Les sept mercenaires - The Magnificent Seven - 1960 - John Sturges

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Messagepar Jean-Louis » 02 mai 2007 10:01

:D Nous sommes tous d'accord, un spectacle parfaitement maitrisé, mais pas une Grande OEuvre.


Suivant :applaudis_6:

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10375
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 02 mai 2007 14:00

Jean-Louis a écrit ::D Nous sommes tous d'accord, un spectacle parfaitement maitrisé, mais pas une Grande OEuvre.


Suivant :applaudis_6:


Ah bon fini? :shock: On liquide, Vin, Chris, Chico et les autres comme ça, d'un suivant?
Image

Carcasse
Shérif
Messages : 2538
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 02 mai 2007 18:35

Personne a écrit :
Jean-Louis a écrit ::D Nous sommes tous d'accord, un spectacle parfaitement maitrisé, mais pas une Grande OEuvre.


Suivant :applaudis_6:


Ah bon fini? :shock: On liquide, Vin, Chris, Chico et les autres comme ça, d'un suivant?

Ben oui, quoi... Un excellent petit film - voire même mythique de par l'ingéniosité et la maîtrise de la somme de ses ingrédients - mais sans autre ambition que commerciale qui a parfaitement réussi et dépassé ses objectifs (car, en plus, il a eu des suites).

Le genre de western que tout un chacun doit posséder dans sa videothèque parce qu'il le faut, mais c'est tout ! :oops: :oops: :oops:
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 02 mai 2007 18:52

Carcasse a écrit :Ben oui, quoi... Un excellent petit film - voire même mythique de par l'ingéniosité et la maîtrise de la somme de ses ingrédients - mais sans autre ambition que commerciale qui a parfaitement réussi et dépassé ses objectifs (car, en plus, il a eu des suites).

Je suis d'accord...
Carcasse a écrit :Le genre de western que tout un chacun doit posséder dans sa videothèque parce qu'il le faut, mais c'est tout ! :oops: :oops: :oops:

Je ne suis plus du tout dd'accord et je monte au créneau ! (Bon, au mirador si vous y tenez, ça fait plus western... ). Chacun doit posséder ce western non pas parce "qu'il le faut", mais parce que c'est un western efficace et qui a marqué la naissance de la nouvelle manière de faire du western. Ce n'est pas qu'un produit de consommation de masse, ce film.
J'ajoute que L'homme qui tua Liberty Valance est un énorme coup médiatique (une affiche Stewart-Wayne, quand même) ce qui ne l'empêche pas d'être un chef d'œuvre.
Les 7 mercenaires sert évidemment à Hollywood à présenter ses nouvelles recrues via un événement médiatique, mais présente aussi un western de qualité qui vaut plus que "de faire beau sur une étagère" comme tu sembles le penser...
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Messagepar musselshell » 02 mai 2007 18:59

De ttes façons, il est bien prévu un changement mensuel, non? Et qui n'empêche pas de poster sur le film précédent...Alors pourquoi pas la suite ? Sinon, on va bientôt ne plus savoir où on en est (ça ferait un truc de plus sur mes difficultés, que dis-je, mon malaise, mieux, ma misère existentielle...)
Vite, des repères!!!
John Wayne et les Cowboys! (et dire que pendant un bon moment, c'était le titre français du film!)
Vivement the Big Sky! ça me rapprochera du foyer.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Messagepar musselshell » 02 mai 2007 19:11

Sartana a écrit :
Carcasse a écrit :Ben oui, quoi... Un excellent petit film - voire même mythique de par l'ingéniosité et la maîtrise de la somme de ses ingrédients - mais sans autre ambition que commerciale qui a parfaitement réussi et dépassé ses objectifs (car, en plus, il a eu des suites).

Je suis d'accord...
Carcasse a écrit :Le genre de western que tout un chacun doit posséder dans sa videothèque parce qu'il le faut, mais c'est tout ! :oops: :oops: :oops:

Je ne suis plus du tout dd'accord et je monte au créneau ! (Bon, au mirador si vous y tenez, ça fait plus western... ). Chacun doit posséder ce western non pas parce "qu'il le faut", mais parce que c'est un western efficace et qui a marqué la naissance de la nouvelle manière de faire du western. Ce n'est pas qu'un produit de consommation de masse, ce film.
J'ajoute que L'homme qui tua Liberty Valance est un énorme coup médiatique (une affiche Stewart-Wayne, quand même) ce qui ne l'empêche pas d'être un chef d'œuvre.
Les 7 mercenaires sert évidemment à Hollywood à présenter ses nouvelles recrues via un événement médiatique, mais présente aussi un western de qualité qui vaut plus que "de faire beau sur une étagère" comme tu sembles le penser...


Un "coup médiatique", TMWSLV?
Pas si sûr que ça, les acteurs à l'affiche n'ont pas fait sauter la production au plafond...et en plus en noir et blanc, sans extérieurs, avec un réa buvant comme un trou...
Chef d'oeuvre, alors là, oui...
D'autant moins un coup médiatique qu'en tant que tel, il aurait échoué...The Magnificent Seven a rapporté beaucoup plus que TMWSLV...

Carcasse
Shérif
Messages : 2538
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 02 mai 2007 19:15

Sartana a écrit :
Carcasse a écrit :Le genre de western que tout un chacun doit posséder dans sa videothèque parce qu'il le faut, mais c'est tout ! :oops: :oops: :oops:

Je ne suis plus du tout dd'accord et je monte au créneau ! (Bon, au mirador si vous y tenez, ça fait plus western... ). Chacun doit posséder ce western non pas parce "qu'il le faut", mais parce que c'est un western efficace et qui a marqué la naissance de la nouvelle manière de faire du western. Ce n'est pas qu'un produit de consommation de masse, ce film.
J'ajoute que L'homme qui tua Liberty Valance est un énorme coup médiatique (une affiche Stewart-Wayne, quand même) ce qui ne l'empêche pas d'être un chef d'œuvre.
Les 7 mercenaires sert évidemment à Hollywood à présenter ses nouvelles recrues via un événement médiatique, mais présente aussi un western de qualité qui vaut plus que "de faire beau sur une étagère" comme tu sembles le penser...

Je reviens là-dessus parce que tu ne sembles pas avoir compris dans quel sens j'exprimais ce "parce qu'il le faut". C'est un western tellement bien fait, intelligemment mené, comportant tous les ingrédients (musique extraordinairement rémanante comprise) que ce film est parfait et que tout westerner se doit de l'avoir vu, revu et de le conserver en bonne place.

Mais il est parfaitement commercial, manque totalement de profondeur - voire même d'idées intéressantes, parfois - et n'a pas vraiment apporté grand-chose dans la manière de réaliser du western (ou quoi ?).

Quant aux nouvelles recrues, elles existaient depuis belle lurette dans des rôles secondaires (comme là, en fait !), hormis Hortz Buchholz qui a, je crois, été imposé par la production.
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 02 mai 2007 19:55

Carcasse a écrit :Je reviens là-dessus parce que tu ne sembles pas avoir compris dans quel sens j'exprimais ce "parce qu'il le faut". C'est un western tellement bien fait, intelligemment mené, comportant tous les ingrédients (musique extraordinairement rémanante comprise) que ce film est parfait et que tout westerner se doit de l'avoir vu, revu et de le conserver en bonne place.

OK.

Carcasse a écrit :Mais il est parfaitement commercial, manque totalement de profondeur - voire même d'idées intéressantes, parfois - et n'a pas vraiment apporté grand-chose dans la manière de réaliser du western (ou quoi ?).

Il a papporté un nouveau type de héros, je trouve. Ce que peu de westerns avaient fait avant. Un bon exemple est le rôle de Burt Lancaster dans Vera Cruz ou celui de Wayne dans The searchers. un héro ni tout bon ni tout mauvais que l'on avait rarement.

Carcasse a écrit :Quant aux nouvelles recrues, elles existaient depuis belle lurette dans des rôles secondaires (comme là, en fait !), hormis Hortz Buchholz qui a, je crois, été imposé par la production.

C'est vrai aussi, j'avoue. Je me suis bêtement emporté. J'avais mal compris ton propos. Sans rancune ;)
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Vixare
Séminole
Séminole
Messages : 1561
Localisation : Valenciennes
Contact :

Messagepar Vixare » 02 mai 2007 20:41

Un peu comme Sartana je toruve que vous êtes un peu dûrs avec ce films de Sturges, d'accord excellent succés commercial etc ...

Pour la distribution, je suis totalement d'accord dans le fait que Bronson, McQueen, Coburn etc ... étaient déjà des têtes connues à Hollywood mais dans mon esprit et en tout cas pour ces 3 là c'est bien Les 7 mercenair qui a lancé leur carrière prometteuse, aprés ce beau coup les rôles se sont fait de plus en plus intéressant pour ces acteurs pour finalement les amener à la carrière qu'on leur connait aujourd'hui. Ainsi indirectement je pense que si des acteurs comme Bronson sont devenus des figures du western c'est un peu grâce aux 7 ...

Ensuite il y a un élément pour lequel je crois que Les 7 mercenaires est vraiment un trés grand western, c'est un des seuls ( que je connaisse pour le moment ) à traiter aussi bien du métier de mercenaire( décrit la plupart du temps comme un ennemi d'un héros western; exemple de Jack Palance dans Shane), à appronfondir de cette manière le personnage du mercenaire, le tout dans un contexte annonçant la mort de l'ouest sauvage.
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Carcasse
Shérif
Messages : 2538
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 02 mai 2007 20:45

Sartana a écrit :Il a apporté un nouveau type de héros, je trouve. Ce que peu de westerns avaient fait avant. Un bon exemple est le rôle de Burt Lancaster dans Vera Cruz ou celui de Wayne dans The searchers. un héro ni tout bon ni tout mauvais que l'on avait rarement.

Alors là, désolé de chercher la petite bête, mais je ne vois pas ce que Brinner a de mauvais... Un bon vieux héros épique à l'ancienne qui suit son chemin tout droit avec de jolies œillères. Plus rigolo est celui de McQueen, simple faire-valoir habituel, mais qui en définitive pourrait être celui qui raconte l'histoire...
Bref, quel personnage n'est pas classique ? Du gambler attiré par l'or ; du pistolero sentant sa chance tourner et son habileté baisser, au petit jeune qui débute, en passant par la terreur qui va se laisser charmer par des mômes et va mourir à cause d'eux... En cherchant bien, nous trouverions peu ou prou des personnages ainsi campés dans des tonnes de westerns.

Alors, que dire du méchant Arthur Kennedy dans "les Affameurs" qui va être "du côté" du héros quasiment jusqu'à la fin du film...

Il ne reste guère que l'ascète, le personnage certainement le plus pompé sur Kurosawa. Avouons que c'est un peu court, jeune homme !
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 03 mai 2007 8:52

:applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:

Pour ma part je suis bien content de pouvoir te relire AMI CARCASSE :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
El Lobo
Barman
Messages : 19
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Messagepar El Lobo » 03 mai 2007 19:04

Plusieurs ont signalé avoir été surpris par les vétements des 7, et ils ont bien raison, ce n'est qu'une collection d'anachronismes: chapeaux, pantalons, chemises, holsters, bottes et selles sont du modéle que l'on trouvait dans les magasins à la fin des années 1950 et n'ont aucun rapport avec ce qui se portait au siécle précédent, quant aux armes il n'y a que des colts 1873 et des winchester 1892. Le film est sympa, je l'aime bien, mais coté accessoires c'est pas terrible!

Avatar du membre
mortimer
Comanche
Comanche
Messages : 768

Messagepar mortimer » 03 mai 2007 21:34

El Lobo a écrit :Plusieurs ont signalé avoir été surpris par les vétements des 7, et ils ont bien raison, ce n'est qu'une collection d'anachronismes: chapeaux, pantalons, chemises, holsters, bottes et selles sont du modéle que l'on trouvait dans les magasins à la fin des années 1950 et n'ont aucun rapport avec ce qui se portait au siécle précédent, quant aux armes il n'y a que des colts 1873 et des winchester 1892. Le film est sympa, je l'aime bien, mais coté accessoires c'est pas terrible!


merci pour cette réponse :applaudis_6:

personnellement j'aurai été bien en peine de savoir si les vétements étaient ou non dans l'esprit de l'époque mais il me semblait bien que cela ne collait pas du tout :wink:

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Messagepar Jean-Louis » 03 mai 2007 21:52

El Lobo a écrit :Plusieurs ont signalé avoir été surpris par les vétements des 7, et ils ont bien raison, ce n'est qu'une collection d'anachronismes: chapeaux, pantalons, chemises, holsters, bottes et selles sont du modéle que l'on trouvait dans les magasins à la fin des années 1950 et n'ont aucun rapport avec ce qui se portait au siécle précédent, quant aux armes il n'y a que des colts 1873 et des winchester 1892. Le film est sympa, je l'aime bien, mais coté accessoires c'est pas terrible!


Nous sommes en 1960, et en cela ce film est dans le droit fil des conventions de cette époque, c'est ce qui lui confère une grande partie de son charme : l'utilisation de la stylisation du western (déconnectée de toute vérité historique) et en même il bénéficie d'un timing, d'un montage, d'une utilisation de la musique relativement novatrice.

Zut, je ne voulais plus rien dire :oops:

Carcasse
Shérif
Messages : 2538
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 04 mai 2007 2:41

Jean-Louis a écrit :Nous sommes en 1960, et en cela ce film est dans le droit fil des conventions de cette époque, c'est ce qui lui confère une grande partie de son charme : l'utilisation de la stylisation du western (déconnectée de toute vérité historique) et en même il bénéficie d'un timing, d'un montage, d'une utilisation de la musique relativement novatrice.

Zut, je ne voulais plus rien dire :oops:

Bien sûr, au reste ce genre de truc ne m'a jamais choqué, du moins tant que le cowboy ne nous sort pas un lance-roquette en carbone avec visée laser... C'est là où il est agréable de ne pas être un spécialiste en armes et en costumes !
Pour moi tout ça est du mythe. Ça "fait" révolver ou carabine et ça me suffit : tant que ça passe, je ne compte pas les rivets.

Quant à Jean-Louis qui ne voudrait plus rien dire, ce n'est plus du western, mais carrément de la science-fiction... :mrgreen:
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités