La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4658
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar yves 120 » 23 nov. 2014 21:09

Apparemment la Rivière sans retour , fait plaisir a beaucoup , j ' ai remarqué perso que ce ne sont pas forcément de Metteurs en Scène spécialisé dans le western
qui ont fait de très beaux westerns je prend pour cas bien sûr Otto Préminger pour la rivière sans retour , Fred Zinnemann pour le train sifflera trois fois et Georges Stevens pour Shane :D L 'homme des Vallées perdues , quoi que j 'ai un petit doute pour le Train sifflera trois fois , le moins bon des trois pour moi , :oops: que John wayne n ' aimait pas trop l 'histoire que Cooper jete l ' étoile par terre , mais bon comme l 'a dit ( Wayne je n 'aime pas que l 'on écrase l 'étoile de Shérif ) en fait Cooper s 'en détourne tout simplement , a juste titre !!!
Pour ma part ses trois westerns sont aussi beau que des John Ford , Raoul Walsh , John Sturges , Delmers Daves etc ...... Bon je pense que là je vais en indigner certains ???

J 'aime beaucoup ce western ( la Rivière sans Retour ) pour les paysages qui change un peu de Monument Valley :oops: :roll: j 'adore monument valley j 'y suis aller , Mitchum est viril a souhait , Marilyn sexy juste comme il se doit de l ' être en ce qui la concerne , l 'histoire est gentille ce qui fait de ce film une très jolie balade de cinéma des années 50 de plus j 'adore le final qui ressemble a un Conte de fée dans le genre Cendrillon ( les chaussures que Marilyn enlève je trouve ce moment sublime du film ) et à chaque vision quand j 'entend Marilyn dire ou allons nous et Mitchum dire chez nous , je suis content j 'ai passé un bon moment avec ce merveilleux film qu 'est la Rivière sans Retour
A propos de ce film et de bien d 'autres films j 'essai de conserver le même regard au fond du coeur que quand je les ai vu et revu étant gosse et je ne veux même pas y penser de changer d 'optique à leur sujet , j 'ai assez d 'exemple de films autres pour une certaine lucidité qui n 'est pas ma tasse de thé :num1
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Stéfanie
Westerner
Westerner
Messages : 2907
Localisation : Paris Dans le 91

La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar Stéfanie » 24 nov. 2014 8:57

La Rivière sans Retour.Un western pas comme les autres qui ne joue pas dans les fusillades mais dans ses personnages et son histoire très simple . :D On retrouve une excellente photographie, de magnifiques paysages, une histoire prenante et dépaysante mais surtout d'excellents acteurs . Le couple Robert Mitchum et Marilyn Monroe colle à merveille et en devient vite super attachant, au premier abord il ne semble pas être en accord mais finalement ça marche à la perfection et ce duo devient rapidement l’élément principal du métrage . Otto Preminger filme aussi bien les paysages, la nature et les sentiments des personnages ou peu à peu la violence prend une place imposante avec les indiens . Ses allures de drame prennent le dessus sur le western basique . La réalisation et le montage sont parfaits ou l'on retrouve les habituelles séquences en images incrustées . D'une grande simplicité mais aussi d'une grande beauté "La rivière sans retour" est un film magnifique a voir aussi bien pour sa belle aventure que son couple extraordinaire . :D
Stéfanie :D
Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup.Il enrichit ceux qui le reçoivent, sans appauvrir ceux qui le donnent.

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6290

La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar chip » 24 nov. 2014 9:10

Le premier grand succès du format Scope. Mais j'avoue n'avoir jamais été passionné par ce western fluvial, et ses vedettes je les ai préférées dans d'autres aventures... moins humides.
Preminger et Marilyn Monroe sur le tournage, ne s'entendaient guère, le réalisateur déclarant que s'il travaillait sur ce film, c'est uniquement parce qu'il devait un film à la Fox. Il avait aussi interdit le plateau à Natasha Lytess , la prof (et gourou) d'art dramatique de Monroe.
Deux ans après le tournage M.M. déclarait:
" Aujourd'hui, je n'accepterais plus RIVIERE SANS RETOUR. Je pense que je mérite mieux qu'un film de cow-boys de série Z, dans lequel l'interprétation passe après le paysage et le procédé cinémascope . Les studios ont misé sur les paysages, plutôt que sur les acteurs ".

Série Z " river of no return" ? étonnant non ?

Avatar du membre
Sitting Bull
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5766
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar Sitting Bull » 24 nov. 2014 9:51

Série Z ? Peut-être pas !
Mais pour moi "La rivière sans retour" n'est pas un western, comme je l'entends.
Très beau film d'aventures certes, sans plus. :wink:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4658
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar yves 120 » 24 nov. 2014 12:22

S 'interroger à ce point sur la Rivière sans retour me fait :num15 :sm16:( très beau film d 'aventures ) ! sans plus ? bon c 'est ça le dialogue et les avis sur un film , pour ma part vous êtes un peu dur que de le comparer en fait a une pacotille de cinéma car en déduction c 'est ce qu 'il en ressort pour le moment , j 'espère qu 'il y aura des avis beaucoup plus enthousiasmant comme le décrit Stéfanie :D car bien sur que c 'est un western , il est différent c 'est tout , mais tous les ingrédient y sont ! même les indiens ..... c 'est aussi une production de la compagnie FOX qui n 'est pas rien :oops: j 'oubliai aussi la chanson au générique je la fredonne souvent magnifique :D ainsi que les autres chansons toujours de Marilyn sont sompteuses :wink:
Modifié en dernier par yves 120 le 24 nov. 2014 14:25, modifié 2 fois.
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6290

La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar chip » 24 nov. 2014 13:27

je me suis toujours demandé pourquoi, ces pauvres indiens, s'acharnaient à poursuivre trois fuyards sur un radeau . Mais c'est un peu comme pour " Stagecoach ": un journaliste avait demandé à Ford, pourquoi les indiens ne tiraient pas sur les chevaux de la diligence ? ce à quoi Ford répondit " Dans ce cas il n'y aurait pas eu de film".
Pas de doute, si le film est disséqué, j'aurai la réponse . :)

Avatar du membre
HART
Comanche
Comanche
Messages : 771

La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar HART » 24 nov. 2014 17:29

Au sujet des chevaux de "Stagecoach " , j'avais lu une autre réponse ( mais je ne me souviens plus de qui l'a donnée ) : en fait , ce sont surtout les chevaux ( et les armes ) qui intéressaient les indiens.
Les tuer revenait à sacrifier une partie du butin qu'ils recherchaient. Bon , ça vaut ce que ça vaut ....Mais ça ne me parait pas complètement idiot.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar musselshell » 24 nov. 2014 20:01

Ford lui-même a donné les deux réponses, s’ inspirant pour la deuxième des nombreux écrits de témoins et autres historiens …
Mais la plus sérieuse est évidemment la première, de 1940, bien digne du gars qui déchirait dix pages de script pour complaire aux financiers affolés par un retard de tournage.

Pour en revenir à River of no Return, j’ai pensé à un point commun à Preminger et Lytess : le grand Max Reinhardt , avec lequel Preminger avait déjà travaillé à Vienne, puis rencontré par Lytess après qu’ il ait traversé l’ Atlantique.
Ca ne les a visiblement pas rapprochés…comme quoi…on ne retire pas les mêmes choses des mêmes maîtres… Reinhardt avait fini par s’ intéresser encore plus au cinéma qu’ au théâtre ou à la mise en scène d’ opéras, encore plus après son arrivée aux Etats-Unis…Lytess semble avoir retenu un enseignement « pré-caméra », insistance sur l’ élocution au détriment d’ un débit plus naturel…pourtant prôné par la suite par le Reinhardt de devant ou derrière les caméras (y compris dans A Midsummer Night’s Dream, d’ après Shakespeare, sur la partition de Mendelssohn « adaptée » par Korngold…).

Bref, au moins deux protagonistes, sur ce film, sont très « Mittel- Europa »…et la scène Viennoise des années 20, loin des exigences et des codes Hollywoodiens, a, pour le moins, peu à voir avec l’ Americana…

Mais si le film est de commande, Preminger, avec Laura à son actif (entre autres), maître en décryptages psychologiques et en inverseur de miroirs…va se prendre au jeu.

Ca ne donnera pas Laura ou Anatomy of a Murder, mais ça se laisse plus que regarder quand même. En partie grâce à cette façon de cerner les personnages en leur laissant leur part de flou, de non-dits nécessaires…ce qu’ on trouve dans ses œuvres les plus personnelles. La méfiance, l’ attirance/défiance, sont assez bien mises en valeur par la façon dont le réalisateur cadre le jeu des acteurs. La dichotomie entre « vie saine » et « mauvaise vie » (chanteuse chez les mineurs, robes rouge à paillettes) est finalement assez bien ficelée pour que ça passe…ne serait-ce qu’ en présentant un Mitchum pas si propre sur lui que ça…

Mais bon…inutile de tergiverser, on a avant tout là un véhicule pour Marilyn Monroe…et qui n’ est pas ce qu’ elle a fait de pire.
Puis le scope, la rivière et les Montagnes des Rocheuses Canadiennes…
A noter que les plans larges sur le radeau dans les rapides ont effectivement été tournés sur la Salmon dans l’ Idaho…

Pas un grand film, mais qui reste quand on a vu çà vers 15 ans…
Parce que bon dieu…quelle créature… :sm32:



Ah…
Et si cette conversation civilisée se retrouvait sous son topic dédié…pas dans Planning…non ?
A partir du post d’ Yves 120 par exemple
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
Tecumseh
Westerner
Westerner
Messages : 2155
Localisation : 48°0'N / 0°12'E

La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar Tecumseh » 25 nov. 2014 19:24

Attention, les SPOILER sont autorisés, donc ne lisez pas ce topic avant d'avoir vu le film.
Pour ceux qui n'auraient pas vu le film, merci de vous référer à ce topic : viewtopic.php?f=10&t=405&hilit=riviere+sans+retour

Que le débat commence!
ImageImageImage

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar Vin » 25 nov. 2014 23:46

Ah, voilà que Musselshell craque sur la plastique de Norma Jeane Baker Mortenson :D
Digne enfant des fifties, années mammaires ( c'était déjà Noel), pendant lesquelles le monde civilisé ( et la périphérie) ne va plus savoir à quel saint se vouer.

Et puis, ces doubles initiales..Voyons voir..BB tout d'abord, initiales réelles de Melle Bardot, CC, même chose pour la belle Claudia, DD pour Danielle Darrieux, là aussi, un nom authentique, ah, voici quelques falsificatrices, , tiens, et toujours en MM, comme Norma Jeane...Simone Roussel, qui deviendra Michele Morgan, Jocelyne Mercier, dite Michèle Mercier, Anouk Aimée, Françoise Dreyfus de son vrai nom, la liste s'allonge à l'infini! Dora Doll, Françoise Fabian, Doris Day, Danielle Delorme, Cyd Charisse,nondidiou, Greta Garbo! Ne mettez pas votre nez là-dedans, c'est à en perdre la tête, comme le disait CC Charlotte Corday.

Mais hélas, dans le cas de Norma , les doubles initiales ne feront pas l'actrice, et j'avoue ne jamais avoir trouvé d'intérêt à ses prestations vocales ou cinématographiques, ces dernières n'étant que prétextes.
Je réserve toutefois Les Désaxés dans un coin de ma mémoire, pour une meilleure appréciation.
Vous l'aurez compris, l'intérêt de ce film, que j'apprécie, ne réside pas pour moi dans sa vedette féminine.

To be continued..
Image

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5368
Localisation : oregon

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar lasso » 26 nov. 2014 10:28

Vin a écrit :
et j'avoue ne jamais avoir trouvé d'intérêt à ses prestations vocales ou cinématographiques, ces dernières n'étant que prétextes.
Je réserve toutefois Les Désaxés dans un coin de ma mémoire, pour une meilleure appréciation.
Vous l'aurez compris, l'intérêt de ce film, que j'apprécie, ne réside pas pour moi dans sa vedette féminine.

To be continued..


là je suis foudroyé, émettre un tel avis sur une des meilleures vedettes du cinéma, on doit être un peu désaxé.

Sa présence dans le film donne tout le charme à cette histoire de pionniers, sans oublier sa voix qui reste dans les mémoires.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4658
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar yves 120 » 26 nov. 2014 11:26

Tout à fait d 'accord avec toi lasso comme tu dis faut être désaxé pour ne pas apprécier M M , :lol: en plus mauvaise comédienne Marilyn :roll: on va finir par croire que si on est pas S S ," Simone Signoret " G G " Gréta Garbo " , où " Michel Simon " Charles Laughton " les acteurs ne savent pas jouer à croire qu ' il ne faut pas être sexy pour la femme et pour l ' homme ne pas être lisse ,
si les acteurs où actrices ne font pas parti de l ' Actor Studio , ce sont des cabotins , c 'est quand même quelque chose ça , perso moi ce genre d 'acteurs où d ' actrices
me font pas du tout rêver ils ou elles me font penser à la vie de tous les jours :roll: le Cinéma pour moi c 'est de " 7 à 77 ans " voir plus :wink: c 'est avant tout fait pour changer du quotidien :D , :num1

Tout ça pour en revenir à Marilyn , regarder Le Prince et la Danseuse et vous si elle ne sait pas jouer , elle écrase littéralement Laurence Olivier , faut quand même le faire :applaudis_6: bravo a toi Marilyn :wink:http://www.dailymotion.com/video/xfg47d ... shortfilms

http://www.dailymotion.com/video/xfg47d ... shortfilms
Modifié en dernier par yves 120 le 26 nov. 2014 12:30, modifié 2 fois.
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Stéfanie
Westerner
Westerner
Messages : 2907
Localisation : Paris Dans le 91

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar Stéfanie » 26 nov. 2014 12:14

+ 1 avec Lasso et Yves :D
Stéfanie :D
Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup.Il enrichit ceux qui le reçoivent, sans appauvrir ceux qui le donnent.

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar Vin » 26 nov. 2014 13:03

Et bien c'est cool, de tenter de faire quelque chose ici.
Je relis les posts de Lasso et d'Yves, et je suis assez bluffé par le fait qu'émettre une opinion qui ne semble pas correspondre à la leur conduit à se faire traiter de désaxé.
Je relève de nouveau d'ailleurs une propension à " faire parler les autres" de la part d'Yves, qui mettait le mot " con" dans le propos de Musselshell, jamais prononcé par ce dernier, et là, qui vient parler de l'Actor's Studio alors que je n'ai pas du tout évoqué cette référence.
Bon, j'ai passé l'âge de ces conneries, je vous laisse à ces non-sens, bye bye, amusez vous bien, revenir dans ces conditions n'a aucun sens.
Image

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6290

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar chip » 26 nov. 2014 13:08

Jamais revu " Le prince et la danseuse " depuis sa sortie, j'étais alors ado et me demande bien, aujourd'hui, pourquoi j'étais allé voir ce film ? je me souviens surtout d'un magnifique technicolor et de la plastique de son interprète féminine. Côté interprétation, ce ne serait pas la première fois que sir Laurence serait supplanté par sa partenaire, il suffit de voir " Rebecca" où son jeu rigide contrastait avec celui tout en légèreté de Joan Fontaine.



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité