Le Western et les mythes de l'Ouest

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Le Western et les mythes de l'Ouest

Messagepar musselshell » 19 janv. 2016 11:13

Le marshall et Hart l' ont déjà présenté dans Ouvrages sur le western édités en France.

Le bouquin me semble suffisamment important pour mériter un sujet à lui tout seul...plusieurs même, vu tout ce qui est abordé, et qui pourrait relever d' une tentative symbiotique des études sur le genre, telles qu' elles se présentent depuis une trentaine d' années, tant aux Etats-Unis qu' en France...


Je cite Hart :

Je viens de terminer " Le western et les mythes de l'Ouest " dont parle le Marshal.
C'est tout simplement le meilleur livre français sur le western que j'aie lu depuis " Univers du Western " de Astre et Hoarau paru en ...1973.
C'est tellement juste , intelligent et bien écrit que même une bonne critique ne lui rendrait pas justice.
Le livre s'ouvre sur un émouvant hommage à Jean-Louis Leutrat , aujourd'hui décédé , dont les études sur le Western restent essentielles.
Il se referme sur une subtile analyse ( 12 pages bien tassées ) du Blueberry de Giraud et Charlier , là aussi , c'est ce que j'ai lu de plus remarquable sur cette BD qui a suscité bien des commentaires.
Entre ces deux articles , plus de 500 pages , dont pas une seule n'est inutile ou ennuyeuse.
Le chapitre " Le crépuscule des mythes " de Yann Calvet m'a sidéré par sa lucidité et sa justesse.
La parcimonieuse distribution d'images et de photos sera peut-être une déception pour certains , mais le sujet n'est pas là.
Au moment où parait un ouvrage coûteux , surestimé et dispensable sur le même sujet , il est permis de lui préférer celui dont nous parlons ici , qui mérite qu'on le connaisse et qu'on le reconnaisse.


Je suis d’ accord sur tout. La meilleure introduction au western en français depuis le collectif dirigé par Bellour, l’ Astre et Hoarau, George Henri Morin et les écrits de Jean- Louis Leutrat…
Maintenant…ce serait pas mal si on avait plus de deux lecteurs.
Car il y a là matière à discussions ( on est sur un forum, c’ est fait pour ça…génial, non ?)
Par exemple sur la généalogie littéraire du genre…sur le chapitre sur la production cinématographique des années Vietnam…sur le territoire westernien et son investissement par l’ art contemporain…
A foison, les trucs intéressants.
Tiens…un exemple : le film qui filme de façon la moins ostentatoire l’ altérité, de soi à l’ autre, mais aussi de soi à soi, du mythe à l’ épaisseur transparente et donc incompréhensible du réel…sans renoncer à la beauté la plus fulgurante, n’ est pas dans le livre.
Pourquoi ?
Intéressant, vous dis-je…
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21034
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 19 janv. 2016 19:34

du coup :
U.S. Marshal Cahill a écrit :le 27 novembre 2015 :

Le western et les mythes de l'Ouest : Littérature et arts de l'image
de Gilles Menegaldo (Auteur), Lauric Guillaud (Auteur)
Broché: 560 pages ( 21 x 3 x 15,5 cm )
Editeur : PU Rennes (27 novembre 2015)
Collection : Interférences
Image
je cite Amazon :
"Présentation de l'éditeur
Du Dernier des Mohicans de Cooper aux romans de Gustave Aimard et de Kart May, en passant par les "dime-novels", le western a d'abord des origines littéraires. La généalogie du genre passe par les récits de captivité, la terreur gothique liée à l'émergence de la littérature américaine, la fascination pour la violence et le sacré, le rêve (ou le cauchemar) américain. Il puise dans l'histoire de l'Amérique, glorifiant l'épopée des pionniers, sans négliger les Guerres indiennes. Surtout, le western mythifie certains personnages historiques. A la fin de L'Homme qui tua Liberty Valance, une phrase résume l'essence du western : "Quand la légende devient réalité, imprimez la légende !" Un sujet aussi ample que le western requiert une constellation d'approches, que ce soit dans le domaine de la littérature, des arts plastiques et visuels, de la musique et de la civilisation nord- américaine. Il s'agit aussi de revisiter les "figures mythiques" tels Bas de Cuir, Daniel Boone, Jesse James, Billy the Kid, Calamity Jane, Buffalo Bill, et d'autres figures du genre : le cow-boy, l'éclaireur, le shérif, le pionnier, le héros solitaire, la femme fatale. Des topoi sont convoqués, comme la wilderness, la Prairie, le désert, la ville, le saloon, etc. Les motifs westerniens se déclinent dans toutes les formes de la culture savante et populaire et servent des discours critiques, polémiques, voire politiques. Le western connaît les fluctuations de la modernité et de la post-modernité, avec des approches sociologiques, multiculturelles, pluriethniques ou féministes, conduisant à de nouveaux regards sur le genre et à des remises en cause d'une doxa par la satire, le décalage ou l'inversion ironiques, la parodie, le pastiche, l'hybridation générique, la déconstruction des mythes et des icônes, non sans une dose parfois de nostalgie.
Biographie de l'auteur
Laurie Guillaud est professeur émérite de littérature et de civilisation américaines à l'université d'Angers. Ancien directeur du CERLI, il a publié nombre d'articles sur l'imaginaire anglo-saxon : les mondes perdus, le roman de la Frontière, les mythes américains, le gothique, le roman d'aventures, etc. Ses principales publications incluent La Terreur et le sacré, Jules Verne face au rêve américain, King Kong, ou la revanche des mondes perdus, Nouveau Monde, autopsie d'un mythe (Ed. Michel Houdiard). Gilles Menegaldo est professeur émérite de littérature américaine et de cinéma. Ancien élève de l'ENS Saint-Cloud, il est président d'honneur de la SERCIA (Société d'études et de recherches sur le cinéma anglo-saxon) et ancien directeur du département Arts du Spectacle de l'université de Poitiers. Auteur de Dracula, la noirceur et la grâce (avec AM Paquet-Deyris, Atlande, 2006) et de nombreux articles sur la littérature fantastique, la SF et le cinéma hollywoodien, il est également éditeur d'une vingtaine d'ouvrages collectifs et organisateur de divers colloques. Dernières publications : Europe/Hollywood, regards croisés, Ed. Michel Houdiard, nov. 2012, King Vidor, Odyssée des inconnus, CinémAction (avec Jean-Marie Lecomte, oct. 2014). "
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2486

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar Hombre » 19 janv. 2016 20:53

:num1

Commandé aujourd'hui.
Chez mon libraire préféré
et surtout pas chez amazon :wink:

L..
Westerner
Westerner
Messages : 2229
Contact :

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar L.. » 20 janv. 2016 7:08

Je connais un bel exemple de l'influence de l'art contemporain (dont je pense , en gros, ce qu'en écrivait le grand Ernst Gombrich :wink: ) dans un beau décor de Carlo Simi, celui des textures brutes de sacs assemblés d' Alberto Burri , utilisés pour le misérabilisme des baraques dans Sella d'Argento, de Lucio Fulci. (séquence tournée dans la Sierra de Cabo de Gata). Fin connaissseur d'art, Giuliano Gemma, sa vedette, l'explique quelque part dans une interview et c'est tout à fait vrai(semblable).

Mais le film, inégal, si plastiquement réussi, n'est jamais sorti en France ( DVD Italie, Japon, BR et DVD Allemagne) , et je ne pense pas qu'il soit l'objet des spéculations :wink: du livre en question que je lirais pas :wink:

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar musselshell » 20 janv. 2016 8:10

Non, pas de références à Burri (dont je connais le travail) dans le bouquin.
Ceci dit...l' étude est liée à l' influence de l' idée même d' " ouest" sur les oeuvres plus qu' aux décors éventuels au cinema.
Référence par exemple au land art , aux artistes travaillant sur la lumière ...
Le boulot de Burri sur le village disparu en Sicile ...je n' y avais pas pensé...il y a un truc là ( du land art qui recouvre pour re-révéler un précédent engloutissement..)...
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
HART
Comanche
Comanche
Messages : 762

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar HART » 20 janv. 2016 19:56

Oui , Musselshell , d'accord pour discuter des thèmes abordés dans ce livre.
D'accord aussi sur l'idée d'en débattre avec le plus d'amateurs possibles , au moins trois ou quatre ( je pourrai demander aux autres : " Ouah ! Mussel me fait encore flipper avec sa démonstration ! Comment vais-je m'en sortir ? )
Si certains pouvaient suivre l'exemple d'Hombre et acquérir ce bouquin pour en parler , je pense qu'ils ne perdraient ni leur argent , ni leur temps.
On peut aussi commencer , mais doucement , hein ?

Avatar du membre
HART
Comanche
Comanche
Messages : 762

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar HART » 20 janv. 2016 20:04

Je rajoute une chose , le film dont tu parles et qui manquerait dans le livre , ce serait bien celui dont nous avons parlé longuement , pas loin d'ici.
Si c'est bien LUI , ne comptez pas sur moi pour reprendre le débat.
Si c'est un autre western , je n'ai pas deviné lequel.
Mais c'est de la concurrence déloyale vis à vis des devinettes de Longway ...

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar musselshell » 20 janv. 2016 20:26

Lonway a deviné à quel film je fais allusion...
Je sais qu' il sait...
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar musselshell » 20 janv. 2016 20:30

Pas Unforgiven...
Altérité...illusions inutiles...déception et échec.
Mais celles ci sont les plus belles créatures de Dieu lui a t' on dit.
Certains disent ..." he's still up there".
Longway rigole...il est un peu ému, aussi.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar musselshell » 20 janv. 2016 20:38

HE'S UP THERE STILL.

Je vieillis...
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

L..
Westerner
Westerner
Messages : 2229
Contact :

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar L.. » 20 janv. 2016 20:54

HART a écrit :Oui , Musselshell , d'accord pour discuter des thèmes abordés dans ce livre.
D'accord aussi sur l'idée d'en débattre avec le plus d'amateurs possibles , au moins trois ou quatre ( je pourrai demander aux autres : " Ouah ! Mussel me fait encore flipper avec sa démonstration ! Comment vais-je m'en sortir ? )
Si certains pouvaient suivre l'exemple d'Hombre et acquérir ce bouquin pour en parler , je pense qu'ils ne perdraient ni leur argent , ni leur temps.
On peut aussi commencer , mais doucement , hein ?



Le western connaît les fluctuations de la modernité et de la post-modernité, avec des approches sociologiques, multiculturelles, pluriethniques ou féministes, conduisant à de nouveaux regards sur le genre et à des remises en cause d'une doxa par la satire, le décalage ou l'inversion ironiques, la parodie, le pastiche, l'hybridation générique, la déconstruction des mythes et des icônes, non sans une dose parfois de nostalgie.

Il y a un côté colloque ou séminaire EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), ceci dit sans mauvais esprit :wink: , qui rend un peu problématique les problématiques et la doxa qui problématise :wink:

Je retourne à mes archives et aux fantômes de Florey ou Gorki :wink: , c'est au fond la vraie leçon du cinéma.

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1637

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar limpyChris » 20 janv. 2016 20:56

Moi j'ai pas trop de temps pour vous en causer ce soir, je suis en train de peindre ma chemise en rouge.
Ceci dit, je l'ai acheté dès que j'ai vu vos deux avis.
J'aime bien ces collectifs, car on peut pêcher, puiser, commencer par le chapitre qu'on veut ...
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar musselshell » 20 janv. 2016 21:04

L... tu vois de la contradiction ou de l' incompatibilité là où il n' y en a pas.
Et je suis sûr que tu le sais.
Le discours sur l' art n' est pas l' art.
Et tous les travaux réflexifs type EHESS ou leurs equivalents yankee ne sont, au bout du compte, pas dupes de la chose.
Leutrat est un bon exemple...des centaines de pages...pour dire que c' est à l' unicité de chaque oeuvre, hors discours exégète, qu' il fallait revenir.
Ce livre est très lisible.
Et c' est parce qu' il y a des critiques à formuler...qui pourraient aller dans ton sens...que j' ai proposé qu' on en parle ici.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2486

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar Hombre » 20 janv. 2016 22:01

:num1

Je ne pourrais donner mon avis qu'après vendredi
jour d'arrivée du livre chez mon libraire et c'est une excellente idée
d'en parler et discutailler ici. :beer1:

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Re: Le Western et les mythes de l' Ouest

Messagepar Jean-Louis » 21 janv. 2016 12:07

Bon OK, je l’achète
et puis je le lis...

Je dois vous l’avouer je m’étais promis de ne plus acheter de bouquin sur le western
de ne plus participer aux débats, que pourtant j’avais largement sollicités en son temps sur
ce forum.

Parce que sans doute je suis saturé !

Mon intérêt pour le western est avant tout l’expression de la nostalgie de ma jeunesse, mais
je dois l’avouer à part une cinquantaine de titres le reste me semble aujourd’hui inregardable,
je dis bien inregardable, tellement ça a vieilli.
Le Revenant par contre, correspond exactement à mon attente, lui au moins va me faire sortir de ma tanière

Par contre mon intérêt pour l’univers westernien lui est toujours intact.

L’ami limpy l’a bien compris lui qui s’étonnait naguère de mes nombreuses trouvailles hors cinéma.

Je me demande comment j’ai pu passer à côté de ce bouquin, sans doute ma grande déception à la lecture de
«Western, France. La place de l'Ouest dans l'imaginaire français.»
viewtopic.php?f=14&t=11223

Je répare ça de ce pas.



Retourner vers « Livres »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités