La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1581

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar limpyChris » 15 août 2011 21:41

Cet après-midi, je zappote, et tombe par le plus grand des hasards sur "Buffalo Bill" de Wellman ... Fallait oser certains trucs en 44 ! Beau film !! Je l'avais déjà vu trois-quatre fois, mais j'ai zencore zété zému. C'est bête, hein ... (Tiens, ça m'intéresserait de savoir ce que Tepepa en pense ...) Je viens de vérifier: Pike l'avait bien signalé ... Mais comme en général, il n'y en a jamais aucun sur les chaînes que j'ai, je n'avais pas tilté qu'il passait sur la 3. Ensuite, petite bala ... petite balla ... petite promenade en forêt pour oxygéner les bronches et les méninges ... Je reviens. Petite collation. J'allume la mécanique. Je vais consulter ma boîte mails. Et là, deux nouveaux messages : le premier, d'Annabelle, un peu affolée, qui me dit -je vous fais un copié-collé- "Monsieur limpy, connectez-vous sur le forum, je vous en prie, il y a deux de vos amis qui sont en train de se fâcher après votre dernier post !!" (QUOI ?? me dis-je d'abord ; qu'est-ce que c'est que cette histoire ?? et puis, je ne vous le cache pas : Aah, Annabelle ... "je vous en prie" ...-soupir-) et là dessus justement, le deuxième est d'un vieil ami prêtre, le Père Lonergan, qui officie dans le County Mayo : "limpy, qu'est-ce que tu fiches, nom de Dieu ?!! Y a deux de tes copains qui sont en train de s'enguirlander à cause de toi sur le forum de Westerns. Y en a un qui dit que tu es drôle, et l'autre soutient que tu es touchant. T'as intérêt à intervenir, et tu peux leur dire que s'ils ne font pas la paix, je citerai leurs noms à la messe Dimanche prochain ! Magne-toi avant que ça dégénère grave !" -Oui, Peter utilise parfois des mots d'un français plus récent, espérant ainsi faire 'jeune' ... :roll: ). Je ne fais ni une ni deux, je renvoie un message à Peter, lui disant "Qu'est-ce que c'est que ces cons qui se disputent pour savoir si je suis drôle OU touchant ?!! Je suis drôle ET touchant !"
Je débarque ici à toute blinde, et OUF, le feu est circonscrit, le pompier Mussel est intervenu, et, entre gens intelligents, la mini-affaire s'est réglée, désamorcée, un malentendu ... Bon, c'est dommage pour Sitting Bull, que nos numéros de joyeux duettistes Pipo et Mario avec Gilson faisaient rire sur "La Lance Brisée". (J'ai relu le message de Jean-Louis, et c'est vrai que lorsqu'on n'est pas concerné, on ne lit pas les choses de la même manière). Pour faire plaisir à SB, on pourrait mettre au point des sketchs en trio, à la Laurel et Hardy, et moi je ferais James Finlayson ! :wink: DOH !!
Bien ! Ceci dit ... Merci pour vos messages, les trois gars :oops: :oops: ... Mais "redev'nez vous même ! Là au moins j'ai l'habitude !"
Mussel : "On voit vraiment que tu ne la perds pas de vue, celle que tu as vue le premier..." ... Mince, ça se voit à ce point là ??
En vérité, je n'ai aucun mérite : c'est mon médicament, là, avec des vitamines. Une potion orangée. Bon, j'oublie toujours le nom (les noms de médicaments, pour les retenir !!), je sais que sur l'étiquette, y a une espèce de perdrix dans une lande, et y a écrit : Avant et Après chaque repas + 1x en soirée. Enfin, c'est moi qui écris la poloso, la posogolie dessus. (Vous avez remarqué le nombre de perdrix qu'on voit ici ces derniers temps ?!! Y a quelqu'un qui a laissé la porte ouverte ? C'est la saison de la chasse, ou bien ? Et après ma dose du soir, y a même parfois trois perdrix sur l'étiquette !)
ATTENTION, v'là l' Marshal Cahill qui fait sa ronde pour voir si on fait pas du HS ... Les Comanches étaient en fait interprétés par les mêmes vieux Navajos qui avaient travaillé pour F... Ça y est ! Il est reparti ! Ça marche à tous les coups ! Dès qu'y en a un qui essaie de se taper l'incruste dans la discussion, je pars sur les figurants navajos, et dans les deux minutes, le curieux disparaît.
Je repars rasséréné terminer mon post sur "Le Vent de la Plaine" ...

Au cours de celui-ci, et de certaines similitudes avec "La Prisonnière ...", je me suis demandé si cette porte qui se referme à la fin ne ferme pas aussi la porte du Vieil Ouest, les Comanches massacrés, et les derniers qui 'savaient lire les signes' sont 'sédentarisé au rocking-chair' pour l'un et reparti dans l'errance et ses vieux démons morts pour l'autre. Tous les autres se tournent vers l'Avenir. (Pas vraiment la fin de l'Ouest historiquement parlant, mais au moins pour Ford et ses illusions perdues).
(Ben oui, j'avais atteint mon apogée avec le précédent ; maintenant, comme Pappy, je ne peux que faire de la redite, avec moins de punch. J'entame mon déclin ...
Ceci devrait être mon avant dernière participation sur le fil de "La Prisonnière ...") :num1
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1581

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar limpyChris » 15 août 2011 21:47

Bon, ce sera celui-ci, l'avant dernier ... Deux bouquins à mettre sur ma liste donc (conseils de Mussel et de Jean-Louis), et deux posts aussi, visiblement ... J'y vais ...

(Plus tard)
"Regardez Steamboat 'round the Bend, the Last Hurrah" Bouhou … je voudrais bien, Mussel … J’aimerais bien les revoir (de même que The Sun Shines Bright) … Mais ils ne sont pas sortis en zone 2, je crois … Bon, je vais aller faire un tour sur EBay, pour voir s’ils y sont au moins en zone 1 …
Comme quoi il est bon de revenir parfois sur certaines choses Gilson ; maintenant, je vois bien ce que tu voulais dire précédemment : le rideau s’est déchiré. Et qui m’ouvre des portes, des perspectives jusque là négligées en ce qui concerne la/les musique(s). Je vous attend donc tous les deux sur ce sujet sur d’autres films.
Pour ‘le reste’ … Faut arrêter, là, vous me gênez.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar tepepa » 15 août 2011 22:49

Buffalo Bill si je me souviens bien j'en pense du bien. Surpris que je fus à l'époque par le traitement plutôt pro-indien d'un film antérieur à la flêche brisée. Depuis j'en ai vu plein d'autres.
Moi Jean-Louis, ma zone de réussite c'est plutôt le 7 à 50m (avec plein de déchets même pas racontables). Et je progresse tellement lentement qu'il va me falloir plusieurs dizaines d'années pour tirer à peu près potablement :lol:
Tout cela est bien hors-sujet, mais après vos 21 pages d'analyses, je crois que ce n'est plus trop grave. :num1

D'ailleurs pour revenir un poil sur le sujet et rebondir sur le post de quelqu'un (qui ?) qui disait que l'échappée du "posse" et leur traversée de rivière était bien peu crédible eut égard aux talents de guerriers des Comanches (je crois), il me semble bien me souvenir que quelqu'un (Vin je crois) avait exposé quelque part (où?) le fait que les talents de guerriers des indiens étaient plus légendaires qu'autre chose, qu'ils étaient en fait très peu organisés et pas si habiles que ça. Ou un truc comme ça.

Bon :sm32:

Juh
Comanche
Comanche
Messages : 766

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar Juh » 16 août 2011 7:01

Tepepa, je ne parlais pas des Indiens en général mais des Comanches, pas de guerriers mais de cavaliers. Franchement, je crois qu'il y a pas mal de témoins d'époque pour tomber à genoux devant la virtuosité équestre des Comanches. Le peintre Catlin ( un type incroyable au passage) disait qu'à cheval, ils étaient sans égaux et les appelait " les meilleurs cavaliers de la terre", qu'on ne pouvait trouver "meilleurs jockeys au monde".

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2458

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar musselshell » 16 août 2011 7:50

...en vitesse sur les compétences guerrières des Indiens: les combats les plus spectaculaires (si l'on peut dire) contre les Blancs sont tous antérieurs à l'époque traitée par le western. Tous les affrontements postérieurs à 1820, en gros, ont fait moins de victimes chez les Blancs ( et chez les Indiens) que le seul conflit du Old Northwest après la Guerre d'Indépendance (1784/1794)...En trois batailles majeures, les Américains perdent 1200 hommes contre la Confederation du Nord Ouest dans la Vallée de l'Ohio, 900 à la Bataille de la Wabash...
Little Turtle, Blue Jacket et le jeune Tecumseh (qui remettra çà en 1812) avaient réussi à organiser un truc assez proche de l'idée d'une armée...assez, disons... fonctionnelle.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
Boby James
Dernier des Mohicans
Dernier des Mohicans
Messages : 469
Localisation : Sur Les Collines De Saverne Alsace Bas-Rhin

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar Boby James » 16 août 2011 9:50

je l'ai rater cété sur france 3 il me semble quand je suis rentree j'ai alumee la tv puis je vois juste le generique de fin
Image

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1581

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar limpyChris » 16 août 2011 18:17

Manque de chance, Boby ... N'oublie pas de lire le programme western de la semaine, concocté par Pike, en rubrique "Télévision" ... Au début, je ne le lisais pas parce que ça m'énervait de voir tout ce que je loupais, sur des chaînes que je n'ai pas, mais maintenant, je lis, rien que pour les commentaires, les tranches de rigolade et les clins d'oeil, sans parler des infos et anecdotes. (Je voulais me renseigner pour TCM ... mais d'après ce que nous dit Marshal Cahill pour Septembre ... Y a pas le feu). Mais "Buffalo Bill" est sorti en dvd zone 2, et doit encore être trouvable "sur certains sites" ... Si tu n'aimes pas, Tepepa te le remboursera .... :sm41: :wink:
Merci à lui pour sa réponse sur "B.B." ... Plus un jour peut-être sur son blog ... ? En tout cas, les 21 pages "d'analyse" ne t'ont guère influencé, convaincu, sur ce même blog ... Ne sois pas jaloux, dans 15 jours, tu pourras m'en apprendre sur ... (J'ai vu les 2 premiers et vais revoir CELUI en question ...)

Tepepa a dit :
"D'ailleurs pour revenir un poil sur le sujet et rebondir sur le post de quelqu'un (qui ?) qui disait que l'échappée du "posse" et leur traversée de rivière était bien peu crédible eut égard aux talents de guerriers des Comanches (je crois), il me semble bien me souvenir que quelqu'un (Vin je crois) avait exposé quelque part (où?) le fait que les talents de guerriers des indiens étaient plus légendaires qu'autre chose, qu'ils étaient en fait très peu organisés et pas si habiles que ça. Ou un truc comme ça."

Ah non, tu vas pas t'attacher à défendre les invraisemblances, quand tu réfutes d'autres choses autrement plus 'jolies' (pour éviter signifi ...) :wink:
Les matinaux t'ont répondu.
Aah CATLIN, Juh !! Gamin, je préférais Bodmer, parce qu'il "ne dépassait pas", que je préférais l'aquarelle à l'huile, et les détails d'une finesse ... Puis, après avoir lu les carnets de Catlin ... comme me l'a dit un jour une connaissance qui m'a amené à l'aimer (Catlin, I mean) "Il avait une fringale d'Indiens" ... Je n'ai jamais trouvé une meilleure explication par la suite.
Ce que voulait peut-être dire Vin, c'est qu'une fois l'attaque mise au point, les guerriers étaient assez individualistes lors du combat, chacun se battant pour augmenter son propre score au top ten des meilleurs guerriers de la tribu, sans plus trop s'occuper des autres ... ?
En tout cas, dans "The Searchers" (je t'évite le pensum de le revoir, même un extrait ; crois-moi sur parole) on voit le premier Comanche de la colonne de droite pratiquement à quelques mètres de compter un coup avec sa lance, suivi de près par les autres, et le plan suivant, ils se sont pris quelques centaines de mètres dans le nez. (... enfin ... je crois ... !) Mais on n'est pas là dans la vraisemblance. Un peu comme 'pourquoi Rojo ne tire-t-il pas directement une balle dans la tête de Joe, alors que cela semble être par ailleurs une propension ?' Ce sont des films, on le sait, alors, on accepte les invraisemblances qui font que le film peut continuer et nous emmener jusqu'au terminal prévu par le réalisateur. Et y en a qui font passer des invraisemblances mieux que d'autres. Mais tout ça, tu le sais mieux que moi, cinébloggeur ... c'était juste pour nous faire arriver à la page 22, hein ...?!!

Mussel, j'ai relu ton post sur les corps de Martin, Scar et Ethan ... Je n'y avais pas pensé ... J'aime bien ... Je prends ! (Je peux ?)
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Juh
Comanche
Comanche
Messages : 766

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar Juh » 16 août 2011 20:15

Catlin, Bodmer, Russel, Remington, que du beau monde ! Pour Catlin, hormis l'intérêt culturel de son oeuvre, j'admire le cran. Plaquer les études d'avocat , la famille et le confort pour une vie plus qu'aventureuse ...Aller seul s'inviter chez des peuples souvent pas mal remontés contre les blancs sans avoir grand chose à troquer, fallait oser.
Sinon, pour cette scène de poursuite, n'oublions pas à quel point le cheval du blanc est copieusement alourdi par sa selle.( je n'en ai jamais soupesé une mais ça n'a pas l'air léger !)

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2458

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar musselshell » 16 août 2011 20:51

Je ne choisirai jamais entre Catlin ou Bodmer. Bodmer est plus dessinateur, plus merveilleux aquarelliste. Prêt pour Barbizon...
Catlin...il ne faut pas seulement admirer la "persona", le militant, le jusqu'auboutiste...mais aussi le peintre ...celui des ciels délavés...Un plongeon dans l'idée absolue du big sky avant Aubusson (qui invente l'expression, que dis-je...la périphrase), en petits formats...Catlin invente presque la série.
Russell et Remington...on est 50 ans plus tard.
Là... garder les deux. C'est pratique, la rigueur topologique...
Remington c'est le sud ouest (les quelques canadiens sur l'onde et sous la verdure sont épiphénoméniques)
Russell...c'est le Big Sky, Montana, Wyoming.
Les carnets de correspondance de Russell sont obligatoires (et illustrés dans les marges, gauche ou droite, parfois n'importe où...)
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1581

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar limpyChris » 16 août 2011 21:23

"Je ne choisirai jamais entre Catlin ou Bodmer."
Pas question pour moi non plus, Mussel ! Quel passionné le pourrait ? J'avais écrit 'Gamin ...' (c'est pourquoi je n'ai pas développé), comme d'aucun avait mis "The Searchers" dans une liste de ses westerns préférés enfant, adolescent, mais ne l'y mettra plus quelques décennies (à peine, à peine) plus tard. :wink:
Qui dit 'peintres' devrait voir le retour de Pike ...
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1581

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar limpyChris » 17 août 2011 9:11

Et disons, pour être précis, qu'il n'est même nul besoin d'être passionné pour ne pas avoir à choisir entre Catlin et Bodmer. (Et j'en ajouterais même plutôt quelques autres, après ces deux là.)
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar Jean-Louis » 17 août 2011 10:39

limpyChris a écrit :Et disons, pour être précis, qu'il n'est même nul besoin d'être passionné pour ne pas avoir à choisir entre Catlin et Bodmer. (Et j'en ajouterais même plutôt quelques autres, après ces deux là.)


S'il te plait, les autres, les autres. :applaudis_6:

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar Pike BISHOP » 17 août 2011 10:57

Si FORD s'est attaché à reproduire des tableaux de l'ouest dans ses films de cavalerie...sans doute d'autres iconographies
pour ses cow-boys et citadins...RUSSELL, N.C.WYETH, SCHOONOVER et d'autres...Plus ce qu'il a pu encore voir en 1916-17
quand il a commencé à travailler dans l'ouest.. Il n'a jamais été un historien pointilleux sur ces représentations des indiens...
Comme un DE MILLE ou WELLMAN, il a magnifié leurs costumes, leurs attitudes, alors que beaucoup d'autres bacleurs
déguisaient des figurants mal rasés comme des indiens de cirque ou de Winetou..Leur collaient un bandeau pour tenir
les vilaines perruques et plumes qu'ils perdaient dès qu'ils faisaient un geste...
BRANDON lui-même dit qu'il a plus un costume et une coiffure de Nez-percé que de Comanche...

Pour en revenir aux dits comanches...Tous ses figurants Navajos, les évoquent assez bien...Sont assez superbes dans
leurs costumes de guerre et leurs tenues dans les camps...Couvertures de "trade" et chapeau occidentaux..
C'est sûr que la représentation de leur monte à cru, avec juste une lanière et une bride, ça pouvait guère se faire
pour les cascadeurs....L'encerclement de la patrouille par les deux théories de comanches se découpant sur les crêtes
(déjà vu bien souvent et dans "SHE WORE a Yellow...") est superbe visuellement et rythmé pour notre plus grand plaisir
par la symphonie indienne de STEINER ( entendue partout aussi)...Ensuite que les hommes de CLAYTON leur aient mis
une longueur avant la rivière...Que pendant la charge..4, 5 Comanches aillent s'embourber dans une ridicule flaquounette
c'est pas le top de la représentation des batailles....Je ne crois pas que ça n'aie jamais passionné PAPPY, si ce ne sont
les batailles des WW1 et WW2...Les autres elles sont plutôt stylisées..(FORT APACHE, HORSE RIDERS)

Dans le roman de LE MAY..Il y a plusieurs batailles très bien décrites et la bataille finale est un grand affrontement longtemps
incertain...LE MAY y décrit longuement les méthodes d'attaque des comanches et leur habilité à se cacher derrière le cheval
se tenant à la bride, accroché par un talon au dos de l'animal et tirant par en dessous l'encolure...
On en voit des représentations chez CATLIN..à noter aussi les coiffures à "l'Iroquoise"...
On voit aussi des comanches capturer les chevaux et se tenir debout sur eux pour voir au loin...
La description de LE MAY a l'air d'être entièrement réécrite d'après celle de CATLIN..
"Les Comanches étaient les cavaliers les plus prestigieux des plaines..Ils faisaient si bien corps avec leurs chevaux qu'un observateur
les comparaît aux mythiques centaures..Moitié homme, moitié animal, mais seul être, indomptable, rapide et fougueux"...
La description de SCAR...Petit, large, courtaud à la face plate, une cicatrice si mince de l'oeil à la bouche qu'on eut cru une
ride sur sa face plate aux pommettes hautes...Correspond aussi à celle de CATLIN " Lourdauds et emprumptés au sol..
petits, disgracieux aux jambes torses, mais qui s'adaptaient tellement à l'animal qu'ils devenaient la grâce même dès qu'ils
étaient sur leur monture"...
Un petit comanche possédait un poney dès l'âge de 4 ou 5 ans, le garçon s'exerçait à développer ses qualités équestres...
Jour après jour, au galop, il ramassait sur le sol des objets de plus en plus lourds..Il finissait par être capable de se glisser
sur le flanc de l'animal et ramasser un homme au sol, pouvant ainsi sauver un compagnon blessé...Au combat, si le Comanche
était sans égal, il le devait beaucoup à son cheval, un animal agile, vif, rapide et résistant, qui réagissait instantanément à l'impulsion ou
à la voix , et savait souvent devancer les ordres de son maître...Ces bêtes superbes étaient pour une part le fruit des talents d'éleveurs des
Comanches. Ceux ci n'utilisaient comme reproducteurs que les étalons les plus rapides et les plus nerveux..
Aucune tribu ne possédait autant de chevaux qu'eux..Une bande de 2000 Comanches n'avait pas moins de 15 000 chevaux..Et certains chefs
de guerre en possédaient jusqu'à un millier...Indispensable, le cheval était un signe de richesse...Experts en élevage, les comanches
capturaient et dressaient les chevaux sauvages, mais ils préféraient souvent s'emparer des montures de l'ennemi, acquérant ainsi
des chevaux déjà dressés "... GEORGE CATLIN vers 1850...

On comprend que SCAR accepte de discuter avec ses deux poursuivants, qu'il a si bien fait tourner en rond des années, après le somptueux
cadeau de l'étalon mexicain en guise de préalable aux pourparlers soi-disant commerciaux...
On se demande aussi comment la bande de gros ploucs du Captain/révérend CLAYTON a pu venir à bout de tels cavaliers...C'est vrai qu'on
voit une image en plongée..ETHAN et les siens faisant fuir le troupeau de mustangs...

Le titre Italien je crois de "THE SEARCHERS" est " CENTAURES du DESERT"...Pas mal vu !!!!
If they move, kill'em !!

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1581

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar limpyChris » 22 août 2011 9:26

(C'est le titre espagnol, Pike. En italien, c'est "Sentieri Selvaggi", je crois)
Comme promis, mon dernier post sur ce fil. C'est du McBride : "Certains de ces cinéastes ont essayé d'aller au delà des limites de Ford. Scorsese demanda au scénariste Paul Schrader ce qu'ils en vinrent à appeler 'la scène "Scar" ' dans "Taxi Driver". Schrader : "Je trouve, et d'autres comme moi, que la seule chose qui manque à "La Prisonnière du Désert" -et c'est un très grand film- est une scène entre Scar, le chef comanche et Nathalie Wood ... Si Ford avait eu le courage de montrer que leur vie ensemble avait un certain sens, cela aurait rendu la fin quand John Wayne la 'sauve'- amèrement douce."
Encore deux verbeux, tiens !
Annabelle, vous avez pris note de ce qui vous intéresse dans mes longs discours ? si y a quéqu' chose ... Non, pasque ...
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Re: La Prisonnière du désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar Jean-Louis » 22 août 2011 12:45

:D
Une petite dernière, pour la route.

Image

On aurait eu l'air fin si l'idée du père Jorgensen avait pris corps, à admirer les pigmen poussant leurs troupeaux à travers
les plaines de l'Ouest !

:sm57:



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités