La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21042
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 29 nov. 2014 13:37

...sans compter qu'il ne peut abandonner le p'tit Ladd :wink:
metek a écrit :Alan Ladd

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
HART
Comanche
Comanche
Messages : 762

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar HART » 04 déc. 2014 10:25

L'évocation de " River of no return " , bien des années après l'avoir vu , fait ressurgir le souvenir d'un film d'aventures plutôt que celui d'un western.
Pourtant , le lieu et l'époque de l'action rattachent clairement le film au genre qui nous est cher. Mais ce qui nous est montré ( le fleuve , le radeau , la forêt , ...) , comme ce qui ne l'est pas ( chevauchées , fusillades , ....) contribue à faire ressortir cet opus comme une œuvre un peu à l'écart du genre.
Une récente vision du film , disons trente ans plus tard , brouille encore plus les cartes. En fait , plus qu'un western ou même un film d'aventures , j'y vois maintenant l'étude quasi-intimiste des deux personnages principaux et de l'évolution de leur relation.
Comme l'a déjà indiqué le sagace Musselshell , la confrontation de Matt et de Kay porte le film et l'intérêt ( unique ? ) de son réalisateur. Celui-ci , homme de théâtre à l'origine , filme une succession de scènes , subtiles vignettes , qui montrent comment ses personnages se sont croisés , étudiés , puis trouvés.
Et que raconte-t-il ? L'histoire du mariage de la carpe et du lapin ( non , pas de métaphore zoologique sur les acteurs ). Et la démonstration est brillante , elle peut même apporter son lot d'ambiguïtés si on regarde de près le personnage joué par Mitchum. La part d'ombre du héros est , en effet , bien réelle , et elle peut même être amplifiée par le délire du cinéphile.
Par son jeu et son attitude , Mitchum fait quelque peu douter que ce repris de justice , taiseux , rugueux , aux pulsions violentes , puisse faire un jour le bonheur de ses proches. Tout comme on doute à la fin de " Laura " ( autre film de Preminger , coïncidence ? ) de l'avenir commun de la sophistiquée Laura Hunt et de l'abrupt inspecteur Mc Pherson. Par , ailleurs , le gros Bob , en 1954 , n'est qu'à un an d'interpréter le rôle de sa vie , celui d'un prêtre fou à la terrifiante duplicité , et je n'ai pu m'empêcher d'y penser en revoyant " River of no return ".
Marilyn. Elle a été beaucoup critiquée , même post-mortem. Mais chacun a le droit d'avoir un avis. Je ne suis pas un de ses fans , mais ici , elle est tout simplement lumineuse.
Je ne peux imaginer une autre actrice dans le rôle de Kay , pas plus que je ne peux imaginer Shane sans Alan Ladd ( Yves , mon ami , tu me manqueras beaucoup , ...).
L'osmose entre l'actrice et le personnage n'est plus du domaine des capacités de l'actrice , mais des mystères qui président à l'harmonie d'une œuvre ou à l'empreinte qu'elle laisse dans la mémoire collective.
Film d'aventures , western , huis-clos au sein d'un cadre grandiose ? Je ne sais pas. Mais un film à part , qui nous laisse des images saisissantes ( silhouettes dominées par une nature écrasante ) , une chanson inoubliable , et , à la toute fin film , le meilleur : les étoiles dans les yeux de Marilyn.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar musselshell » 04 déc. 2014 16:05

HART a écrit :L'osmose entre l'actrice et le personnage n'est plus du domaine des capacités de l'actrice , mais des mystères qui président à l'harmonie d'une œuvre ou à l'empreinte qu'elle laisse dans la mémoire collective.


:sm32:

TRES bien dit.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
HART
Comanche
Comanche
Messages : 762

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar HART » 04 déc. 2014 17:20

Je suis ravi de l'approbation de Musselshell , car en écrivant cette phrase , j'avais un peu l'impression d'enfoncer une porte ouverte , ce n'est plus le cas maintenant.
J'en profite pour faire une rectification qu'un éventuel lecteur n'aura pas manqué de faire , le personnage interprété par Robert Mitchum dans " Night of the hunter " est un prêcheur , pas un prêtre , évidemment.

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar Jean-Louis » 10 déc. 2014 9:42

musselshell a écrit :Pas un grand film, mais qui reste quand on a vu çà vers 15 ans…
Parce que bon dieu…quelle créature… :sm32:



Ah…
Et si cette conversation civilisée se retrouvait sous son topic dédié…


Alors je dois avoir encore 15 ans !

Je l'ai revu hier (j'ai profité de la promo d'Amazon, 10 Blu Ray pour 70 euro, pour le racheter.)
Un film en Cinémascope ne prend vie que sur grand écran, ces formats larges ont été lancés pour contrer la télé.
Donc je l'ai regardé projeté sur un écran de 3,60 m

L'image du BR n'est pas extraordinaire, surtout dans la séquence d'ouverture, ensuite elle s'améliore... ou on s'habitue !

Oui vous avez raison, ça vaut le coup de s'embarquer ne serait-ce que pour partager avec Marilyn 90 minutes durant un lit, fut-ce celui d'une rivière.

Une chose : à la fin du film, juste avant qu'ils repartent, furtivement on voit l'arrivée en ville d'un peloton de la cavalerie, sur le coup je me suis demandé pourquoi
alourdir autant le budget du film pour une si petite séquence,
mais bien sur ! La région maintenant est pacifiée.

"conversation civilisée"
je me demande jusqu'à quel point ?

:sm43: Civilités.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar musselshell » 10 déc. 2014 14:39

Jean-Louis a écrit :
Oui vous avez raison, ça vaut le coup de s'embarquer ne serait-ce que pour partager avec Marilyn 90 minutes durant un lit, fut-ce celui d'une rivière.



Je te jalouse vraiment, sur ces coups là. :sm32:
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
ROY ROGERS
Dernier des Mohicans
Dernier des Mohicans
Messages : 489
Localisation : libourne (entre st Emilion, Pomerol, Fronsac)

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar ROY ROGERS » 16 janv. 2015 14:32

bjr

Il en va comme pour tout, on ne peut discuter des goûts et des couleurs ! Il y a des choses (film, littérature, musique, dans lequel "on ne rentre pas") Je l'ai peut-être dit mais souvent dans un film et notamment dans le western, j'y retrouve ma madeleine! et cette émotion particulière qui m'a étreint dans mes jeunes années je la retrouve dans certains films et "la rivière sans retour" en fait partie. Il est évident que si j'essaie de me livrer à une analyse plus critique du film, qui malgré un photographie somptueuse, il est évident que certaines lacunes apparaissent sur pas mal de plan. ET connaissant ce film par coeur, objectivement, il ne figure pas forcément dans mes préférés, mais, cette première fois où je l'ai vu..... ça je ne peux l'oublier ! vous savez au seuil de mes sixties qque chose qui vs rapproche de votre jeunesse, ça n'a pas de prix !

Ce qui ne m'empêche pas de lire les critiques, les bonnes, où que je peux estimer mal fondées, les débats sont passionnants et ce n'est pas aujourd'hui que l'on va s'interdire de donner notre opinion :!: mais je n'ai qu'un seul regret c'est de ne pas avoir la plume de HART, que je jalouse un peu :wink: car ce qu'il a écrit plus haut et que MUSSELSHELL a cité, est pour moi très juste.
:sm80:
dit "ROBERT"

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4621
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar yves 120 » 16 janv. 2015 16:03

ROY ROGERS a écrit :bjr

Il en va comme pour tout, on ne peut discuter des goûts et des couleurs ! Il y a des choses (film, littérature, musique, dans lequel "on ne rentre pas") Je l'ai peut-être dit mais souvent dans un film et notamment dans le western, j'y retrouve ma madeleine! et cette émotion particulière qui m'a étreint dans mes jeunes années je la retrouve dans certains films et "la rivière sans retour" en fait partie. Il est évident que si j'essaie de me livrer à une analyse plus critique du film, qui malgré un photographie somptueuse, il est évident que certaines lacunes apparaissent sur pas mal de plan. ET connaissant ce film par coeur, objectivement, il ne figure pas forcément dans mes préférés, mais, cette première fois où je l'ai vu..... ça je ne peux l'oublier ! vous savez au seuil de mes sixties qque chose qui vs rapproche de votre jeunesse, ça n'a pas de prix !

Ce qui ne m'empêche pas de lire les critiques, les bonnes, où que je peux estimer mal fondées, les débats sont passionnants et ce n'est pas aujourd'hui que l'on va s'interdire de donner notre opinion :!: mais je n'ai qu'un seul regret c'est de ne pas avoir la plume de HART, que je jalouse un peu :wink: car ce qu'il a écrit plus haut et que MUSSELSHELL a cité, est pour moi très juste.
:sm80:

:D Bien d 'accord avec toi ROY , Non seulement l 'ami HART à une " belle plume " :wink: et le plus important c 'est l 'esprit qui l 'accompagne un pur raffinement de lucidité intellectuelle qui m 'émerveille moi aussi :)
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
HART
Comanche
Comanche
Messages : 762

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar HART » 16 janv. 2015 19:50

Yves , qu'est-ce que je peux répondre à ça ?
J'ai envie de cacher ma confusion au fond d'un trou , en imitant ces petits chiens de prairie que j'ai vus à Monument Valley , et sortir la tête de temps en temps pour vérifier si tout va bien.
En tous cas ça fait vraiment plaisir de te lire , je sais bien que ce qui est rare est précieux , mais tu pourrais peut-être devenir un peu moins précieux ?
Je comprends tout à fait la lucidité de Roy Rogers qui fait la différence entre la qualité d'un film et les souvenirs qu'il évoque.
Les films qui nous ont le plus marqués ne sont pas nécessairement les meilleurs , mais bien ceux que nous avons ressentis d'une façon particulière parce qu'ils ont été liés à notre histoire personnelle.
La preuve : pour ce qui est des westerns , j'ai une tendresse particulière pour " Embuscade " de Sam Wood , vu à dix ans , non parce que c'est un grand film , mais parce que pour la première fois les responsables du pensionnat catholique où j'ai fait une partie de ma scolarité nous avaient emmenés voir autre chose qu'un film de Josélito ou la bio d'un saint.
Comme quoi.

Avatar du membre
ROY ROGERS
Dernier des Mohicans
Dernier des Mohicans
Messages : 489
Localisation : libourne (entre st Emilion, Pomerol, Fronsac)

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar ROY ROGERS » 17 janv. 2015 11:00

bjr,


Pour préciser ma pensée, je voulais simplement souligner que l'étude technique, nécessaire, est très enrichissante, ces discussions complètent et sont indispensables à notre culture cinématographique. D'où l'intérêt de ces discussions, toutefois je pense que celà serait possible sur n'importe quel forum de ciné. Mais personnellement, je crains que parfois l'on oublie un peu ce qui ns réunit, c'est cette passion pour le western qui à un moment ou à un autre ns a procuré une émotion, nourri notre imaginaire le plus intime, et bien souvent ns ramène à notre jeunesse et à notre enfance.

Il suffit de voir la passion avec laquelle certains défendent, ou présentent, certains westerns (qui pour moi sont vraiment mauvais) pour comprendre qu'il y a une part d'affect qui ne peut se mesurer techniquement. On est bien dans l'émotion.

Voilà ce que je voulais exprimer, car si comme il est précisé en préambule "j'aime", "je déteste" est un peu court,.. le "pourquoi" est indispensable,... mais souvent pas tjrs facile à exprimer quand il s'agit de sentiment et pas de technique.

En fait je ne sais pas ce matin, mais absent dernièrement sur le forum, j'avais envie de déclamer ma flamme au western, et "la rivière sans retour" réunit mes icônes cinématographiques, et c'est le film qu'il ne faut pas que je regarde avec mes yeux d'adulte, sinon c'est :sad: ...... bon écoutez...... on n'est pas chez le psy.... et vs m'avez compris !
ps :
Je me trouve un peu "gik" parfois, il suffit d'aller à Mirande ou autre pour se rendre compte que l'on est pas loin d'une convention 'stars war" chacun dans son genre :lol: :lol:

Hart, pour contrebalancer ces éloges, saches "que la fausse modestie est le comble de l'orgueil". :sm57:
:sm80:



re-ps : MIRANDE dans le Gers est (était....) un haut lieu de rassemblement western/country
dit "ROBERT"

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6123
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar lafayette » 17 janv. 2015 21:01

Vu les joyeusetés échangistes de ces 3 pages, je renonce à ajouter mon grain de sel. Juste une précision toutefois.
C'était le western préféré de mon ex-femme! :sm57:
Ne m'en voulez pas... :num10
Je suis un nouvel abonné.

Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2486

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar Hombre » 17 janv. 2015 21:18

:)

Elle avait bon gout ton ex :wink:

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4621
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar yves 120 » 17 janv. 2015 21:44

lafayette a écrit :Vu les joyeusetés échangistes de ces 3 pages, je renonce à ajouter mon grain de sel. Juste une précision toutefois.
C'était le western préféré de mon ex-femme! :sm57:
Ne m'en voulez pas... :num10


Tu aurais du le dire plutôt Lafayette , cela aurait mis encore plus de piment à défaut de grain de sel :) en tout cas félicitation à ton ex-femme
Toujours est il " rien que pour ça " promis on ne t 'en veux pas :sm57:
Modifié en dernier par yves 120 le 26 mai 2015 22:05, modifié 1 fois.
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6123
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar lafayette » 17 janv. 2015 22:31

Elle aimait Blueberry aussi.
Moi pas du tout! ;)

[ Posté depuis mon mobile ] Image
Je suis un nouvel abonné.

Avatar du membre
ninky
Barman
Messages : 15
Localisation : paris

Re: La Rivière Sans Retour - River of no Return - 1954 -Otto Preminger

Messagepar ninky » 30 déc. 2016 12:55

bon souvenir de la riviere sans retour , un film a suspens surtout quand ils sont pris dans les rapides sur le radeau menacés par les indiens
on se demande comment ils vont sans sortir ,
on peut le classer dans les westerns ,quand meme , il y a tous les indregedients la bellle chanteuse du saloon marylin , le bon cowboy robert il y aussi le mechant et un happy end , c'est un charmant film , avec de beaux acteurs
pas trop sanglant pour tout public



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité