Fury (1955-1960) avec Peter Graves, Bobby Diamond et Fury

Le forum réservé au petit écran
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3944

Fury (1955-1960) avec Peter Graves, Bobby Diamond et Fury

Messagepar DEMERVAL » 27 déc. 2015 14:59

“Fury…l’histoire d’un cheval et d’un garçon qui l’aimait,” fut une populaire série du samedi soir qui fut diffusée pendant 5 ans, d’octobre 1955 à mars 1960 sur la NBC, les épisodes ne durant qu’une demi-heure.
Bobby Diamond (qui fut plus tard avocat à Los Angeles) incarnait Joey, un orphelin qui avait été placé en détention provisoire pour avoir été faussement accusé d’avoir brisé une fenêtre. Jim Newton (Peter Graves), propriétaire du Broken Wheel Ranch, était le témoin de l’incident, disculpa et adopta Joey (en lui donnant le nom de Newton). Il l’emmena alors vivre dans son ranch et lui présenta un magnifique étalon noir que Joey appela Fury.
L’extrêmement longue introduction des premiers épisodes explique les prémisses de la série: “En provenance de l’Ouest, où les chevaux sauvages parcourent encore les vallées accidentées et les canyons, vient Fury, roi des étalons sauvages. Et là, dans cet univers hostile, de rudes cavaliers luttent pour leur survie. Des hommes comme Jim Newton, propriétaire du Broken Wheel Ranch, et Pete, son adjoint, qui se fait les dents avec un fer à marquer. Sauvage comme Fury l’est, il ya une voix humaine qu’il a appris à aimer et obéir…le voix du garçon qui sauva une fois sa vie, le garçon dont la dévotion inébranlable réussit à dompter l’esprit sauvage de l’animal, là où les éperons et le lasso ont échoué. Le garçon de Jim Newton, Joey. Il y a une confiance mutuelle et une affection que tout le monde peut comprendre, l’histoire éternelle d’une noble créature sauvage et du garçon qui l’aime. Un amour que partageait par Rodney Jenkins, mieux connu sous le surnom de Pee Wee, à cause de sa taille haute comme trois pommes. Mais maintenant c’est le temps du rassemblement du bétail et les voilà partis, allant par monts et par vaux, réunissant les troupeaux sauvages; des hommes, des enfants et l’étalon en vrai acteur, une équipe travaillant et jouant ensemble comme de vrais partenaires. C’est le pays concerné, la dernière frontière où les hommes challengent encore la nature et gardent vivantes les meilleures traditions du Vieil Ouest. Et où le libre esprit des grands espaces ouverts se reflète dans la nature d’un étalon noir appelé Fury.”
Complétant la distribution figuraient le vétéran du western et acteur de sérial William Fawcett (1894-1974), Ann Robinson dans le rôle semi-récurrent de l’institutrice de Joey, Helen Watkins et Jimmy Baird dans le rôle du proche ami de Joey, Pee Wee.
Bobby Diamond, né en 1943, avait 12 ans quand il débuta dans la série pendant que Jimmy Baird, né en 1948, avait aux alentours de 7 ans. Après 3 années, Jimmy Baird avait quelque peu grandi et fut remplacé par un jeune acteur de 9 ans, Roger Mobley (né en 1949) dans le rôle de Packy. James Seay incarnait souvent le shérif Davis.
Etant une série ‘western’, nombre des histoires tournaient autour de voleurs de bétail, de voleurs de banques et d’escrocs, mais comprenaient surtout des idées assimilables par les jeunes—la 4 H, la Junior Achievement, les Boy Scouts, la défense civile, la sécurité à la chasse et à l’utilisation des armes, la sécurité en voitures, la prévention des incendies et la conservation de la vie sauvage.
Deux épisodes étaient produits par semaine, budgétés à 25 000 dollars pièce avec 1500 dollars pour le cheval.
A l’origine, Leon Fromkess (qui décéda en 1977) était le producteur exécutif avec Ray Nazarro le réalisateur cumulant également des fonctions de production. A mi-chemin de la première saison, Nazarro fut supplanté par Irving Cummings Jr. qui restera jusqu’à la fin de la série. En 1958, Cummings expliqua que “Fury” n’essayait pas de “prêcher ou de passer un message aux enfants,” il désirait divertir “et non contribuer à l’appauvrissement intellectuel des enfants.”
Peter Graves trouva que “Fury” était “une excellente émission pour les enfants et les familles” bien qu’il fut “déçu” quand il trouva que la série, originellement destinée à être diffusée en prime time, était en fait prévue pour être diffusée les samedis matin. “Quand j’ai commencé à additionner ce que je pouvais gagner avec 26 épisodes par an, cela devint une rémunération importante. J’adorais vraiment cette émission et maintenant avec le recul je réalise que c’était une série bien sympathique. On apprit aux enfants les animaux, la vie, l’autorité parentale, la croissance—des valeurs basiques dont on perd parfois le fil.”
Bobby Diamond dit un jour lors d’une interview, “Je pouvais monter à cheval (quand j’ai débuté) mais pas aussi bien que je le fis finalement dans ‘Fury’. Je me suis habitué à monter à cheval chaque jour, que l’on soit en tournage ou non.” Peter Graves se rappelle, “Bobby devint très proche du cheval.”
Roger “Packy” Mobley se remémora pour le 3ème tome (Stories Behind the Faces) de Features Players de Tom and Jim Goldrup qu’il n’avait pas commencé à jouer avant “Fury” mais qu’il pouvait monter à cheval. “J’ai dû faire appel à un professeur de diction pendant au moins un mois pour essayer d’apprendre à parler.” Quand il n’était pas en tournage, il jouait au baseball et fut frappé avec une batte, qui lui brisa le nez. “Je n’ai pas eu de jours de congé. Quand l’œdème se résorba assez, ils purent me filmer de côté. Si quelqu’un connait l’anecdote et essaye de le noter à l’écran, il y a plusieurs épisodes où on ne voit jamais Packy de face. C’est toujours de derrière.”
La vraie star de la série fut Fury lui-même. Connu sous le nom d’Highland Dale quand il vivait dans une ferme du Missouri, il avait 18 mois quand il fut découvert par le célèbre dresseur de chevaux Ralph McCutcheon qui l’utilisa pour la première fois dans “Return of Wildfire” en 1948. Le producteur de série Leon Fromkess loua les services de McCutcheon pour qu’il lui délivra un cheval pour la série. A cette époque, McCutcheon avait changé le nom du cheval en Beauty (souvent appelé Beaut) et avait travaillé dans “Lone Star” (1952), “Johnny Guitar” (1954) et “Gypsy Colt” (1954). Il fut casté comme étalon noir dans “Giant” (1956); et plusieurs autres séries quand “Fury” prit fin.
Peter Graves attribue tous les talents du cheval à l’entraîneur McCutcheon, “Il était l’une de ces rares personnes qui pouvait parler aux animaux.” Roger Mobley se rappelle également, “McCutcheon se tenait en dehors du champ de la caméra et il lui suffisait de dire, ‘Beaut, va tirer le garçon par sa chemise, tire-le en arrière.’ Ce cheval agrippait alors la queue de ma chemise ou le haut de mes pantalon et me tirait en arrière.” Selon Mobley, quatre chevaux furent utilisés pour les longues prises de vue, une doublure et un autre quand il y avait de longs passages dialogués et que le cheval devait rester tranquille.
Il y eut beaucoup de réalisateurs pendant les 5 ans de tournage de la série, les plus connus étant—Sidney Salkow, Ray Nazarro, Earl Bellamy, Les Selander, Harold Daniels et Nathan Juran. Bellamy se rappella que Fury pouvait jouer au baseball! “Le cheval se tenait au milieu du terrain. Quand le gamin battait la balle, quel que soit l’endroit où elle se dirigeait, Fury la coursait et courait alors avec la balle au point de départ. McCutcheon avait si bien entraîné le cheval qu’il pouvait dire, ‘D’accord, Beaut, va.’ Le cheval commençait à galoper et Ralph lui criait alors, ‘Regarde au-dessus de ton épaule droite’ et le cheval opérait un virage à droite tout en galopant et en regardant en arrière. Il pouvait cela quel que soit le côté. Ce que McCutcheon utilisait pour entraîner les chevaux et les chiens, je ne le saurai jamais, mais c’était incroyable!”
Fury—ou Beauty—vécut dans des étables à Van Nuys et fut plus tard emmené à Sand Canyon près de Santa Clarita (alors connu comme Newhall-Saugus, Californie). Il vécut jusque 29 ans.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 20814
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Fury (1955-1960) avec Peter Graves, Bobby Diamond et Fury

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 27 déc. 2015 19:00

ImageImageImageImage
Image
ImageImage
ImageImage
ImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 20814
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Fury (1955-1960) avec Peter Graves, Bobby Diamond et Fury

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 11 nov. 2016 15:28

Winchester73 a écrit :'Fury': beaucoup répété à la télévision allemande, dans les années 60 et 70 (et 'Fury' est pour les entfants).
'Fury': 'aucun de Western, mais 'Western-feel', comme quelque saisons de 'Lassie'.

DVD avec 23 ('Lost'????) episodes:

Image

(Ce n'est pas Bobby Diamond mais Jimmy Baird).

Mais je recommende (langue: allemand et englais):

Image

Et âge de 12 ans: :lol:
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Séries Télévisées »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité