Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21034
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 15 avr. 2010 21:17

une belle anecdote Robert, si seulement tout le monde réagissait comme cela ... :wink:
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar tepepa » 17 avr. 2010 17:09

Amusant de constater que le prologue puis le générique contiennent suffisemment de "matériau" pour remplir tout un film: la vie simple et rustique, la mort des proches, l'anéantissement de toute une vie, puis l'enrôlement dans une bande qui fait peu ou prou la même chose que ceux qui ont tué les siens. En développant, le film pourrait s'arrêter à la fin de la guerre, on aurait déjà eu de quoi analyser disséquer etc...

Eastwood raconte en outre tout cela à l'aide de scènes de pure convention: les cris de l'enfant dans les flammes, le viol suggéré, la mort du personnage avec grosse visualisation du méchant pour la vengeance future, puis sa résurrection avec une cicatrice (comme dans Pendez-les haut et court). Puis l'enterrement de la famille avec bien sûr la main calcinée qui sort du linceul de fortune et la petite croix de bois. Puis c'est tout naturel, on ressort un vieux flingue des décombres et on s'entraîne jusqu'à ce que l'habileté revienne. Et pour finir, comme par hasard une milice passe par là pour l'enrôler et faire d'autres pillages!

Admirable condensé de cinéma en dix minutes, on ne sait pas trop d'ailleurs s'il faut comprendre la séquence comme du temps vécu ou s'il y a des ellipses entre l'enterrement, le déterrement du flingue, l'entrainement et l'arrivée de la milice. La seule scène qui fasse tâche dans cette enchaînement conventionnel, c'est Eastwood s'écroulant de douleur sur la croix qu'il vient de planter, la croix se tasse, s'affaisse, et à aucun moment le personnage ne songe à la remettre d'aplomb (on la voit, toujours couchée quelques images plus loin). Je ne sais pas trop quel message y voir ? :lol:

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Pike BISHOP » 17 avr. 2010 17:30

la symbolique de la croix ? on peut supputer... Pour la forme, il la faut sur une tombe, pour le fond, DIEU est tordu qui t'enlève les tiens
et tu n'y crois guère...Mais l'image est belle de l'homme crucifié par la douleur et qui glisse vers la terre avec la croix...
Pré générique et générique expédiés en vitesse...Certainement avec ellipses et scènes magnifiées du passé par la lumière dorée et le flou,
justement pour liquider assez rapidement le conventionnel de cette histoire, vu et revu dans maints films puisque le propos après
ne va pas être une recherche de vengeance, mais la fuite d'un paria, d'un homme haineux qui petit à petit va se rehumaniser...
Il ne redevient pas un saint tout de suite, il lui faudra d'abord cracher beaucoup de chique, faire chauffer de multiples fois
ses colts...mais à force d'engranger d'autres parias attachants et de se responsabiliser ( a-t-il la culpabilité aussi de la mort de son
jeune compagnon du début), il retrouve une vie sociale..
Pour la convention, ses tortionnaires du début viennent le poursuivre jusqu'au fin fond du Texas et faut bien qu'il se venge..
La dernière séquence est quand même une séquence de pardon (au traître) ce qui pouvait sembler inimaginable au début
JOSEY retourne vers sa communauté de bras cassés..Sa seconde existence (paisible) peut commencer...
A noter les ressemblances entre JOSEY WALES et BRONCO BILLY, chacun se sentant le patriarche d'une communauté branquignole
là où JOSEY est imperturbable, omnipuissant ,assez invraisemblable aussi, BRONCO BILLY est un gentil loser qui se plante tout
le temps dans ses intentions et qui est obligé de s'humilier pour continuer de vivre son rêve..Comme si EASTWOOD avait voulu
faire un correctif bien plus humain et réaliste à son héros indestructible.
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Jicarilla » 17 avr. 2010 19:08

tepepa a écrit :
Admirable condensé de cinéma en dix minutes, on ne sait pas trop d'ailleurs s'il faut comprendre la séquence comme du temps vécu ou s'il y a des ellipses entre l'enterrement, le déterrement du flingue, l'entrainement et l'arrivée de la milice. La seule scène qui fasse tâche dans cette enchaînement conventionnel, c'est Eastwood s'écroulant de douleur sur la croix qu'il vient de planter, la croix se tasse, s'affaisse, et à aucun moment le personnage ne songe à la remettre d'aplomb (on la voit, toujours couchée quelques images plus loin). Je ne sais pas trop quel message y voir ? :lol:



:lol: En plus TEPEPA :applaudis_6: un galurin dégueulasse mais des cheveux sortis tous droit de la douche. :oops:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar tepepa » 17 avr. 2010 21:26

Pike BISHOP a écrit :Certainement avec ellipses et scènes magnifiées du passé par la lumière dorée et le flou,
justement pour liquider assez rapidement le conventionnel de cette histoire, vu et revu dans maints films


Justement, j'aime à penser qu'il n'y a pas d'ellipses. Le personnage vit réellement tout ça en dix minutes, il perd sa famille, meurt, réssucite, enterre sa famille, déterre son flingue, s'entraine et change de vie en dix minutes, style ça c'est fait, pas de temps à perdre quoi, en professionnel des drames de l'Ouest qui connait son boulot. L'acteur rejoint ici le réalisateur, et le personnage fonctionne avec eux de concert. Et puis, seule balafre à ce travail de pro: l'homme s'écroule sur la croix, et ne la remet même pas en place, l'humain, l'imprévu malgré tout s'invite dans le film! :num1

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar tepepa » 17 avr. 2010 23:47

La reddition des sudistes est également un moment de pure convention. Fletcher commence par poser la légende du grand Clint verbalement, avec des phrases réentendues depuis dans Rambo, genre "il vous faudra une armée pour l'avoir, c'est un spécialiste, un pro qui vous en fera baver et qui se battra jusqu'au bout!", puis c'est le mitraillage des sudistes (y a-t-il de vrais evènements historiques derrière tout ça?) qui ne peut que faire penser au spagh à ceux qui ont vu tant de carnages à la mitrailleuse, à commencer par celui de Pour une poignée de dollars, avec cette mitrailleuse planquée... dans un chariot. Mais Eastwood retourne la situation et termine avec ses deux flingues, qu'il tient, à plusieurs reprises dans le film, exactement comme William Hart, The Two-Gun Man, hé oui, quoi qu'il arrive, on croit toujours voir ses fétiches partout. :lol:
Finalement la vraie rupture n'intervient qu'à 25 minutes du début, avec l'apparition de Dr. Doxey, qui, s'il est une figure classique du western, est traité ici de manière drôlatique et décalée, tout comme l'épisode du bac fait basculer le film vers autre chose et le sort de la convention (même si Eastwood se débrouille malgré tout pour placer une référence ironique à son passé en tirant sur une corde). Suivent ensuite les chasseurs de prime grotesques, la première faille de Clint qui se fait surprendre, et le chef Dan George qui accentue la rupture en donnant au métrage un ton bavard, humouristique, incongru, pour tout dire très seventies.

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar tepepa » 19 avr. 2010 22:36

La fin, comment interpréter la fin ? Josey galope, blessé, amnistié vers le soleil couchant.

1) Il retourne auprès de la frêle Sondra Locke pour continuer à lui faire des papouilles, parce que tout est réglé dans sa tête, il peut revenir à la vie normale.
2) Il ne retourne pas à la vie normale, il part encore plus à l'ouest, bien que tout soit fini, il est devenu un fantôme à la Pale Rider, il ne retournera jamais au Ranch.
3) Il a une blessure au bide que lui-même regarderait d'un sale oeil en faisant hmm parce que c'est une blessure dont on ne se remet pas. Il part donc pour mourir, vers le soleil couchant, vers l'Ouest qui symbolise la mort. Eastwood fait donc mourir son personnage comme c'est la mode dans les années 70 (John McCabe, Cable Hogue), mais comme c'est Eastwood, on ne le voit pas mourir, il faut lire entre les lignes.

Je préfère la 3). :sm32: Quelqu'un a lu le roman, ça se termine comment?

Avatar du membre
Daniel
Westerner
Westerner
Messages : 2117

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Daniel » 19 avr. 2010 23:35

tepepa a écrit :La fin, comment interpréter la fin ? Josey galope, blessé, amnistié vers le soleil couchant.

Quelqu'un a lu le roman, ça se termine comment?



J'ai trouvé ce petit texte en anglais : The story of Josey Wales (if you haven’t seen the movie) is of a man who has been on the losing side in a war. He has lost his family, and the entire way of life he has known has been taken away by the government. He flees to Texas, robbing a bank on the way to pay his expenses (this is a difference between the book and the movie. In the movie Josey’s young friend is wounded by nasty Union soldiers who treacherously offered the guerrillas amnesty, then ambushed them when they’d given up their weapons. In the book, he’s shot while they’re robbing a carpetbagger bank). Along the way, Josey joins up with two Indians, and then with other whites, and they all make a new life in Texas thanks to Josey’s shootin’ skills and personal integrity. In the end Josey finds peace, living under a new name.

À la fin Josey trouve la paix, vivant sous un nouveau nom. En somme, l'histoire se termine bien pour lui. :sm80:

Avatar du membre
Django, le retour
Westerner
Westerner
Messages : 2722
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Django, le retour » 19 avr. 2010 23:44

tepepa a écrit :La fin, comment interpréter la fin ? Josey galope, blessé, amnistié vers le soleil couchant.

1) Il retourne auprès de la frêle Sondra Locke pour continuer à lui faire des papouilles, parce que tout est réglé dans sa tête, il peut revenir à la vie normale.
2) Il ne retourne pas à la vie normale, il part encore plus à l'ouest, bien que tout soit fini, il est devenu un fantôme à la Pale Rider, il ne retournera jamais au Ranch.
3) Il a une blessure au bide que lui-même regarderait d'un sale oeil en faisant hmm parce que c'est une blessure dont on ne se remet pas. Il part donc pour mourir, vers le soleil couchant, vers l'Ouest qui symbolise la mort. Eastwood fait donc mourir son personnage comme c'est la mode dans les années 70 (John McCabe, Cable Hogue), mais comme c'est Eastwood, on ne le voit pas mourir, il faut lire entre les lignes.

Je préfère la 3). :sm32: Quelqu'un a lu le roman, ça se termine comment?


Je suis d'accord avec toi, Tepepa, il s'en va mourir plus loin comme les oiseaux qui se cachent pour mourir. Même si, pour son bien et pour mon idéal, j'aurai préféré qu'il revienne auprès de sa compagne.

Je n'ai pas lu le roman mais je sais qu'une suite à été tournée (sans lui :( ) donc on imagine qu'il ait survécu à cette saloperie de blessure...

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
Daniel
Westerner
Westerner
Messages : 2117

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Daniel » 20 avr. 2010 0:04

Django, le retour a écrit : Je n'ai pas lu le roman mais je sais qu'une suite à été tournée (sans lui :( ) donc on imagine qu'il ait survécu à cette saloperie de blessure... icongc1



La suite a pour titre : The Return of Josey Wales (1986) réalisé et interprété par Michael Parks.


Image

Avatar du membre
Django, le retour
Westerner
Westerner
Messages : 2722
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Django, le retour » 20 avr. 2010 0:36

Daniel a écrit :La suite a pour titre : The Return of Josey Wales (1986) réalisé et interprété par Michael Parks.


Image


Daniel, as-tu eu la chance de le voir ?

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
Daniel
Westerner
Westerner
Messages : 2117

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Daniel » 20 avr. 2010 0:47

Non, je ne l'ai jamais vu ! :(

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Pike BISHOP » 20 avr. 2010 6:01

.
curiosité " JOSEY WALES " a eu une suite "RETURN OF JOSEY WALES" réalisé et interprété par Michaêl PARKS dans le rôle titre..
histoire et scénario de FORREST "ASA" CARTER qui pu donner là libre cours à ses penchants racistes au détriment des Yankees
des indiens et des mexicains..Heureusement cette séquelle (1986) n'eut aucun succès.[/quote]

Déjà cité en page 2...D'après des résumés de pub (film présenté au midem de Cannes, non acheté par les TV françaises)
et IMDb... L'auteur fort mécontent du traitement humaniste de son western "revanchard" s'est appliqué à déconstruire
le film d'Eastwood en faisant de WALES un outlaw qui tire tous azimuts, contre tous les "étrangers" (voir non de sa race)
qui l'assaillent..Indiens, Yankees, Mexicains (qui enlèvent sa compagne ?)
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Jicarilla » 20 avr. 2010 9:38

Pike BISHOP a écrit :.
curiosité " JOSEY WALES " a eu une suite "RETURN OF JOSEY WALES" réalisé et interprété par Michaêl PARKS dans le rôle titre..
histoire et scénario de FORREST "ASA" CARTER qui pu donner là libre cours à ses penchants racistes au détriment des Yankees
des indiens et des mexicains..Heureusement cette séquelle (1986) n'eut aucun succès.






:lol: :lol: HELLO PIKE

CLINT te retourne l'estomac :lol: te lever à 6 h du matin.

Ou plutôt mieux inspiré pour écrire... :sm80:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Josey Wales hors-la-loi - The Outlaw Josey Wales - 1976 - Clint Eastwood

Messagepar Pike BISHOP » 20 avr. 2010 11:02

Jicarilla a écrit :CLINT te retourne l'estomac te lever à 6 h du matin.


Oh que non ! Je suis toujours en piste vers 6 H voire plus tôt si les chats viennent me réveiller avec le lever de l'aube, leurs
petits estomacs gargouillants de faim matinale..Alors je me lève, je fais chauffer mon eau pour le thé et j'allume le Mac
qui se met sur mes sites préférentiels..Les vieilles habitudes de boulot..Difficile de les supprimer..Il m'arrive quand même
de me recoucher surtout par des matinées froides et.... Mais qu'est-ce que je fais là ?..Tu me fais raconter ma vie Mon JICA ?
Il y a quelque chose qui doit déteindre...Le forum des familles...Allons, la vie du vieux Pike n'intéresse personne...

Ce que je voulais dire et souligner c'est qu'au départ (je ne l'ai pas lu et me base que sur des critiques et avis, est-ce que
quelqu'un a lu "GONE TO TEXAS" ?) d'un roman décrit comme revanchard sudiste, KAUFMAN d'abord puis EASTWOOD en font
une oeuvre humaniste, regroupant les spoliés, les persécutés, les simples, les "justes" sous l'aile de JOSEY et l'amenat
sur la voie du pardon, de la clémence, si ce n'est de l'oubli..Et le régénérant suffisamment pour qu'il recommence
une nouvelle vie apaisée...
Détournement du roman qui manifestement n'a pas plu à l'auteur.
If they move, kill'em !!



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité