Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Link
Mohawk
Mohawk
Messages : 870
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar Link » 30 juin 2007 20:26

Je cherchais des infos sur ce film (édité en zone 1, sans STF malheureusement) et je suis tombé sur ce lien fort interessant :

http://www.cine-studies.net/r4a1_18.html :wink:

Avatar du membre
Vixare
Séminole
Séminole
Messages : 1561
Localisation : Valenciennes
Contact :

Messagepar Vixare » 27 août 2007 15:26

Image

Avec :

Victor Mature : Cash Blackwell / Tex Cameron
Coleen Gray : Molly Baxter
Glenn Langan : Capt. Rufe Blackwell
Reginald Gardiner : Capt. Grover A. Walsh
Albert Dekker : Leverett
Fred Clark : Bird
Robert Warwick : Gen. Fletcher Blackwell
George Cleveland :Judge
Roy Roberts : Al Shanks
Willard Robertson : Gen. Leads
Griff Barnett : Appleby
Charles Kemper : Peaceful Jones

Histoire :

L'histoire se passe en Arizona, à l'époque des "Last Fronstier" avec les Apaches, alors que la tension avec les tribus Indiennes est très forte près du Fort de Furnance Creek, un convoi de colon devant se rendre au Fort se voit retirer l'escorte militaire par un envoyé du général Fletcher Balckwell. Prenant possession des chariots lors d'une embuscade, les Indiens pénètrent dans le Fort et massacrent la garnison, un procès est donné par le tribunal de guerre, Blackwell est reconnu coupable d'avoir laissé périr la garnison et meurt peu de temps après. Malgrès cela, son fills Cash ( qui avait disparu depuis des années ), apprenant la nouvelle se promet de tirer l'affaire au clair pour laver l'honneur de son père son père qu'il sait innocent ...

Excellente série B de H. Bruce Humberstone, je considère ce film comme une petite pépite de la série B, Victor Mature y est vraiment fantastique, le film se déroule tel une tragédie avec le personnage du Capitaine Walsh au centre de tous les intérêts, transformé en "loque humaine", entre ceux qui veulent désromais le tuer et les autres qu'il intrigue de par son implication dans l'histoire du massacre ... On ne s'ennuit pas une seconde et esthétiquement c'est très bien fait, le réalisateur critique à souhait la corruption de ce monde de l'ouest et l'inaction de certains, peut-être même aussi l'avancée vers l'ouest elle-même ... A conseiller vraiment à tous, c'est du grand art !
9.25/10 :D
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6571
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 12 sept. 2007 13:20

Vu hier! Je me réservais ce film pour les longues soirées d'hiver, mais à cause de Vixare je n'ai pas pu résister :mrgreen:


Un petit bijoux des westerns de série B qui est en fait un remake de Quatre Hommes et une prière (Four Men and a Prayer) de John Ford.
Ce film réunit à nouveau Victor Mature et Coleen Gray, immédiatement après le chef d'oeuvre Le Carrefour de la mort (Kiss of Death).
Ce film revêt un côté noir, notamment au début. Il démarre par une voix off. La première partie est très documentaire comme les productions de la 20th Century Fox de l'époque.
En outre, H. Bruce Humberstone réalisa avec Mature un autre film noir excellent: Hot Spot (I Wake Up Dreaming). Humberstone dans sa carrière à la 20th Century Fox réalisa tout, des films noir, des westerns, de Charlie Chan, des comédies musicales et des films de guerre. Un réalisateur très talentueux de séries B.
Mais ce film est plus un western qu'un film noir comme en témoigne l'absence de structure en flash back ou de rebondissement.
Mature et Gray sont excellents. Mature n'a pas fait énormément de westerns, celui-ci est l'un de ses meilleurs avec My Darling Clementine. Un scénario au-dessus de la moyenne. Une réalisation superbe avec une photographie soignée.
A réhausser dans la filmographie de Victor Mature.

Image

Affiches françaises:
http://www.fan-de-cinema.com/affiches/a ... reek,1.jpg
http://www.fan-de-cinema.com/affiches/a ... reek,0.jpg
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 13974
Contact :

Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar metek » 28 févr. 2008 1:15


Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone
Réalisateur : H. Bruce Humberstone
Scénaristes :Charles G. Booth
David Garth (auteur), Winston Miller (dialogues addit.)
Compositeur David Raksin, Directeur de la photographie :Harry Jackson
Monteur : Robert L. Simpson
20th Century Fox
Acteurs :
Victor Mature (Cash Blackwell), Coleen Gray (Molly Baxter), Glenn Langan (Capt. Rufe Blackwell), Reginald Gardiner (Capt. Grover A. Walsh)
Albert Dekker (Leverett), Fred Clark (Bird)
Robert Warwick (Gen. Fletcher Blackwell), George Cleveland (Judge), Roy Roberts (Al Shanks)
Willard Robertson (Gen. Leads), Griff Barnett (Appleby), Charles Kemper (Peaceful Jones)
Sujet:
Le général Blackwell est accusé pour un ordre qu'il a donné et qui aurait été La cause du massacre par les indiens de La garnison de furnace creek. Le jour du procés, il meurt d'une attaque cardiaque. Son fils, Cash, va tenter de trouver la vérité et d'innocenter son père.

ImageImage
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar Sartana » 28 févr. 2008 8:53

Fusion
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

jesse james
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 330

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar jesse james » 23 mars 2009 15:55

Effectivement, très bon western. Rien à ajouter sinon peut-être l'élément de surprise :o avec l'attaque de la garnison par les indiens ayant pris possession du convoi (ce que l'on ignore à ce moment , même si celà est fortement suggéré au préalable), faisant penser au cheval de Troie....
.... quand les hommes de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent!

jesse james
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 330

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar jesse james » 23 mars 2009 15:59

Petite question aux spécialistes:
ou les scènes d'extérieurs ont-elles été tournées?
Malgré le N/B, le dégradé de tons de l'arrière-plan (lorsqu'on retrouve le convoi au début) évoque fortement Bryce canyon.
.... quand les hommes de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent!

Avatar du membre
Longway
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5209

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar Longway » 23 mars 2009 19:59

jesse james a écrit :Petite question aux spécialistes:
ou les scènes d'extérieurs ont-elles été tournées?
Malgré le N/B, le dégradé de tons de l'arrière-plan (lorsqu'on retrouve le convoi au début) évoque fortement Bryce canyon.


D'après IMDB : Kanab Movie Fort, Kanab, Utah, USA


jesse james
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 330

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar jesse james » 23 mars 2009 21:48

merci amigo :wink:
.... quand les hommes de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent!

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar Vin » 26 août 2009 7:03

Furnace Creek...
Furnace signifie fournaise en anglais, et Furnace Creek est situé en pleine Death Valley, 60° l'été.

Difficile de tourner dans ces conditions!
:wink:

Un excellent film de mister Humberstone, avec Mature en premier rôle, dans la peau d'un fils en pleine rédemption.
La galerie de seconds couteaux est très travaillée (comme toujours aux US).

Même si l'histoire se découvre assez aisément, j'avoue que je suis bien tombé dans le panneau pendant le premier quart d'heure.
Comme je n'aime pas connaître les ressorts dramatiques d'un film, ne comptez pas sur moi pour vous le raconter (comme d'hab, d'ailleurs).
:mrgreen:

J'aime beaucoup en effet le personnage du Capitaine Walsh, pas si courant que celà dans les westerns habituels.
Humberstone joue de manière intelligente sa partition, certaines crapules sont sympathiques au premier abord, il y a un personnage à ressort comique (l'homme au tronc d'arbre) mais sans en abuser.
Le frère est peut être un peu trop psycho-rigide, mais après tout qui ne l'est pas.


Miss Gray est bien mignonne, en jeune orpheline qui fabrique des tartes aux pommes, et son personnage n'est pas niaiseux du tout.

Bref, un bon moment de western, un scenario assez original, et un Mature qui n'a pas volé son nom, tutto va bene.

Cours-y vite.
:wink:
Image

Avatar du membre
Alec Longmire
Marshall
Marshall
Messages : 240

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar Alec Longmire » 24 nov. 2009 11:15

Bien d'accord avec tous ces commentaires positifs, auxquels je me joins de bon coeur. Vraiment un bon western qui mérite certes mieux que de rester quasiment anonyme !
Entre western et polar, c'est un film qui ne compte pas une minute d'ennui et l'interprétation est très bonne. J'aime bien Victor Mature, je trouve qu'il a une sacrée prestance, et je ne suis pas déçu par ce rôle-là : ce dandy, joueur et habile au revolver, un peu désabusé, qui révèle un sens de l'honneur presque inattendu... Au début je m'attendais toujours à le voir sortir son mouchoir et s'étouffer dedans à la Doc Hollyday, mais non : il mène l'action tambour battant et en parfaite forme (quoique la fin se complique, mais restons discrets...).

Les éditeurs dvd nous ont sorti Dix hommes à abattre, du même Humberstone ; ils seraient bien inspiré de poursuivre avec celui-ci que j'ai pour ma part largement préféré !

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5265
Localisation : oregon

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar lasso » 18 mai 2011 9:10

Ce film de Bruce Humbertson a un scénario solide et intéressant, une caméra bien guidée et nous raconte les tricheries
des gens sans scrupules dans le Wild West, malheureusement d'autres, les lésés succombent à leur traîtrise, la justice triomphera,
les Apaches, les plus trompés, pourront se venger sur l'instigateur principal.

Bons acteurs, belles chevauchées.Juste un peu d'humour pour aérer les événements.

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4511
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar Yosemite » 18 mai 2012 15:02

Excellent western B découvert grâce à Sidonis et visionné hier soir et à nouveau ce matin.
Un très beau noir et blanc avec une composition de personnages et d'acteurs très soignée.
Comme dans tous les films à petit budget, il faut se hâter d'aller à l'essentiel, l'essentiel étant ce sur quoi le script a mis l'accent.
Car en effet, le titre de Fury at Furnace creek, s'il évoque bien un massacre auquel d'ailleurs nous assistons, est ici mis en scène de façon décalée.
Certes, nous assistons à ce fameux massacre, mais le thème du film porte bien entendu sur ses conséquences en opposant les accusés qui sont innocents aux coupables qui eux, profitent largement de leurs méfaits, et ce dans la plus parfaite impunité.

L'entrée en matière est donc la scène du tribunal militaire, magnifiquement jouée, notamment par Robert Warwick (Général Fletcher Blackwell) qu'on sent outré jusqu'à l'humiliation de se retrouver sur le banc des accusés. Aucune surprise avec un jeu pareil que nous apprenions sa mort (hors champ et très conforme à la volonté du réalisateur de nous montrer un homme sincère) par voie de presse... nous savons en direct (et toujours hors champ d'ailleurs) qu'il a eu une attaque mais sans pour autant que sa mort soit annoncée.
Procédé extrêmement simple et efficace, l'exemplaire du journal qu'il nous est donné de lire et attestant sa mort nous amène en un simple changement de plan dans la prison du "deuxième fils qu'il n'a pas vu depuis longtemps".

C'est au travers de transitions aussi efficaces je trouve, que se constituent les belles séries B. Les scènes explicites sont superbement soignées et approfondies et les transitions conjuguent déplacement temporel, géographique et donc scénique.

Et voici qu'en quelques scènes, nous sommes au courant que le général Fletcher Blackwell a deux fils, qu'il préfère l'un à l'autre, que ces deux fils (ou ces deux frères donc) ne s'entendent guère mais toutefois que les deux veulent laver la mémoire de leur père (c'est au moins ce qui les réunira dans le fond), que le capitaine Grover A. Walsh bien qu'un peu dépassé par les événements semble honnête mais bien parti pour faire figure de bouc émissaire...
Furnace creek mérite bien son nom. Ca promet de chauffer...

Nous entrons alors dans un film tout en recoins. l'essentiel se déroule dans le village, souvent en intérieur, les poursuites s'effectuent de ruelles en ruelle, une touche de charme et de tendresse avec Molly Baxtern son deuil et ses tourtes, une touche d'humour avec le fameux Peaceful Jones qui, en sus de véhiculer son tronc d'arbre, nous véhicule à l'intérieur du ventre de la baleine mais également en favorise la sortie pour les deux frères Blackwell (la baleine étant bien sûr l'antre du syndicat, que ce soit sous la forme du saloon de Leverett ou celle de "son" tribunal).
Passionnant personnage que ce Peaceful Jones, rire explosif, tape sur l'épaule comme en fait plus, mais finalement élément clé du dispositif de démontage de l'entreprise du Syndicat. On peut même se demander si sa bourde lorsqu'il en dit un peu trop au sujet du job de Tex Cameron dans le salon de Molly Baxter (vers la 40ième minute) n'est pas faite sciemment de sa part pour précipiter les événements en ouvrant les boîtes de Pandore qui murent ce village.
Un type enjoué et transgressif, dans le fond très honnête et qui attendait peut-être un bras armé pour régler tous les comptes en attente desquels d'ailleurs il n'est pas partie prenante...
C'est lui je crois qui choisit Tex Cameron et non l'inverse.

Une belle ellipse également à mentionner, celle de la scène finale.
Du fond de sa cellule, Tex Cameron ou plutôt Cash Blackwell (Victor Mature) nous apparaît la première fois dans le film en train de s'entraîner à lancer des cartes dans son chapeau posé au sol.
Lors du dénouement, ramené dans l'enceinte de Fort Furnace creek, c'est à nouveau ce chapeau qui amène la conclusion de l'affaire. Et c'est Géronimo qui met un terme définitif et, en quelque sorte, rend le dernier acte de justice.
Bien que peu crédible, cette fin a au moins le mérite de proposer une issue qui emballe bien le paquet "rancoeur-justice-réconciliation" et, quand même, en rendant le dernier geste meurtrier aux indiens elle s'affranchit d'une certaine moralité.
Yo.

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 13974
Contact :

Re: Massacre à Furnace Creek - Fury at Furnace Creek - 1948 - H. Bruce Humberstone

Messagepar metek » 27 sept. 2012 6:24




Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités