les intéressés et récupérer ceux qui n'ont pas suivi immédiatement la réactivation de cette section, il ne serait pas préférable de démarrer un nouveau sujet….proposition du novice qui n'avait rien branlé jusque là :mrgreen:
Modifié en dernier par kiemavel le 10 janv. 2016 0:01, modifié 1 fois.

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1637

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar limpyChris » 09 janv. 2016 23:40

Ben, non, tant que vous trouvez matière sur celui-ci, continuez sur votre lancée ... Enfin, ce que j'en dis ... Vous ferez bien comme vous voudrez.
(Moi, de toute façon, je serai pas moins neuneu sur un aute, même pas sur "Cariboo Trail" ou "Guns of Diablo" ... :num13 -j'aime celui-là presque autant que 'plussoir' ou 'plussoyer' :num13 ... Bon, je vous laisse à vos échanges, sinon, on va encore m'accuser de saloper le travail d'autrui ... Mais me poussez pas non plus, vous, eh !)
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

kiemavel
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 579

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar kiemavel » 09 janv. 2016 23:57

limpyChris a écrit :Ben, non, tant que vous trouvez matière sur celui-ci, continuez sur votre lancée ... Enfin, ce que j'en dis ... Vous ferez bien comme vous voudrez.
(Moi, de toute façon, je serai pas moins neuneu sur un aute, même pas sur "Cariboo Trail" ou "Guns of Diablo" ... :num13 -j'aime celui-là presque autant que 'plussoir' ou 'plussoyer' :num13 ... Bon, je vous laisse à vos échanges, sinon, on va encore m'accuser de saloper le travail d'autrui ... Mais me poussez pas non plus, vous, eh !)

Y'a saloper et saloper. C'est pas un neuneu qu'aurait été chercher Cariboo Trail :lol:
Plus sérieusement, je n'ai pas fait attention à tous les titres décortiqués dans cette section jusque là mais doit forcément plus en rester lourd dans les films importants mais quand même pas cariboo et j'espère qu'on à mieux que du Edwin L. Marin (j'aime bien certains de ses films noirs mais des mauvaises langues prétendront sans doute que je défends avec un peu trop de complaisance des oeuvrettes dans ce genre qui m'est cher)

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4620
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar yves 120 » 10 janv. 2016 9:42

Je n 'avais pas tout lu sur Impitoyable en fait il y a 9 pages cela commence par chip :) en 2007 je me suis régaler cela vaut vraiment le coup de les lires car très instructives au niveau des écrits de Jean-Louis Longway ( Carcasse " surtout ça lettre " ) Musselshel Sartana et d 'autres :D
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
HART
Comanche
Comanche
Messages : 762

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar HART » 11 janv. 2016 16:07

Il est parfois difficile de se faire comprendre.
Ecrire ,comme je l'ai fait : " on peut y voir un vrai happy end " , puis ensuite préciser " on peut aussi regretter que , à l 'encontre d'une morale attendue , Munny survive au carnage " se trouve être l'énoncé de deux interprétations possibles , non l'approbation de la seconde.
En l'occurrence , je me moque de l'aspect moral pour ne m'intéresser qu' à la cohérence ou la vraisemblance si l'on préfère.
Dans le cas de ce film , pour les raisons déjà évoquées , la séquence finale est en rupture avec le reste du récit. On peut croire à 95 % du récit , mais pas à la façon dont la conclusion est amenée.
" Pleinement fiction " dit Musselshell , oui , mais trop par rapport au reste.
La comparaison avec " Shane " me plait bien. Dire que ce film fascine Eastwood est une évidence.
" Pale rider " en est un quasi remake. Mais là encore , Eastwood ne peut s'empêcher d'en rajouter.
Reparlons " Gunfight ": là ou Stevens montre son personnage abattre un tueur et deux fermiers armés dans une scène d'une sobriété exemplaire , Eastwood se croit obliger de liquider six à huit tueurs , je n'ai pas fait le compte ...
Un point commun avec Impitoyable. Peut-être qu'au dessous de cinq cadavres , notre Clint se sent un peu dévalorisé.
" Eastwood veut montrer que le mal s'affronte au mal " , oui , d'accord avec ça , Musselshell , surtout dans le cadre d'une comparaison avec " L'homme des vallées perdues ".
Bien qu'ils aient tout deux un passé de tueur , Shane c'est Dieu , Munny c'est le Diable .
Pour le coup , là , je parle morale.

Je serai , moi aussi , d'accord pour que l'on débatte d'un autre film , pour au moins deux raisons :
- Beaucoup d'intervenants ont évoqué ce film depuis longtemps , et l'on va vite arriver à une certaine lassitude , on voit déjà des redites. Grâce aux interventions récentes ( et c'est tout à l'honneur des différents forumeurs qui y ont contribué ) le " Western autour du feu " renait de ses cendres ( oui , c'est facile , mais je suis un peu fatigué , je reviens des soldes à Paris ).
- Cela m'évitera de revoir " Impitoyable " en DVD pour pouvoir continuer à en parler. Comme dit Gene Hackman , couché dans la poussière : " Je n'ai pas mérité ça ".

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar musselshell » 11 janv. 2016 16:53

"Deserve don't mean shit..."
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

kiemavel
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 579

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar kiemavel » 11 janv. 2016 17:39

:mrgreen: ...À partir du moment ou quelqu'un n'aime pas le film à ce point là, il est compliqué de se comprendre…Il y a surement peu de westerns autant admirés par les uns que détestés par les autres (quand même très largement minoritaires) ; mais bon y'en a qui font preuve d'ouverture d'esprit et sont prêts à réévaluer les films. Suivez mon regard :sm93: (humour demandé). Et qui sait, si je le revoyais, je ferais peut-être le chemin inverse mais c'est quand même peu probable (ouverture d' Esprit es-tu là ?). En dehors de Impitoyable, parmi les westerns pouvant exacerber les passions, je verrais bien les Altman, Dead Man, Juge et hors-la-loi ? ; Soldat Bleu ?….et forcément ce diable de Tarantino. Va falloir choisir un film plus consensuel ; un Davy Crockett ça serait déjà bien pour commencer.
Modifié en dernier par kiemavel le 11 janv. 2016 18:06, modifié 1 fois.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4620
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar yves 120 » 11 janv. 2016 18:02

kiemavel a écrit ::mrgreen: ...À partir du moment ou quelqu'un n'aime pas le film à ce point là, il est compliqué de se comprendre…Il y a surement peu de westerns autant admirés par les uns que détestés par les autres (quand même très largement minoritaires) ; mais bon y'en a qui font preuve d'ouverture d'esprit et sont prêts à réévaluer les films. Suivez mon regard :sm93: (humour demandé). Et qui sait, si je le revoyais, je ferais peut-être le chemin inverse mais c'est quand même peu probable (ouverture d' Esprit es-tu là ?). En dehors de Impitoyable, parmi les westerns pouvant exacerber les passions, je verrais bien les Altman, Dead Man, Juge et hors-la-loi ? ; Soldat Bleu ?….et forcément ce diable de Tarantino. Va falloir choisir un film plus consensuel ; un Davy Crockett ça serait déjà bien pour commencer.

Ouverture d ' Esprit es-tu là ! il n 'y a pas d ' abonnés ( humour demandé ) Tant pis ....
Où RINTINTIN ...?!
Modifié en dernier par yves 120 le 11 janv. 2016 18:13, modifié 1 fois.
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4620
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar yves 120 » 11 janv. 2016 18:08

HART a écrit :Il est parfois difficile de se faire comprendre.
Ecrire ,comme je l'ai fait : " on peut y voir un vrai happy end " , puis ensuite préciser " on peut aussi regretter que , à l 'encontre d'une morale attendue , Munny survive au carnage " se trouve être l'énoncé de deux interprétations possibles , non l'approbation de la seconde.
En l'occurrence , je me moque de l'aspect moral pour ne m'intéresser qu' à la cohérence ou la vraisemblance si l'on préfère.
Dans le cas de ce film , pour les raisons déjà évoquées , la séquence finale est en rupture avec le reste du récit. On peut croire à 95 % du récit , mais pas à la façon dont la conclusion est amenée.
" Pleinement fiction " dit Musselshell , oui , mais trop par rapport au reste.
La comparaison avec " Shane " me plait bien. Dire que ce film fascine Eastwood est une évidence.
" Pale rider " en est un quasi remake. Mais là encore , Eastwood ne peut s'empêcher d'en rajouter.
Reparlons " Gunfight ": là ou Stevens montre son personnage abattre un tueur et deux fermiers armés dans une scène d'une sobriété exemplaire , Eastwood se croit obliger de liquider six à huit tueurs , je n'ai pas fait le compte ...
Un point commun avec Impitoyable. Peut-être qu'au dessous de cinq cadavres , notre Clint se sent un peu dévalorisé.
" Eastwood veut montrer que le mal s'affronte au mal " , oui , d'accord avec ça , Musselshell , surtout dans le cadre d'une comparaison avec " L'homme des vallées perdues ".également
Bien qu'ils aient tout deux un passé de tueur , Shane c'est Dieu , Munny c'est le Diable .
Pour le coup , là , je parle morale.

Je serai , moi aussi , d'accord pour que l'on débatte d'un autre film , pour au moins deux raisons :
- Beaucoup d'intervenants ont évoqué ce film depuis longtemps , et l'on va vite arriver à une certaine lassitude , on voit déjà des redites. Grâce aux interventions récentes ( et c'est tout à l'honneur des différents forumeurs qui y ont contribué ) le " Western autour du feu " renait de ses cendres ( oui , c'est facile , mais je suis un peu fatigué , je reviens des soldes à Paris ).
- Cela m'évitera de revoir " Impitoyable " en DVD pour pouvoir continuer à en parler. Comme dit Gene Hackman , couché dans la poussière : " Je n'ai pas mérité ça ".


Merci ! HART , Shane c 'est quand même une autre dimension qu'on le veuille où non d 'ailleurs il n ' y a jamais eu un film comme Shane , Shane est le seul vrai western jamais égalé ce n 'est pas moi qui le dit !!! mais je le pense très fort
Et Eastwood le pense également et le montre à sa façon . Merci aussi à Eastwood .
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

kiemavel
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 579

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar kiemavel » 11 janv. 2016 18:13

yves 120 a écrit :
kiemavel a écrit ::mrgreen: ...À partir du moment ou quelqu'un n'aime pas le film à ce point là, il est compliqué de se comprendre…Il y a surement peu de westerns autant admirés par les uns que détestés par les autres (quand même très largement minoritaires) ; mais bon y'en a qui font preuve d'ouverture d'esprit et sont prêts à réévaluer les films. Suivez mon regard :sm93: (humour demandé). Et qui sait, si je le revoyais, je ferais peut-être le chemin inverse mais c'est quand même peu probable (ouverture d' Esprit es-tu là ?). En dehors de Impitoyable, parmi les westerns pouvant exacerber les passions, je verrais bien les Altman, Dead Man, Juge et hors-la-loi ? ; Soldat Bleu ?….et forcément ce diable de Tarantino. Va falloir choisir un film plus consensuel ; un Davy Crockett ça serait déjà bien pour commencer.

Où RINTINTIN ...?!

:D vendu. + 1 pour Rintintin . C'est même mieux que Davy Crockett. Admettons qu'un westerner soit au WWF et ne supporte pas de voir maltraiter les castors, ça pourrait mal tourner.

kiemavel
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 579

Re: Impitoyable - Unforgiven - 1992 - Clint Eastwood

Messagepar kiemavel » 11 janv. 2016 18:15

yves 120 a écrit :
HART a écrit :" Eastwood veut montrer que le mal s'affronte au mal " , oui , d'accord avec ça , Musselshell , surtout dans le cadre d'une comparaison avec " L'homme des vallées perdues ".également
Bien qu'ils aient tout deux un passé de tueur , Shane c'est Dieu , Munny c'est le Diable .
Pour le coup , là , je parle morale.

Merci ! HART , Shane c 'est quand même une autre dimension qu'on le veuille où non d 'ailleurs il n ' y a jamais eu un film comme Shane , Shane est le seul vrai western jamais égalé ce n 'est pas moi qui le dit !!! mais je le pense très fort
Et Eastwood le pense également et le montre à sa façon . Merci aussi à Eastwood .

Shane c'est Dieu ; non. Un ange exterminateur éventuellement, même qu'à la fin (je spoile :mrgreen: ) il a du plomb dans l'aile
Modifié en dernier par kiemavel le 11 janv. 2016 18:32, modifié 1 fois.



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités