Un Génie, Deux Associés une Cloche (Un genio due compari un pollo) -1975- Damiano Damiani

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Liko
Séminole
Séminole
Messages : 1778

Messagepar Liko » 14 déc. 2007 18:57

Je suis curieux quant à la durée du DVD :roll:
Quelqu'un pourrait faire des captures, histoire de voir la qualité de l'image qui semblerait ne pas être terrible :?

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10375
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 14 déc. 2007 19:10

J'arrive, j'arrive, dans quelques instants! :wink:
Image

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10375
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 14 déc. 2007 19:17

Le générique au bon format:

Image

Notez la présence de sous-titres pour les malentendants! :applaudis_6:

Image

Image

Image

Image
Image

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10375
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 14 déc. 2007 19:21

Le film fait 1h 53m et 48s sans le générique Pathé!
Image

Avatar du membre
MrGreen
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 344

Messagepar MrGreen » 14 déc. 2007 19:58

D'après les captures de Personne le generique est au bon format mais le format des autres images change... Dommage :(

Y a t'il ce fameux plan panoramique sur la vallée à la fin ?
Tu seras assez proche pour entendre la première balle. Et assez mort pour ignorer la seconde.

L.

Durée de "Un génie deux associés une cloche".

Messagepar L. » 14 déc. 2007 20:16

Le film est complet, avec le plan final sur Terence Hill qui s'endort devant Monument Valley. La durée correspond à ce qu'il était en France lors de sa sortie de janvier 1976. (environ 2 heures cinéma, 24 images secondes).

Avatar du membre
MrGreen
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 344

Messagepar MrGreen » 14 déc. 2007 20:32

Merci L.
Tu seras assez proche pour entendre la première balle. Et assez mort pour ignorer la seconde.

Avatar du membre
Capitaine Quincy Wyatt
Dernier des Mohicans
Dernier des Mohicans
Messages : 402
Localisation : dans les marais poursuivis par les indiens...

Messagepar Capitaine Quincy Wyatt » 14 déc. 2007 21:22

Un génie, deux associés, une cloche de Damiano Damiani (1975)


La présence au générique de Terence Hill dans ce western vaudevillesque ne me surprend pas tant que ce comédien a souvent joué dans de telles productions de surcroît la plupart oubliables.
Plus surprenant est la présence du comédien Patrick McGoohan qui sans trop y croire insuffle un peu de vie à son personnage et celle de Miou-Miou. Il est vrai que ce film remonte à 1975, période où l'actrice peinait à retrouver un succès digne du film de Bertrand Blier "Les Valseuses"

L.

"Un génie deux associés une cloche" Génèse.

Messagepar L. » 14 déc. 2007 21:56

Il n'y pas mal de documentation sur le film (Entretiens avec Leone de Simsolo, Bonus DVDs allemand et japonais), en plus de la mémoire personnelle que j'ai de ces années là.

Le film est monté sur Terence Hill, la plus grosse vedette du cinéma européen à l'époque (voire plus grosse vedette mondiale).

Leone vise à un mélange de "L'Arnaque" et des "Valseuses". D'où effectivement, la présence de Miou-Miou et la teinte de liberté sexuelle.

C'est encore la période 70 des chanteurs-acteurs (Brel, Halliday) d'où Charlebois -très en vogue à l'époque, donnant un côté un peu exotique -ou baba-cool, au choix- à la distribution, avec un petit effet Lelouch ("L'aventure c'est l'aventure", il y a une place à prendre après la mort de Brel).

Mac Goohan est d'actualité perpétuelle dans l'esprit du public avec le "Prisonnier", régulièrement rediffusé sur les chaînes européennes (en tout cas en France, où le film de Damiani n'a pas mal marché.)

Raimund Harmsdorf est ausi un visage connu par la télévision (série "Le loup des mers" d'après Jack London).

"Mon nom est personne" (avec Jean Martin, venue de Beckett) a très bien marché en France et en Allemagne. Sergio Leone apprécie beaucoup Terence Hill, dont on a du mal à mesurer après 31 ans passés, quelle vedette il fut. (Des recettes colossales, tous continents compris).

Dans ma mémoire, ce film est annoncé dès 1974 (un numéro de "Cinématographe", où l'annonce mentionne le titre, Terence Hill et Damiano Damiani, sans créditer le nom de Leone producteur.)

L'affiche française est dessinée par Ferracci, un des plus fameux affichistes de l'époque.

Siclier a une belle formule critique dans son papier du "Monde", où il voit en Leone "le génie", en l'équipe technique et les acteurs "les associés", et dans le public "la cloche", mettant l'accent sur l'usure du filon commercial qu'est le Sw, mais trouvant -de mémoire- le film plutôt amusant et rythmé. Pourquoi bouder son plaisir si on n'est pas dupe, conclut quelque part Siclier.

(Cité aussi par Charles Ford dans son livre sur le Western, chez Albin Michel, 1976, illustré d'une photo de Terence Hill pour le chapitre western italien).


Pour Damiani, qui s'est fâché avec tout le monde sur le plateau, son film est comme une petite flèche pour défendre la cause indienne (c'est vrai qu'il y a un petit côté "Little Big Man", Mac Goohan ressemble à un Custer d'opérette).

Ce film m' enchante lors de sa sortie, même s'il n'est pas du niveau de "Mon nom est personne" dans sa couleur nostalgique et son élégance formelle.

L'année suivante, nous étions entassés dans les cinémas de première exclusivité pour voir les délirants "Deux Super flics", de E.B. Clucher (public sur les marches, dans des salles de 1000 places, salles archi bondées), un des plus gros succès de Terence Hill, et aussi, l'amorce d'une seconde carrière un peu trop répétitive.

Finalement, "Un génie deux associés une cloche", avec un peu de recul, c'est bien un film typique des années 1970 , dernier avatar d'un genre, le Sw, né dans les années 60.

Comme l'écrivait Jean-Marie Sabatier, dans "La Revue du Cinéma Image et son, dans une remarquable analyse du phénomène western italien (la meilleure, on n'a pas fait mieux à mon sens, Gire développe ce qu'écrit Sabatier): "Rire en se suicidant". Faisait face à cet en-tête de paragraphe, le photo de Miou-Miou dans la diligence sur le traces du Génie alias Terence Hill

Avatar du membre
Fredge
Comanche
Comanche
Messages : 767

Messagepar Fredge » 15 déc. 2007 12:03

Est-il précisément diffusé dans ls salles obscures en 1975?

Fredge

L.

Date de sortie en France de "Un génie deux associés une cloche".

Messagepar L. » 15 déc. 2007 12:42

Le film est sorti en France en janvier 1976 (la semaine du Festival de BD d'Angoulême) j'avais préféré voir le film le premier week end d'exploitation que de me rendre le samedi au festival.

Il a dû sortir pour Noël 1975 en Italie ( à vérifier).

Robert Charlebois avait raconté que la denière scène à avoir été tournée était celle de la diligence, où il monte sur les chevaux au galop, mi-août 1975 à Monument Valley, AZ, parce que s'il lui arrivait un accident, le film était déjà en boîte (Charlebois, Terence Hill, chez Michel Drucker, janvier 1978, pour la présentation de "Il était une fois la Légion". Terence Hill était l'invité de Michel Drucker, un dimanche après-midi. )

Liko
Séminole
Séminole
Messages : 1778

Messagepar Liko » 15 déc. 2007 13:06

Merci à Personne pour les captures, avec ca on sait à quoi s'en tenir :wink:
Et merci à L. pour toutes ces infos :applaudis_6:

Avatar du membre
Fredge
Comanche
Comanche
Messages : 767

Messagepar Fredge » 15 déc. 2007 13:17

Liko a écrit :Merci à Personne pour les captures, avec ca on sait à quoi s'en tenir :wink:
Et merci à L. pour toutes ces infos :applaudis_6:


Oui, merci L!

Fredge

Avatar du membre
edocle
Navajo
Navajo
Messages : 642
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Messagepar edocle » 15 déc. 2007 18:41

Fredge a écrit :
Liko a écrit :Merci à Personne pour les captures, avec ca on sait à quoi s'en tenir :wink:
Et merci à L. pour toutes ces infos :applaudis_6:


Oui, merci L!

Fredge


Oui, on sait à quoi s'en tenir, mais pourquoi sortir un DVD, en ne respectant pas le format 2,35 du film !!! :num3 :num3

Je suis bien content d'avoir conservé la VHS d'époque, la copie est bonne, au format et complète en VF !!! et de l'avoir sauvegardé en *** ATTENTION: l'échange, la vente de vidéos piratées sont interdits sur ce forum *** et DVD-R!!! :mrgreen: :mrgreen:

Non ! Messieurs les commerçants, vous n'aurez pas mon pognon! :gun:
Si je ne me trompe pas c'est bien vous, dans vos rapports qui parlez du respect des oeuvres et des artistes :?: :?:

Alors boycott ! MDR ça fait du bien ce coup de gueule :num3 :num3

Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Re: "Un génie deux associés une cloche" Génèse.

Messagepar Breccio » 20 déc. 2007 20:38

L. a écrit : Comme l'écrivait Jean-Marie Sabatier, dans "La Revue du Cinéma Image et son, dans une remarquable analyse du phénomène western italien (la meilleure, on n'a pas fait mieux à mon sens, Gire développe ce qu'écrit Sabatier): "Rire en se suicidant".


Ca m'intéresse, cet article. Facile à trouver ? Je suis preneur de photocopies.
B



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Longway et 10 invités